Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


MAJ - A PROPOS DE L'ARRESTATION D'ALAIN SORAL EN GARDE A VUE POUR 48 H

Publié par Brujitafr sur 30 Juillet 2020, 05:35am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #MEDIAS

= acharnement mais s'il est à nouveau condamné, ses sursis vont sauter, prison ferme assurée

Note de Résistance 71 :

Nous sommes en accord avec ce communiqué de GDC et sur le commentaire d’opposition à Soral et en profitons pour y ajouter notre réflexion.
Nous pensons que l’action menée contre lui n’est qu’un symbole, l’oligarchie veut faire passer un message simple : si on s’attaque à un « ténor » de la contestation, les petits auront peur, voire seront terrifiés et lâcheront le morceau. La gouvernance par la terreur est toujours le choix de l’État, même s’il y a des degrés selon la conjoncture.
Soral n’est qu’un réformiste qui certes analyse juste, mais qui ne veut que réaménager toute la merde ambiante se voyant lui-même peut-être comme « l’homme providentiel »… Qui sait ?… Le seul danger qu’il représente pour le système est dans le nombre de ses suiveurs, pas dans ses/leurs idées qui n’ont rien de subversives puisque jamais il ne remet en cause la base du fonctionnement étatico-capitaliste. Lui et les « soraliens » ne sont qu’une autre catégorie de réformistes ne remettant en cause qu’une certaine méthodologie, pas le système qu’ils jugent valide et bon pour le service, patriotisme oblige. En cela, aucun changement radical à attendre d’eux et le système peut continuer à dormir sur ses deux oreilles.
« L’opération Soral » est une nouvelle PsyOp destinée à effrayer la contestation croissante, nul doute qu’elle aura ses effets dans les jours, semaines à venir, mais cela ne doit pas nous faire dévier du véritable combat, qui est celui de l’émancipation et d’un retour à la vie tout simplement, hors de tous diktats et supercheries de la dictature étatico-marchande.
Qu’on se le dise !

“Oui, il a été inventé là une mort pour les multitudes, une mort qui se vante d’être la vie: en vérité un fier service rendu à tous les prédicateurs de mort. J’appelle État le lieu où sont tous ceux qui boivent du poison, qu’ils soient bons ou méchants… État le lieu où le lent suicide de tous s’appelle… la vie.”

“Là où cesse l’État, c’est là que commence l’Homme, celui qui n’est pas superflu : là commence le chant de ce qui est nécessaire, la mélodie unique et irremplaçable. Là où cesse l’État — regardez donc mes frères ! Ne les voyez-vous pas, l’arc-en-ciel et les ponts du surhumain ?”

~ Friedrich Nietzsche, “De la nouvelle idole” ~

“La vaste majorité des humains est déconnecté de la terre et de ses produits, de la terre et des moyens de production, de travail. Ils vivent dans la pauvreté et l’insécurité. […] L’État existe afin de créer l’ordre et la possibilité de continuer à vivre au sein de tout ce non-sens dénué d’esprit (Geist), de la confusion, de l’austérité et de la dégénérescence. L’État avec ses écoles, ses églises, ses tribunaux, ses prisons, ses bagnes, l’État avec son armée et sa police, ses soldats, ses hauts-fonctionnaires et ses prostituées. Là où il n’y a aucun esprit et aucune compulsion interne, il y a forcément une force externe, une régimentation, un État. Là où il y a un esprit, il y a société. La forme dénuée d’esprit engendre l’État, L’État est le remplaçant de l’esprit.”
~ Gustav Landauer ~

« La machine de l’État est oppressive par sa nature même, ses rouages ne peuvent fonctionner sans broyer les citoyens, aucune bonne volonté ne peut en faire un instrument du bien public ; on ne peut l’empêcher d’opprimer qu’en le brisant. »
~ Simone Weil ~


Si tu ne sais pas où tu vas, arrête-toi,
retourne-toi et regarde d’où tu viens.
~ proverbe africain ~

 
 

Les associations de pleureuses hébraïques se sont toutes réjouies mercredi soir en apprenant que Soral avait été arrêté en pleine rue par 3 policiers et placé aussitôt en garde vue, gav qui a été prolongée pour un total de 48 h.

Les policiers comme le parquet ne l'ont pas réalisé, mais cela fait vraiment penser à un épisode du Nouveau Testament où Jésus a été arrêté par les légionnaires romains à la demande des Pharisiens et du Sanhédrin (assemblée juive avec un minimum de 23 personnes).

MAJ - A PROPOS DE L'ARRESTATION D'ALAIN SORAL EN GARDE A VUE POUR 48 H
Mais cette arrestation ressemble plus à une lettre de cachet, quand on regarde les motifs via Le Parisien: "Alain Soral a été interpellé par les policiers de la Brigade de Répression de la Délinquance à la Personne. Il a été placé en garde à vue pour « provocation à commettre un crime ou délit portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation » (...) Il pourrait ensuite être déféré devant le parquet de Paris.

Une enquête préliminaire a été ouverte à la suite d'une prise de parole sur son site E&R, qui indique que son domicile aurait été perquisitionné.
".

Wouaaaaouuu...

"Provocation à commettre un crime ou délit portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation " ?????

Mais c'est du militaire et de l'espionnage ça, pas vraiment du Soral !!!

Via le site d'ER: "Selon ses avocats, il aurait été arrêté dans le cadre d’une enquête préliminaire pour un délit de presse : "provocation à commettre un crime ou délit portant atteinte aux intérêts de la nation » (article 24 alinéa 4 de la loi du 29 juillet 1881)"".


Ok, alors voyons cette loi :

"Article 24 Modifié par LOI n°2019-222 du 23 mars 2019 - art. 71 (V) Seront punis de 5 ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes :
1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l'intégrité de la personne et les agressions sexuelles, définies par le livre II du code pénal
2° Les vols, les extorsions et les destructions, dégradations et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes, définis par le livre III du code pénal
Ceux qui, par les mêmes moyens, auront directement provoqué à l'un des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation prévus par le titre Ier du livre IV du code pénal, seront punis des mêmes peines. Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa, des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité, des crimes de réduction en esclavage ou d'exploitation d'une personne réduite en esclavage ou des crimes et délits de collaboration avec l'ennemi, y compris si ces crimes n'ont pas donné lieu à la condamnation de leurs auteurs. Tous cris ou chants séditieux proférés dans les lieux ou réunions publics seront punis de l'amende prévue pour les contraventions de la 5° classe.

Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement.

Seront punis des peines prévues à l'alinéa précédent ceux qui, par ces mêmes moyens, auront provoqué à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre ou de leur handicap ou auront provoqué, à l'égard des mêmes personnes, aux discriminations prévues par les articles 225-2 et 432-7 du code pénal

En cas de condamnation pour l'un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner :
1° Sauf lorsque la responsabilité de l'auteur de l'infraction est retenue sur le fondement de l'article 42 et du premier alinéa de l'article 43 de la présente loi ou des trois premiers alinéas de l'article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, la privation des droits énumérés aux 2° et 3° de l'article 131-26 du code pénal pour une durée de cinq ans au plus (...)

Article 24 bis Modifié par LOI n°2017-86 du 27 janvier 2017 - art. 173 Seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l'article 23, l'existence d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité tels qu'ils sont définis par l'article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l'accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit par les membres d'une organisation déclarée criminelle en application de l'article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale.

Seront punis des mêmes peines ceux qui auront nié, minoré ou banalisé de façon outrancière, par un des moyens énoncés à l'article 23, l'existence d'un crime de génocide autre que ceux mentionnés au premier alinéa du présent article, d'un autre crime contre l'humanité, d'un crime de réduction en esclavage ou d'exploitation d'une personne réduite en esclavage ou d'un crime de guerre défini aux articles 6,7 et 8 du statut de la Cour pénale internationale signé à Rome le 18 juillet 1998 et aux articles 211-1 à 212-3,224-1 A à 224-1 C et 461-1 à 461-31 du code pénal, lorsque (etc.)
"
Lire ici le texte de loi concerné.

Plusieurs points intéressants:

1) Le parquet a décidé de faire le peau de Soral à cause de ses deux dernières vidéos qui ont été mises en accès libre (avec 1 million de vues sur youtube avant la censure) et dans lesquelles il a trucidé les frères Dalton, pardon, Traoré.
 
 


2) La date choisie n'est pas innocente, le 29 juillet est aussi l'anniversaire de cette loi mais elle permet de passer sous le radar exactement comme les grands licenciements annoncés le 28 juin ou le 29 juillet ou le 15 août. Il importe que cela ne se voit pas trop.

3) Cela touche à la presse est donc il sera jugé par la section AC4 du parquet de Paris, section composée majoritairement par des dames trop souvent membres du Syndicat de la Magistrature (vous vous souvenez du "Mur des C**" ? ). Son compte est déjà bon!

Selon l'un de mes contacts, "Etre en GAV ne veut pas dire que Soral va être jeté en prison tout de suite, même si là
on est clairement en présence d'une affaire politique. N'oubliez pas que le nouveau ministre de la Justice, Dupont Moretti, a dit qu'il sera le Ministre de l'Anti-Racisme!

Je n'ai pas le dossier, mais techniquement Soral aurait dû sortir après 24h de garde à vue. Pour le mettre en prison il faudra suivre toute la procédure et le mettre ensuite devant le juge des libertés. Cela dit, à l'heure où des magistrats libèrent des violeurs, mettre Soral en tôle n'est définitivement pas un bon message. Cette loi de 1881 elle a été faite pour condamner des journaux qui auraient incité l'Armée Française à déposer les armes et à se rendre aux Allemands sans combattre par exemple.

Melenchon aurait pu bénéficier de cette loi quand il a demandé à ce que la police nationale soit désarmée. Soit il ressort libre, soit il y a autre chose qu'on ne connaît pas encore.


En effet, la justice est devenue folle en France comme vous pouvez le voir ci-dessous.

 


Et contrairement à Soral (qui n'a pas -jamais- demandé/prôné un génocide massif), la petite sous-***** ci-dessous, lui, est en liberté. C'est la France de 2020.
 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs