Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Dupond-Moretti à la Justice, pourquoi le Rassemblement national voit rouge

Publié par Brujitafr sur 20 Juillet 2020, 05:22am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #NouvelOrdreMondial

Dupond-Moretti à la Justice, pourquoi le Rassemblement national voit rouge
Dupond-Moretti à la Justice, pourquoi le Rassemblement national voit rouge
Dupond-Moretti à la Justice, pourquoi le Rassemblement national voit rouge
Dupond-Moretti à la Justice, pourquoi le Rassemblement national voit rouge

JUSTICE - “Socialiste”, “militant d’extrême gauche”. Le Rassemblement national ne manque pas de qualificatifs alarmistes (du point de vue de sa base en tout cas) à l’égard du nouveau ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti.

Dès le lendemain de sa nomination, la présidente du RN, Marine Le Pen ,ne cachait d’ailleurs pas ses “inquiétudes”. “À la Justice est nommé un militant d’extrême gauche qui souhaite l’interdiction du RN, premier parti d’opposition. Ça promet...”, postait-elle sur Twitter. Dans la foulée Gilbert Collard taxait de “folie”, la nomination de “ce tank vociférateur dans un ministère d’équilibre, de neutralité, où les intérêts des avocats, des magistrats, des personnels pénitentiaires, des victimes, des justiciables, dans un équilibre de respect permanent, doit être organisé”.

Des antiennes depuis régulièrement reprises, de l’élu Jordan Bardella, sur CNews, qui tance alors “l’agitateur d’extrême gauche qui a visiblement un problème avec la démocratie”, à l’avocat Wallerand de Saint-Just, le trésorier du RN, qui raconte dans Challenges, avoir vu rouge en apprenant la nomination du ténor place Vendôme: “Je me suis dit qu’on allait déguster (...) Nos ennemis personnels sont au ministère de la Justice”.

L’intéressé évoque de son côté dans Le Journal du Dimanche des “caricatures” à son égard. “J’entends déjà que certains me caricaturent en laxiste qui veut vider les prisons, d’autres en ultra-répressif qui veut les remplir. Je ne serai ni l’un ni l’autre.”

À la Justice est nommé un militant d’extrême gauche qui souhaite l’interdiction du RN, premier parti d’opposition. Ça promet... #EricDupondMoretti #DupondMoretti

“Interdire” le Rassemblement national

Si le parti de Marine Le Pen a rapidement mis le pied à l’étriller c’est que les points d’achoppements sont nombreux. Et en premier lieu desquels cette déclaration de 2017 sur France Inter, dans laquelle celui qu’on surnomme Acquittator, se dit favorable à l’interdiction du Front National, ancien nom du RN. “Ah moi, je pense qu’il faut l’interdire, oui. Mais c’est compliqué parce qu’après, il y a reconstitution de ligue dissoute, vous savez… Et puis on est tellement habitués, non seulement à ces gens, mais à ce qu’ils véhiculent comme idées, que ce serait difficile aujourd’hui”, détaille-t-il. 

Outre que le RN reproche notamment à Eric Dupond-Moretti d’avoir défendu Abdelkader Merah, il dénonce également ses prises de positions en faveur du rapatriement des jihadistes français.  

Une position face à laquelle le nouveau ministre de la Justice apparaît plus nuancé dans le JDD: “J’appartiens à un gouvernement qui défend l’idée que ces prisonniers doivent être jugés là où ils ont commis leurs actes et qui examine au cas par cas la situation des mineurs pour leur rapatriement. En tout état de cause, je serai un militant infatigable pour défendre des Français – car ils sont français qu’on le veuille ou non – qui encourent la peine de mort”. 

Moins connu enfin, un épisode judiciaire récent a également été l’occasion de nourrir un peu plus l’animosité. Lors du procès de George Tron, dont Eric Dupond-Moretti était l’avocat, ce dernier a convoqué à la barre Philippe Olivier, conseiller de Marine Le Pen, l’accusant d’avoir fomenté un complot à l’endroit de son client. 

Pour autant, comme le relève Le Figaro, la nomination d’EDM met à mal certains arguments stratégiques du Rassemblement national. Difficile désormais pour Marine Le Pen de tancer une politisation de la justice, alors qu’Eric Dupond-Moretti s’en est pris peu avant sa nomination au Parquet national financier. Lequel a mené une enquête préliminaire qui a conduit à sa mise sur écoute. 

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

À vos commentaires !

Dupond-Moretti à la Justice, pourquoi le Rassemblement national voit rouge

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs