Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


FRANCE - Masque : Hallucinant ! À Breil-sur-Roya, un employé de l’enseigne carrefour se fait violemment interpeller

Publié par Brujitafr sur 23 Août 2020, 06:39am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #Coronavirus, #NouvelOrdreMondial

FRANCE - Masque : Hallucinant ! À Breil-sur-Roya, un employé de l’enseigne carrefour se fait violemment interpeller

Ce mercredi, un salarié d’un magasin Carrefour des Alpes-Maritimes, a été interpellé par deux gendarmes durant son service. Il a été placé en garde à vue pour "outrage". 

À Breil-sur-Roya dans les Alpes-Maritimes, deux gendarmes présents dans le supermarché Carrefour de la ville ont interpellé Mathieu T., salarié du magasin. Les forces de l’ordre ont rappelé à l’ordre l’employé qui portait mal son masque, mais le ton est rapidement montré entre eux. 

« Il avait le masque un peu baissé, juste en dessous du nez » explique à France 3 PACA Nadège Pastorelli, la responsable du magasin.

 

Alors qu’il mettait des bouteilles en rayon, les militaires se sont dirigés vers lui, pour sommer l’homme de porter son masque correctement. Mais l’échange entre les trois hommes a vite tourné au vinaigre, et les gendarmes ont fini par passer les menottes au jeune salarié, âgé d’une trentaine d’années.

La vidéo de l’interpellation

Un ancien grand reporter de la ville de la Roya, Jacques Cotta, s’est procuré les bandes de vidéosurveillance, où l’on voit les gendarmes se ruer sur le salarié, qui ensuite, se débat. Publiée ce samedi, la vidéo est vite devenue virale, suscitant de vives réactions. 

Un témoin présent sur place raconte que l’employé « leur a expliqué qu’il n’était pas un criminel et qu’il voulait bien les suivre, mais sans les menottes devant les clients ».

Placé en garde à vue pour "outrage", l’homme a reconnu avoir insulté les gendarmes, et a écopé d’un rappel à la loi

source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs