Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"De la fête de l'être suprême à celle de la suprême ineptie, il n'y a qu'un pas que seul un français peut franchir."

Non, ce n'est pas un extrait des mémoires du général De Gaulle, c'est juste ma traduction approximative du "si vis pacem, para bellum" du grand Jules, lorsqu'il s'apprêtait à envahir la Gaule en aéronef.

Bref, tous ceux qui me connaissent n'ignorent rien de ma passion pour la chose et la gente militaire. Je profiterai donc de ce lendemain de 14 juillet pour leur rendre hommage.

Et j'en profite d'autant plus que six d'entre eux viennent de mourir "pour la France", comme l'on dit, au fin fond de l'Afghanistan. Et que du haut de leur paradis des militaires, ils doivent peut-être se demander, à la manière d'Obélix, ce qu'ils sont allés faire dans cette galère.

Oui, je sais, l'histoire de la galère n'est pas d'Obélix, mais de Géronte face aux fourberies de Scapin, mais le 14 juillet étant jour férié, j'ai le droit de tout mélanger.

Et d'abord, je ne mélange pas tant que ça. Obélix, c'est un peu le genre gros crétin râleur, mais qui finit toujours par obéir, un peu comme Géronte. Sauf que Géronte est si près de ses sous que la simple idée de s'acheter une brosse à dents lui donne... mal aux dents, et qu'il faut les fourberies d'un Scapin pour lui délier les cordons de la bourse. Quant à Obélix lui, il ne se lave jamais les dents, il lui suffit de se bouffer deux ou trois sangliers et un raton laveur pour se faire les dents à l'émail diamant.

Ouais, c'est un peu tiré par les cheveux, mon histoire. Mais c'est difficile de faire ouvertement de l'antimilitarisme primaire (et viscéral), en cette époque d'ultra-droitisme où l'on n'a plus le droit de compisser le drapeau, la Marseillaise, ni même de chanter L'Hécatombe de Brassens lorsqu'un poulet passe à côté de vous, et je ne parle même pas d'un juge si vous lui chantez Le Gorille.


"Aux armes citoyens…" Si nous filions une arme à chaque citoyen, qu'en feraient-ils ? La révolution ? Un bon vieux western de série Z où l'on découpe les apaches en tranches ? Ou un hymne à la gloire du pétainisme-barressien ambiant qui s'apprête, sous couvert de "citoyenneté participative", à nous créer de nouvelles milices (qui bien évidemment ne sont pas des milices, non, non ! Non mais ! Si vous dites ça, je vous colle une amende !)

Je n'en sais rien, et d'ailleurs j'ai horreur des armes. Filez m'en une, et je la colle d'office au plus profond de ma poubelle.

Bref… Dans le désert politique qui risque fort de nous accompagner au moins jusqu'à mai 2012, je viens d'entendre une petite chose sensée. Supprimons le défilé militaire du 14 juillet, qu'elle nous propose Madame Joly.

Alors là, tout à fait d'accord !



D'abord, c'est totalement ringard ce truc. De voir tous ces mecs défiler dans leurs uniformes taillés par une Mère Denis d'avant guerre (celle de 14) et branlottant leurs mitraillettes, ça ne me fait franchement pas bander. Quant à la pollution que cela nous file, leurs parades de chars et d'aéronefs… Manquerait plus qu'ils nous ouvrent une voie pour les sous-marins nucléaires sur les Champs Elysées. Et quant au pognon que cela doit coûter, leur petite promenade annuelle, je préfère ne pas y penser.

Bon, si c'est pour le remplacer par un "défilé citoyen" à la manière d'une parade soviétique du premier mai… C'est pas vraiment mon truc non plus ! Je préfère nettement une parade de carnaval ! Mais passons… Et allons jusqu'au bout.

40 milliards d'euros, je l'ai déjà dit, c'est le budget annuel de la "défense" française.

Alors oui, allons jusqu'au bout et supprimons cette armée qui, lorsqu'elle fait la guerre, ne sert à rien d'autre qu'à foutre un peu plus le bordel partout où elle passe. Et qui, lorsqu'elle ne fait pas la guerre, ne sert à rien d'autre qu'à polluer nos Champs Elysées, où tout autre endroit où elle se prépare pour faire des guerres toutes aussi stériles que les précédentes et les futures.

Et quant à nos joyeux militaires réaffectons les à des trucs un peu moins stériles que de leur apprendre à jouer de la mitraille, et ce n'est pas ce qui manque dans ce monde en décomposition. Tiens, puisqu'ils jouent avec des bombinettes dopées à l'uranium appauvri… pourquoi ne pas les mettre au démantèlement de certaines centrales nucléaires dont plus personne ne veut, et surtout dont plus personne ne sait que faire.

Ou tiens, tout le monde pleurniche à tout va que le sécuritaire n'est plus ce qu'il était. Et bien transformons nos militaires en pandores, après tout, en dehors de l'uniforme, cela ne les changera pas beaucoup !



Sauf que… Bien oui, remettons un peu les pieds sur terre. Si l'on recycle les militaires, ce sont aussi les fabricants et les marchands d'armes qu'il va falloir recycler. Et là, cela va être nettement plus difficile, à moins de les recycler en fabricants de poubelles à armes.

Bref ! En dehors de son premier mai à la soviétique, j'adopte à 250 % la jolie idée de Madame Joly. Supprimons ce défilé ringard, polluant, coûteux et totalement inutile, si ce n'est pour montrer que nous avons de gros biceps. Et vu ce qui se passe actuellement en Afghanistan ou en Libye, ces gros biceps nous font une sacrée belle jambe ! Quant aux jambes des afghans ou des libyens...

Sauf que… Bien oui, encore… "Il est temps pour elle de retourner en Norvège"… "Ce serait bien qu'elle apprenne l'histoire de France"… Ou mieux encore, c'est de "l'anti-France" que cette idée de supprimer le traditionnel pas de l'oie du 14 juillet. "C'est une insulte à tous ceux qui… meurent pour ce pays" (la Norvège ?). C'est "choquant… pour ceux qui ont donné leur vie au combat" (contre quoi ?). C'est "indigne", etc, etc.

Les levers de boucliers de la droite profonde (et profondément "anarchiste" pour certains !) ne se sont pas fait attendre.

Et même ceux de la gauche profonde, "cela n'est pas très sérieux" peut-on lire sur un twit de Manuel Valls… Ce défilé est "un grand moment de rencontre entre la défense nationale et les citoyens", dixit Harlem Désir. C'est "notre fête nationale", selon Ségolène Royal. Cela "affaiblirait… le lien qui lie notre armée (la mienne aussi ?) à notre Nation" pour Jean-Michel Baylet, présidentiable des "radicaux de gauche" (oui, il paraît que cela existe encore). "Il faut garder ce défilé de l'armée pour représenter notre nation", celui-là est de Martine Aubry. "Nos militaires agissent pour nous (ah bon, je ne savais pas !…) c'est une chose utile", selon Laurent Fabius…

Et je ne mentionne même pas les propos de la marine nationale. Si ! Bien oui, Eva Joly est d'extrême gauche… (et moi je suis de la marine !)

Désolé, Messieurs-Dames de la bien pensance, mais vous avez un peu la mémoire courte. Rappelons-nous que ce ne sont pas seulement les armées qui ont permis de mettre à bas le nazisme, mais aussi toutes les actions de résistance. Rappelons-nous Diên Bien Phu, et la débâcle américaine au Vietnam en dépit de sa débauche guerrière. Rappelons-nous de la guerre d'Algérie…

Ou regardons simplement l'état où en est l'Irak aujourd'hui.

Ou l'Afghanistan ! Et dans quel état il sera demain lorsque vos guerriers en seront partis ! En dehors de faire fructifier le commerce des armes, à quoi auront-ils servi ?

Désolé, Mesdames-Messieurs les bien pensants, mais si vous croyez un tant soit peu aux mérites de cette mondialisation que vous nous faites bouffer à coups de ficelles, et que vous croyez néanmoins que des armées soient indispensables pour défendre vos cheptels respectifs, alors privatisez vos militaires. Ou sinon, débrouillez-vous pour mettre vos pâturages en commun, et créer une armée commune avec les institutions déjà existantes. Bien oui, elles existent ces institutions, simplement rendez les un peu efficaces.

Mais bon… Si dès qu'un banquier tousse, c'est le monde qui s'enrhume. Qu'en est-il dès qu'un fabricant d'armes éternue ?...

Alors oui, je suis à 250 % pour la proposition de Madame Joly. Et peu importe si je passe pour certains pour un "soixante huitard attardé" qui "donne dans le pacifisme béat".

Le pacifisme, même "béat" n'a jamais empêché la lucidité sur l'absurdité de l'humanité et sa propension à se trouver n'importe quel prétexte pour foutre sur la gueule de son voisin. Et aucun militaire, même sortant de polytechnique ou de l'ENA, ne saurait l'en empêcher.

Et lorsque je lis qu'un conseiller spécial de notre vénéré nous explique que Madame Joly "rêve , comme beaucoup… de ce monde aseptisé et sans guerre dans lequel on a totalement occulté la dimension tragique de l'histoire" ce qui est "parfaitement irresponsable, parfaitement inconscient". Je suis en droit de me demander où se loge son inconscient à lui… Et je vous laisse deviner où… Mais pour la dimension tragique de l'histoire, je sais parfaitement où elle se loge !



Quant au pouvoir de la pensée et de la réflexion… Bien, c'est un autre sujet !…

Bon la Fête de l'être Suprême, heureusement, cela n'a eu lieu qu'une seule fois, et c'était un 8 juin...

Source vu sur "au bout de la route"
Tag(s) : #Présidentielles 2012

Partager cet article