Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Obama, accompagné de son prédécesseur George W. Bush et de leurs épouses respectives, s'est figé face aux fontaines marquant l'emplacement des tours jumelles détruites par les avions de ligne détournés par Al-Qaïda. (DAVID HANDSCHUH / POOL / AFP)Le président américain, Barack Obama, a entamé son hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001 en citant le Psaume 46:2-4.
"Dieu est pour nous un rempart, il est un refuge, un secours toujours offert lorsque survient la détresse. Aussi, nous ne craignons rien quand la terre est secouée, quand les montagnes s'effondrent, basculant au fond des mers, quand, grondants et bouillonnants, les flots des mers se soulèvent et ébranlent les montagnes. Il est un cours d'eau dont les bras réjouissent la cité de Dieu qui est la plus sainte des demeures du Très-Haut."
Je crois que ces versets sont extrêmement significatifs et qu'ils n'ont pas été choisis au hasard ou parce qu'ils sonnaient bien! Cet extrait du Psaume 46 évoque très clairement des catastrophes planétaires (la terre est secouée, les montagnes s'effondrent au fond des mers). Il est pour moi évident qu'Obama a fait cette déclaration à la nation, à cette date symbolique, de façon à livrer un message clairement ciblé adressé à je ne sais trop qui, mais qui est compréhensible par ceux qui ont des oreilles pour entendre et par ceux qui ont de l'intelligence!
Tag(s) : #AIR DU TEMPS

Partager cet article