Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


 
Des manifestations ont lieu partout à travers le monde. Des manifestations ont lieu partout à travers le monde. - (AFP)

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, les autorités veulent sensibiliser au dépistage, encore beaucoup trop marginal.

Malgré des progrès considérables dans la prise en charge thérapeutique du sida, quelque 30.000 personnes en France ignorent leur séropositivité et la maladie tend à se banaliser chez les jeunes, un constat qui inquiète les autorités.

« Il ne faut pas baisser la garde et se remobiliser », a déclaré vendredi matin la ministre de la Santé, Marisol Touraine, avant d'annoncer un plus grand accès aux tests de dépistage rapide du sida et une campagne pour relancer l'usage du préservatif pour combattre cette maladie qui touche 150.000 personnes en France.

>> A Lire : Témoignages, la vie plus forte que la maladie

>> A Lire : Sida, "c'est la société qui doit s'adapter"

Les inquiétudes se fondent sur des études, publiées dans le Bulletin épidémiologique à la veille de la Journée mondiale contre le sida, dont l'une montre que le sida est un risque de plus en plus éloigné des préoccupations de la population et plus particulièrement des jeunes.

L'an dernier, 5,2 millions de sérologies ont été effectuées, 4 % de plus qu'en 2010. Parmi les populations à risques figurent les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, dont près de 14 % reconnaissent ne jamais avoir réalisé de dépistage, alors qu'ils représentent 40 % des nouvelles contaminations. L'ensemble des nouveaux cas découverts est en revanche stable depuis plusieurs années, estimé à quelque 6.100 personnes l'an dernier.

à chaud

« Quels que soient les progrès, rien n'est jamais acquis. Il faut continuer le combat jusqu'à l'éradication de la maladie », a déclaré François Hollande lors d'une visite à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre. Le président de la République a notamment déploré un « accès aux soins réparti de façon tragiquement inégale ». La mise au point d'un vaccin permettrait « de sortir de ces longues décennies de pandémie […], de découvrir la vie avec insouciance et liberté, ce qui a pu être perdu ces dernières années », a-t-il souligné.

Quant à Aides, la principale association française de lutte contre le sida, elle a appelé dans un communiqué à la mise en place d'une mission interministérielle « parce que le combat dépasse largement les attributions du ministère de la Santé ». source

Tag(s) : #SANTE

Partager cet article