Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Arrestation de Ghislaine Maxwell : Inculpée de trafic sexuel de mineures, l’ex-compagne d’Epstein risque 35 ans de réclusion

Publié par Brujitafr sur 4 Juillet 2020, 04:31am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #NouvelOrdreMondial, #Q

Arrestation de Ghislaine Maxwell : Inculpée de trafic sexuel de mineures, l’ex-compagne d’Epstein risque 35 ans de réclusion

La partie de cache-cache est terminée. Presque un an jour pour jour après l’arrestation de Jeffrey Epstein, son ex-compagne, Ghislaine Maxwell, a été interpellée par le FBI sur la côte Est des Etats-Unis, jeudi matin. Elle a été inculpée de quatre charges de trafic sexuel de mineures et de « parjure », et a été présentée à un juge dans l’après-midi par lien vidéo. Maxwell devrait être transférée prochainement à Manhattan, où un magistrat sera chargé de trancher sur une possible libération sous caution à laquelle s’oppose le bureau du procureur en raison d’un « risque de fuite » jugé élevé : née en France et élevée au Royaume-Uni, elle a trois passeports (français, britannique et américain), 16 comptes en banque et avait acheté la résidence où elle se terrait en cash pour un million de dollars en novembre dernier.

Ghislaine Maxwell a « aidé Jeffrey Epstein à exploiter sexuellement plusieurs jeunes filles mineures entre 1994 et 1997, et, dans certains cas, a participé aux abus », a déclaré la procureure par intérim de Manhattan, Audrey Strauss. En cas de condamnation, Maxwell risque un maximum de 35 ans de réclusion, notamment pour « détournement de mineures en bande organisée dans le but de participer à des actes sexuels illégaux ».

Alors que les tabloïds britanniques la disaient cachée ou Brésil ou à Paris, c’est donc à Bradford, une commune rurale de 1.500 habitants du New Hampshire, à 150 km au nord de Boston, que Ghislaine Maxwell a été arrêtée jeudi matin. Selon le FBI, elle résidait dans une « luxueuse demeure » et a été interpellée sans incident. Maxwell n’avait plus été vue en public depuis l’arrestation de Jeffrey Epstein, à l’exception de ce qui semble avoir été une mise en scène dans un fast-food de Los Angeles en août 2019, quelques jours après le suicide du financier américain.

« Gagné la confiance » des jeunes filles

Née à Maisons-Laffitte, la fille du magnat des médias britanniques Robert Maxwell et d’une universitaire française est accusée d’avoir joué les recruteuses pour Epstein. Selon la procureure, Ghislaine Maxwell a « gagné la confiance » de trois jeunes filles, dont deux de 14 et 15 ans, et les a « attirées dans le piège qu’elle et Jeffrey Epstein avaient tendu ».

C’est elle qui abordait les victimes, puis les emmenait au cinéma ou faire du shopping. Le duo ciblait des lycéennes « vulnérables », et, en payant pour leur scolarité ou des voyages, s’assurait qu’elles se sentent redevables. « La présence d’une femme adulte mettait les victimes à l’aise », estime la procureure. Selon elle, les « massages sexualisés » dans les résidences du financier à Manhattan, en Floride au Nouveau-Mexique, ainsi que dans la demeure de Ghislaine Maxwell à Londres, se sont transformés en « actes sexuels » impliquant des sex toys.

La justice américaine souhaite entendre le Prince Andrew

La procureure a averti : l’enquête contre d’éventuels complices continue. Et selon l’avocat Spencer Kuvin, qui représente plusieurs victimes, le Français Jean-Luc Brunel peut s’inquiéter. « Il n’y a aucun doute, comme Ghislaine Maxwell, il a fourni des jeunes filles mineures à Jeffrey Epstein » via son agence de mannequins « et doit en répondre devant la justice », indique-t-il à 20 Minutes.

 

Les autorités américaines souhaitent également entendre le Prince Andrew. L’une des victimes d’Epstein, Virginia Giuffre, affirme avoir été contrainte à avoir des relations sexuelles avec le duc d’York quand elle avait 17 ans, ce qu’il dément. Selon Spencer Kuvin, « avec son immunité diplomatique, seules des pressions politiques pourraient l’obliger à témoigner ».

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

À vos commentaires !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs