Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


#Décembre2020 et sommaire du trimestre à venir. Nous y sommes !

Publié par Brujitafr sur 7 Décembre 2020, 07:41am

Catégories : #ACTUALITES

#Décembre2020 et sommaire du trimestre à venir. Nous y sommes !

Se mariant avec le début de la pandémie, c’est à la fin de 2019 que le cycle solaire 24 s’est terminé. Le cycle 25 devrait débuter maintenant. Dans les deux prochains mois, le soleil devrait prendre une activité nouvelle qui sera à surveiller.  Son activité sera néfaste et il faudra éviter de s’exposer le temps que ça se tasse.

 

Il y aura éclipse totale de soleil le 14 décembre et pleine lune le 30 décembre, au moment où la planète Mercure passe dans la couronne solaire. L’éclipse aura lieu dans l’hémisphère sud et traversera l’Atlantique, de l’Afrique à l’Amérique. Ce passage de Mercure modifie la qualité de la lumière solaire que nous recevons et s’ajoute un facteur irritant. C’est une période qui devrait être assez intense jusqu’à la fin février. Il faut s’attendre à des perturbations sociales et un débordement des fragiles-du-haut.

 

À partir du 14 décembre et jusqu’à la fin février, nous entrons dans une fenêtre de tremblements de terre puissante qui va aller en s’accroissant. Le 14 et le 30 décembre, le 13 et le 27 de janvier, le 11 et le 24 de février seront des périodes propices à des tremblements de terre sévères.

 

L’alignement va entrainer un refroidissement planétaire et possiblement bouger l’axe de la Terre d’une même mesure, étirant en proportion les courants marins, modifiant du tout au tout le mouvement des mers et la bonne viabilité des terres avoisinantes. Si vous demeurez sur le littoral, soyez aux aguets. Au-delà de février, le froid et la sécheresse gagneront en importance. Avant le printemps, la planète aura refroidie de six degrés. Une situation qui se rétablira graduellement dans la douzaine d’années qui va suivre, pour se maintenir ensuite à une température semblable à celle d’aujourd’hui.

 

Le rayonnement solaire néfaste et la température froide qui se seront chargés de détruire la viabilité de nombreuses terres, seront aussi la cause de nombreuses plaies, blessant la qualité de vie, touchant l’eau, la nourriture. Le développement de bactéries, d’algues, la poussée de prédateurs touchant toute la sphère du vivant.

 

 La pointe d’augmentation du COVID, conséquences des élections américaines, est assez évidente. L’Action de Grâce et le reste des fêtes vont faire exploser la quantité de contaminés et risquent d’amener la situation au-delà du seuil critique, celui ou les systèmes de santé ne sont plus en mesure de palier à la tâche, propulsant la pandémie dans un scénario d’affaires appelé « l’effet bâton de hockey » ( Hockey stick effect), effet dramatique de résultat graphique s’apparentant à celui d’un bâton de hockey, dans laquelle les chiffres sont bas encore et encore, avant de prendre soudainement un envol imparable simulant l’angle du bâton, multipliant la quantité de contaminés par dizaines chaque jour. Ce n’est pas qu’un chiffre, car plus il y a de contaminés et plus il y aura d’évolution du virus susceptible d’apporter un nouveau monstre, plus meurtrier, plus virulent, si ce n’est déjà fait.

 

Une médecine serait une façon de se donner une chance de retourner à la vie d’avant, mais nous entrons aussi dans la période de l’an la plus susceptible de conforter la dissémination de cette pandémie, et ce bien avant la diffusion d’un vaccin. Mais encore, un vaccin qui fonctionne n’est pas une garantie de succès. Ce n’est pas la guerre, ce n’est qu’une bataille et il faudra sans doute de nombreuses reprises avant que tout ne se stabilise.

 

Envisager de ne pas prendre le vaccin, laisse place à des conséquences lourdes. Les chefs possèdent des moyens de pression et veulent que tout reparte le plus rapidement possible. Ça ne sera pas une négociation. Il va falloir de la détermination car ça pourrait durer longtemps. Il faut envisager qu’il y ait des poches pandémiques surgissant ici et là encore pour des années. Entre temps, tout ceux qui travaillent déjà ou attendent pour travailler vont le prendre. Ça signifie des gens que vous ne voudriez pas voir, car ils pourraient être des vecteurs de contagion et vous menacer.  Votre famille, vos enfants peut-être. Tout cela mène vers un important clivage de la société. Ils vont faire des secteurs. Des zones franches limitées aux vaccinés. Vous ne pourrez plus voyager. Ensuite ce sera l’approvisionnement, la nourriture, l’électricité le pétrole. Si vous travaillez et que vous produisez, vous serez avantagé, autrement ça signifie sans doute une lente dégradation de la civilisation moderne autour de vous.

 

Tout cela possède un impact dévastateur sur l’économie de nos sociétés qui ne pourra être racheté qu’au prix de grands efforts. L’espoir est maître et tous se serrent les coudes espérant que la situation se règle bientôt, mais le bientôt s’étire et l’espoir se tarit. Il se tarit particulièrement rapidement chez les banques, qui n’hésitent pas à retirer leurs billes du jeu, laissant froidement des milliers, des dizaines de milliers de petits commerçants sur le parvis, sans ressources, à la merci des aléas de la pandémie et de la peur qu’elle occasionne.

 

Par la même occasion, il faudra envisager les séquelles humaines et sociales. Une génération entière vient de perdre une année de leur vie. Le nord devient flou et les agressions augmentent. Le prix des denrées alimentaires s’est déjà multiplié et les banques alimentaires ne fournissent plus.

 

L’addition de ces calamités va nous pourrir la vie pour les prochaines décennies.  Gardons espoir.

 

Bonne chance à tous et joyeux Noël.

 

Merci de supporter mon travail.

 

Amitiés

Pierre

Commenter cet article

phiphi 07/12/2020 15:55

Un grand n'importe quoi, effectivement il ferais mieux de se taire...
Pierre tu n'est pas sur la bonne ligne temporelle !...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs