Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


#Israël, attention aux pièges de l’état profond

Publié par Brujitafr sur 13 Mai 2021, 10:44am

Catégories : #ACTUALITES, #NouvelOrdreMondial, #POLITIQUE, #USA

Il est important de ne pas tomber dans le piège de l’amalgame dans lequel nous jugeons les populations basés sur les actes des dirigeants de leurs pays. Est-ce que Macron représente les français ? Bien sûr que non. Avec cette même logique, est-ce que Netanyahou représente le peuple d’Israël ? Évidemment que non. Est-ce que le Hamas représente le peuple palestinien ? Évidement que non. Les peuples cherchent la paix alors que les dirigeants actuels cherchent la guerre.

 Le Hamas est lié directement avec l’Iran (n’oublions pas le rôle de l’Iran dans la guerre contre l’état profond) et c’est un groupe terroriste qui s’impose en tant que frome obscure de pouvoir palestinien. Ils ne sont pas mis au pouvoir à travers un système démocratique mais ils se sont imposés de force, éliminant toute forme de contestation palestinienne. Avec le même genre de manipulation médiatique qui pousse certains français de conduire leurs voitures seuls en portant un masque, le Hamas a réussi à pousser une petite partie de la population à haïr les Israéliens. Le Fatah qui est l’autre pouvoir en Palestine semble jouer le jeu de Hamas involontairement (ou pas). De l’autre côté, Netanyahou n’a pas fait ni mieux, ni pire. Il est confortablement installé au pouvoir, commettant crime sur crime qui salit la réputation du peuple d’Israël à cause de la facilité de l’amalgame. Cela dit, la majorité de la population des deux côtés cherche la paix mais malheureusement, certaines personnes faibles d’esprit, ont décidé de tomber dans la facilité et de tomber dans l’extrémisme des deux côtés.

 La Cour suprême israélienne devait entendre lundi les appels contre les expulsions prévues de plusieurs familles palestiniennes du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, une zone prise par Israël lors de la guerre de 1967. Un tribunal de première instance avait donné raison aux à Israël qui revendiquaient le terrain sur lequel se trouvent les maisons des Palestiniens, une décision considérée par les Palestiniens comme une tentative d’Israël de les chasser de Jérusalem. (source)

 Cela dit, la situation est plus compliqué que ça. Les territoires en question appartiennent à Israël depuis 1970 légalement et les propriétaires des lieux concernés louaient ces endroit à des Palestiniens qui ont commencer à refuser de payer le loyer, sous prétexte que les territoires leur appartenaient, sans fournir la moindre preuve légale pour justifier leur position. Certains des palestiniens concernés prétendent que leurs parents ou grand parents avaient acheté les terrains en question par un certain Ismaël en 1991 mais ils sont incapables de dire qui était cette personne, ni si il était réellement propriétaire de ces terrains. En ce qui concerne d’autres cas, ils disent que les territoires leur ont été promis par la Jordanie (avant 1967) mais tous sont nées après 1967 et cette promesse ne les concerne pas. Aucun des palestiniens qui refusent de payer leur loyer peu prouver leurs arguments par des documents légaux. C’est cette situation incohérente qui est à l’origine des expulsions. Il ne s’agit pas d’expulser tous les non Israéliens de ce territoire. Il s’agit uniquement de ces cas précis. Les palestiniens et autres musulmans peuvent vivre dans ce territoire, à condition d’avoir des documents officiels qui leur donne le droit d’y rester légalement et c’est le cas pour la majorité de la population de Sheikh Jarrah. (source)

 Il est important de préciser qu’il y avait des élections prévues en Palestine.  »Les premières élections palestiniennes depuis 15 ans semblaient devoir être reportées mardi, en raison d’un différend sur le vote à Jérusalem-Est annexée par Israël et de divisions au sein du parti Fatah du président Mahmoud Abbas. » écrivait Reuters le 27 Avril 2021.

 »Le calendrier des élections tant attendues a été largement considéré comme une tentative de rétablir les relations avec Washington sous la direction du président Joe Biden. Au début du mois, ce dernier a commencé à rétablir l’aide américaine aux Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, qui avait été supprimée par son prédécesseur Donald Trump. » continue Reuters. Pour réussir le plan d’aide, l’administration Biden utilise USAID, une institution qui sent mauvais, notamment depuis les propos du président Mexicain cette semaine.

  »M. Obrador a affirmé que les États-Unis soutenaient financièrement un groupe appelé Mexicains contre la corruption et l’impunité, un groupe de « putschistes » qui, selon lui, tente de saper et de renverser le gouvernement.

 

 « Un gouvernement étranger ne peut pas donner de l’argent à des groupes politiques dans un autre pays. Notre constitution l’interdit », a déclaré Lopez Obrador.

 

 « C’est de la trahison », a-t-il ensuite ajouté. « C’est de l’ingérence, c’est de l’interventionnisme et c’est la promotion de la formation d’un coup d’État ».

 

 Il décrivait le financement qui inclut l’argent de l’Agence américaine pour le développement international, communément appelée USAID, comme un affront à la souveraineté du Mexique. » – (source)

 La même chose est en train de se produire actuellement en Palestine. L’administration Biden est utilisé par l’état profond pour déstabiliser la région. La situation n’est pas aussi simple que ce que les médias veulent nous faire croire. Il est extrêmement important de ne pas tomber dans le piège de la désinformation. Oui, il y a des morts, oui, des gens souffrent, oui, la haine est à l’œuvre mais si l’on cherche une véritable solution, nous devons garder nos yeux et nos oreilles ouvertes. Tout ceci est évidemment lié avec la guerre entre militaires américain et Donald Trump contre l’état profond, cette entité internationale qui est le cancer de notre civilisation. Évitons les pièges, gardons les yeux ouverts. La tragédie des confrontations entre israéliens et palestiniens semble être bien programmée en avance par l’état profond et le timing n’est pas anodin, surtout que de l’autre côté, ça chauffe entre États-Unis et Iran. 

Et pour finir, Post de Q 916

 »Nous gardons Israël pour la fin.
Une raison très spécifique qui n’a pas été mentionnée une seule fois.
Q »

 

 

via source

Commenter cet article

Gugus 13/05/2021 20:37

C’est ce que l’on appelle « parler pour ne rien dire ».
Impressionnant!!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs