Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Suspension du #vaccin #AstraZeneca dans plusieurs pays européens : l’Autriche le Danemark, La Norvège, l’Estonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Lettonie, l’Islande et l’Italie + COMPOSITION du vaccin.....

Publié par Brujitafr sur 14 Mars 2021, 08:29am

Catégories : #vaccin, #SANTE, #ACTUALITES, #EUROPE

Suspension du #vaccin #AstraZeneca dans plusieurs pays européens : l’Autriche le Danemark,  La Norvège, l’Estonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Lettonie, l’Islande et l’Italie + COMPOSITION du vaccin.....
MAJ: Une thrombose due à la vaccination à Liège? Catherine, 30 ans, a perdu son œil droit quelques heures après avoir reçu le vaccin AstraZeneca. Les autorités belges osent encore prétendre que rien ne prouve que cela a un rapport avec le vaccin...
-------

Plus tôt cette semaine, nous avons signalé que l’Autriche avait cessé d’injecter les vaccins COVID expérimentaux d’AstraZeneca après que deux infirmières aient développé des caillots sanguins, dont l’une d’elle est décédé

 
Voir:
Une infirmière décédée et une autre blessée alors que l’Autriche suspend les vaccins contre le COVID d’AstraZeneca

Un autre décès dû à des caillots sanguins suite à l’injection du vaccin COVID d’AstraZeneca a été signalé au Danemark, ce qui a incité le Danemark à suspendre également la vaccination des personnes avec le vaccin actuel AstraZeneca COVID.

Plus tôt dans la journée, le ministre danois de la Santé, Magnus Heunicke, a tweeté que les autorités sanitaires du Danemark menaient une enquête approfondie sur la question.

 



Plusieurs autres pays ont maintenant suivi les mesures de précaution de l’Autriche et du Danemark, et ont également arrêté le déploiement des vaccins expérimentau

Suspensions en séries

Le Danemark, la Norvège et l'Islande ont suspendu l'utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins, malgré des déclarations rassurantes du régulateur européen et du fabricant. L'autorité sanitaire danoise a été la première à suspendre le vaccin "après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins" chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin Covid-19 d'AstraZeneca". Ce choix, a-t-elle toutefois souligné, relève de la "précaution" en attendant des conclusions des enquêtes sanitaires et "à l'heure actuelle, on ne peut pas conclure à l'existence d'un lien entre le vaccin et les caillots sanguins".

 

L'Italie a décidé à son tour d'interdire à titre de précaution l'utilisation d'un lot. L'AIFA a souligné par ailleurs qu'aucun lien de cause à effet n'avait été établi pour le moment entre l'administration du vaccin d'AstraZeneca et certaines réactions graves constatées chez des personnes vaccinées. Le lot suspendu en Italie a pour nom de code ABV2856, et est donc différent de celui suspendu lundi par l'Autriche (ABV5300). Dans un communiqué précédent, l'AIFA avait indiqué que ce lot n'était pas distribué en Italie.

 
 

Lundi, l'Autriche avait annoncé avoir cessé d'administrer un lot de vaccins produits par le laboratoire anglo-suédois, après le décès d'une infirmière de 49 ans qui a succombé à de "graves troubles de la coagulation" quelques jours après l'avoir reçu. Quatre autres pays européens, l'Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg, avaient suspendu dans la foulée les vaccinations avec des doses provenant de ce lot, livré dans 17 pays et qui comprenait un million de vaccins.

 

D'autres pays, comme la Suède et les Pays-Bas, ont annoncé qu'ils continueraient à l'injecter.

 

Et en Belgique ?

Contrairement à ces pays, la Belgique n'a pas suspendu l'administration de vaccins AstraZeneca, à la suite de craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées au Danemark. L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et le groupe de travail sur la vaccination en Belgique suivent la situation de près. Pour Dirk Ramaekers, chef du groupe de travail sur la vaccination, c'est l'existence d'un lot particulier qui oblige le Danemark à prendre des précautions. Il a ajouté que la Belgique examinait si des doses de ce lot avaient été fournies en Belgique.

L'EMA tente de rassurer

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré que rien ne démontre à ce jour un risque d'une plus forte coagulation sanguine chez les personnes vaccinées contre le Covid-19. "Les informations disponibles à ce jour indiquent que le nombre de thromboembolies chez les personnes vaccinées n'est pas supérieur à celui observé sur l'ensemble de la population", a affirmé l'Agence européenne des médicaments (EMA) après les décisions des trois pays nordiques. L'EMA a souligné que son comité d'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance examinait les cas de forte coagulation sanguine "rapportés en association temporelle avec le vaccin".

SOURCE

L’AGENCE EUROPÉENNE DES MÉDICAMENTS A DÉCLARÉ QUE LE VACCIN OXFORD / ASTRAZENECA COVID POUVAIT CONTINUER À ÊTRE UTILISÉ LORS D’UNE ENQUÊTE SUR DES CAS DE CAILLOTS SANGUINS QUI ONT INCITÉ PLUSIEURS PAYS EUROPÉENS À SUSPENDRE LEUR UTILISATION DU VACCIN. ( SOURCE .)

C’est une histoire en développement, et Health Impact News continuera à fournir des mises à jour au fur et à mesure qu’elles arriveront.

Source: Vaccine Impact

 
Traduction: Cogiito

Vaccin AstraZeneca :

les effets secondaires observés

en France

Le vaccin AstraZeneca a commencé à être administré en France le samedi 6 février 2021. Dans le cadre de la surveillance renforcée des vaccins utilisés contre la Covid-19, l'ANSM recense à ce jour 971 cas d'effets indésirables. On les passe en revue dans notre diaporama.

#Covid-19 : pas de suspension

du vaccin #AstraZeneca,

annonce Olivier #Véran

Il n'y a «pas lieu de suspendre» les injections du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca en France, contrairement à ce que trois pays ont décidé par précaution le temps de statuer sur d'éventuels effets indésirables. «Le bénéfice apporté par la vaccination est jugé supérieur au risque à ce stade», a-t-il ajouté.

Regardez par vous-mêmes c'est inscrit noir sur blanc...

"Du rein embryonnaire humain modifié"...

Le vaccin AstraZeneca est donc produit à partir de cellules embryonnaires prélevées lors d'avortements datés, puis cultivées depuis des décennies... Voilà pourquoi les avortements à neuf mois votés par la clique l'été dernier... Chez ces gens là, il n'y a pas de hasard... Et vu leur volonté de nous injecter cette chose tous les ans , cela pourrait coïncider...

Commenter cet article

zelectron 16/03/2021 13:17

le gouvernement français sait mieux que tout le monde !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs