Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


USA - Emeutes : c’est bien plus grave que ce que disent les journalistes – heureusement, il y a Trump

Publié par Brujitafr sur 10 Juin 2020, 07:22am

Catégories : #USA, #ACTUALITES, #POLITIQUE, #Q, #NouvelOrdreMondial

Gouverneur Scott Walker : « Difficile d’en imaginer d’autres que Trump avoir le courage de sortir de la Maison Blanche comme ça » [pendant les émeutes]

Gouverneur Scott Walker : « Difficile d’en imaginer d’autres que Trump avoir le courage de sortir de la Maison Blanche comme ça » [pendant les émeutes]

Le soulèvement qui se produit en ce moment aux Etats-Unis ressemble – en pire – à ce que j’ai vécu en 1992 à Los Angeles, lors des trois semaines de destruction que nous avons subies après l’apparition d’une vidéo de violence policière : un noir, Rodney King, se faisant matraquer par des policiers, pas très loin de là où je travaillais.

Quoi qu’on vous dise, ce qui se passe en ce moment couvait depuis longtemps. Bien plus longtemps que l’élection du président Trump – je mentionne 1992 mais cela remonte en réalité à la fin des années 60, aux premières émeutes contre la guerre du Vietnam, puis au mouvement qui a donné naissance à mai 68.

 

Empêcher l’élection de Trump est le moteur des émeutes du jour

  • Les Démocrates n’ont pas réussi à détruire Trump avec la publication de la « Sex tape » durant la campagne en 2016, ce vieil enregistrement audio relatant une conversation de vestiaire, où Trump raconte en termes crus à quoi les groupies sont prêtes pour plaire aux célébrités comme lui.
  • Ils n’ont pas réussi à l’empêcher de remporter la présidence par l’espionnage de sa campagne dans l’espoir de découvrir des dossiers compromettants : il n’y avait aucun dossier compromettant.
  • Ils n’ont pas réussi à le faire tomber avec la fabrication de cette immense imposture : la soi-disant collusion entre Trump et la Russie pour voler l’élection – trois ans d’enquête truquée, 45 millions de dollars dépensés, des centaines de témoins convoqués, des malversations à tous les étages, pour conclure qu’il n’y avait aucune collusion.
  • Ils n’ont pas réussi à le faire destituer avec l’invention d’abus de pouvoir dans le dossier Ukraine, qui a donné lieu à un vote d’impeachment grâce à des auditions truquées, où les témoignages qui prouvaient l’innocence du président ont été écartés.
  • Ils n’ont pas réussi à l’abattre avec le coronavirus. Ils ont tenté de lui mettre les morts sur le dos, et ont échoué ; ils ont tenté de soutenir qu’il a mal géré la pandémie, mais ce sont les Etats Démocrates qui ont le maximum de morts ; puis ils ont tenté de freiner la réouverture du pays pour le faire sombrer économiquement, mais là, ce sont leurs propres électeurs qui se sont révoltés.
  • Ils ont échoué à le forcer à accepter le vote par correspondance pour l’élection présidentielle de novembre 2020, ce qui leur aurait permis des fraudes massives qui auraient fait gagner le candidat Démocrate (vous aurez remarqué que seuls les Démocrates réclament le vote par correspondance).
  • Puis les médias n’ont pas réussi à cacher la démence de Joe Biden (il vient de s’engager à « battre Joe Biden en novembre ») ni à enterrer l’affaire de viol dont il est coupable.
  • Alors ils tentent maintenant avec les émeutes, le chaos et les destructions, de faire tomber la Maison-Blanche. Mais le boomerang revient toujours vers celui qui le lance.

Les dirigeants politiques, les médias et Hollywood incitent à la violence au lieu de calmer le jeu

Je ne crois pas avoir entendu un seul leader Démocrate, un seul journaliste sur les chaînes d’information en continu comme CNN, ou sur ABC, CBS, MSNBC et même Fox News dans la journée, appeler au calme et dénoncer les destructions.

Par contre j’ai entendu de nombreux dirigeants politiques et les animateurs vedettes des émissions politiques inciter à plus de violence, prendre la défense des émeutiers, et même proposer de payer leurs cautions s’ils se font arrêter – une manière de leur dire de continuer à tout détruire sans se soucier des conséquences.

1
A New York dévasté, le maire Bill de Blasio applaudit sa fille arrêtée pour destruction et rébellion

La fille du maire communiste de New York, Bill de Blasio, a été arrêtée au cours de ce qu’il a qualifié de manifestation « pacifique », alors qu’il est dénoncé par son propre camp – le gouverneur Cuomo – pour avoir abandonné la ville aux pilleurs, et laissé Manhattan être dévasté par de violents émeutiers, qui ont attaqué des agents de la force publique, pillé des magasins et endommagé des bâtiments.

Chiara de Blasio, 25 ans, a été arrêtée dimanche dans un rassemblement illégal dans la zone où elle se trouvait et après qu’elle ait refusé de bouger après avoir bloqué la circulation.

Une source a déclaré au New York Post :

« C’était un véritable point chaud, des voitures de police y étaient brûlées, des gens criaient, se battaient avec les flics et leur jetaient des projectiles. Il y avait des milliers de personnes dans cette zone à ce moment-là ».

De Blasio, apprenant l’arrestation de sa fille parmi les destructeurs de sa propre ville a déclaré (1) lors d’une conférence de presse :

« J’aime profondément ma fille ; je l’honore. Je suis fier d’elle parce qu’elle se soucie tant de moi ; elle était prête à aller sur place et à faire quelque chose pour le changement ».

2
CNN encourage explicitement les manifestants à être violents et à tout casser.

Chris Cuomo, le frère du gouverneur de New-York, et présentateur vedette de CNN a déclaré à l’heure de grande écoute – c’est à peine croyable, et je ne pense pas que sur France télévision, ils oseraient soutenir ainsi les casseurs :

« S’il vous plaît, montrez-moi où il est dit que les manifestants sont censés être polis et pacifiques. »

  • Remarque numéro 1. Les yeux dans les yeux, ils vous diront demain qu’ils sont pacifiques.
  • Remarque numéro 2. Sur CNN, la semaine dernière, les commentateurs disaient que les gens qui se réunissent au mépris des ordres de confinement sont des terroristes. Cette semaine CNN applaudit les « groupes dans les rues marchant bras dessus bras dessous. »

La campagne Joe Biden soutient les casseurs, celle de Trump soutient les victimes

Korboi « KB » Balla avait investi les économies de toute une vie pour ouvrir un bar – détruit par les casseurs

La semaine dernière, un drame s’est produit à Minneapolis. Je ne parle pas de la mort de George Floyd – la perte d’une vie humaine est un drame tragique – mais d’une de ses conséquences. Un pompier de Minneapolis Korboi « KB » Balla avait investi les économies de toute une vie pour ouvrir un bar, que de violents émeutiers ont détruit alors qu’il était prêt à ouvrir, prêt à réaliser son rêve.

1 Au moins 24 membres de la campagne Trump ont fait un don à une page GoFundMe qui a été ouverte pour aider Balla à réparer son commerce et reprendre son activité ; la campagne de dons a été promue par le directeur de la campagne Trump, Brad Parscale, auprès de ses plus de 623 000 abonnés sur Twitter.

« On se sent mal pour Korboi Balla.

Ce pays est fait pour que vos rêves deviennent réalité », a tweeté Parscale.

« Avant qu’il puisse ouvrir son bar, des émeutiers l’ont détruit. Je viens de faire un don à sa page GoFundMe. Korboi, j’espère que vous en ferez un bar sportif encore meilleur ! »

La page GoFundMe (3), qui a été créée jeudi dernier, a déjà reçu plus d’un million de dollars de dons de 36 000 donateurs.

2

Le personnel de la campagne Biden a pris un chemin … quelque peu différent : il a décidé de faire un don pour payer les cautions des Antifa et des casseurs.

« Au moins 13 membres du personnel de la campagne Biden ont posté sur Twitter vendredi et samedi qu’ils ont fait des dons au Minnesota Freedom Fund (MFF) pour payer les cautions afin que les personnes appréhendées évitent l’emprisonnement avant leur procès », a rapporté Reuters (4).

« MFF utilise les dons pour payer les frais de caution à Minneapolis ».

https://www.reuters.com/article/us-minneapolis-police-biden-bail/biden-staff-donate-to-group-that-pays-bail-in-riot-torn-minneapolis-idUSKBN2360SZ

« Bienvenue à bord », lui répond quelqu’un sur Twitter. « Je connais beaucoup de personnes qui pensent de la même façon… le Parti Dem n’est pas le parti d’antan, pas même le parti de Bill Clinton, c’est le Parti Communiste, qui défend les pillards qui frappent les petits entrepreneurs qui se cassent le cul pour gagner leur vie »

2

Des membres Démocrates et Républicains du Congrès ont apporté leur soutien au déploiement de la Garde nationale à New York (1) en raison de l’incapacité de M. de Blasio à protéger la ville de New York contre la violence.

  • Le député Républicain de New York Lee Zeldin a mis en cause de Blasio, en écrivant sur Twitter :

« La Garde nationale doit être appelée à New York pour apporter son aide. Le maire de New York est complètement impuissant et les émeutiers sont au pouvoir dans les rues. Arrêtons de prétendre que ce n’est qu’une magnifique expression pacifique de protestation. Ce n’est pas le cas. Trop de têtes sont dangereusement enterrées dans le sable en ce moment. »

  • L’élu Démocrate de New York Max Rose a également demandé le déploiement de la Garde nationale, affirmant que de Blasio avait « perdu le contrôle » de la ville.

« Le chaos qui s’est produit dans certaines parties de la ville la nuit dernière – pillages et attaques sans précédent contre des officiers et des passants – n’était pas le fait de manifestants pacifiques », a écrit M. Rose sur Twitter, ajoutant plus tard :

« La nuit dernière a démontré que le maire a perdu le contrôle de la situation une fois pour toutes. Si nous devons faire respecter un couvre-feu à 20 heures ce soir, alors la Garde nationale doit être déployée pour aider à ceci et à cela seulement ».

3

Le gouverneur de l’Etat de New-York, le Démocrate Andrew Cuomo, dénonce l’incommensurable désastre causé par le maire Démocrate de New York, et parle de le faire « déplacer ».

Lors de sa conférence de presse de mardi 2 juin, Cuomo a adopté un ton accusateur envers de Blasio et la passivité de la police de New York depuis une semaine, alors que les émeutiers pillent les magasins sur la 5e avenue et attaquaient des postes de police.

« Tout d’abord, le NYPD et le maire n’ont pas fait leur travail la nuit dernière », a déclaré Cuomo. « C’est ce que pense.

De Blasio aurait dû utiliser les 38 000 employés du département [de la police] pour protéger la propriété. Utiliser la police, protéger les biens et les personnes.

Regardez les vidéos, c’était une honte. Je crois que le maire sous-estime l’ampleur du problème. Je crois qu’il sous-estime la durée du problème. Je pense qu’ils n’ont pas utilisé suffisamment la police pour faire face à la situation.

« Ce qui s’est passé à New York est inexcusable », a-t-il poursuivi.

« Et le gouverneur devrait utiliser la Garde nationale à New York. J’ai proposé la Garde nationale. Le maire a [refusé et] dit qu’il pouvait s’en occuper avec la police de New York. »

Ensuite, le gouverneur de New York a évoqué d’autres options, y compris celle de « déplacer » le maire.

« Mon option est de déplacer le maire de New York et de faire appel à la Garde nationale en tant que gouverneur en cas d’état d’urgence, et de prendre le relais », a-t-il déclaré.

« Il faudra que je prenne la place du maire. Il faudra déplacer le maire. N’est-ce pas ? Je ne pense pas que nous en soyons là. Ce serait une situation tellement chaotique au milieu d’une situation déjà chaotique. Je ne pense pas que cela ait un sens. »

4
Angela Stanton-King, candidate Républicaine au congrès de Géorgie et membre éloignée de la famille de Martin Luther King Jr, a fortement critiqué les célébrités d’Hollywood qui donnent de l’argent pour aider les casseurs, une façon directe de les encourager à commettre plus de destruction. « Leurs motivations sont très troubles »a-t-elle déclaré.

« Pourquoi collectez-vous de l’argent pour renflouer les personnes qui brûlent des entreprises et détruisent nos communautés », a déclaré Stanton-King. « Pourquoi ne pas collecter de l’argent pour la famille de George Floyd ? »

5

Des manifestants chassent les Antifa

Ce n’est pas quelque chose que vous lirez dans la presse francophone – nulle part : dans plusieurs villes, des manifestants pacifiques ont commencé à se retourner contre les Antifa.

Pour comprendre ce phénomène, il convient de savoir que les manifestants ne sont pas un groupe homogène, mais en réalité trois groupes différents aux motivations contraires. Vous ne lirez pas non plus cette information essentielle pour la bonne compréhension de ces émeutes ailleurs que sur Dreuz.

  1. Les manifestants pacifiques qui sont désireux que la société évolue vers moins de violences policières – réelles ou exagérées.

    Ils habitent Minneapolis, ils habitent les quartiers défavorisés, ils sont majoritairement noirs, et ont le sentiment que les noirs sont ciblés par la police. Ils veulent que la société s’améliore.
  2. Les Antifas, les casseurs, Black Lives Matter, et les émeutiers professionnels. Ils combattent le capitalisme, veulent la destruction de l’Amérique – et Trump est celui qui doit être détruit en premier car il est le premier obstacle – et créer une société socialiste. Ils ont été nourris à la propagande d’extrême gauche des professeurs d’université, qui ont fabriqué à force de mensonge et d’occultations, une image idéale du socialisme, et inventé celle d’une Amérique hideuse, raciste, maléfique.

    C’est dans ce groupe, et ce groupe uniquement, que se trouvent les antisémites pro-palestiniens qui se sont attaqués aux synagogues de Los Angeles et aux restaurants casher de Washington. Et ce groupe, contrairement aux deux autres, n’existait pas en 1992 lors des émeutes pour Rodney King.
  3. Les pilleurs. C’est un groupe très différent, un groupe de profiteur du chaos, qui se soucie autant de la mort de George Floyd que de leur première chemise. Ils sillonnent les avenues dévastées dans leurs SUV, s’arrêtent devant les vitrines explosées, et volent tout ce qu’ils peuvent voler. Ils savent qu’ils ne risquent rien.

    Les voici à Fairfield, en Californie, en train de casser l’entrée de Best Buy, un magasin d’électronique grand public – une sorte de Darty, avec un engin de travaux publics :

Dans plusieurs villes donc, le premier groupe, celui qui veut plus de justice sociale, est choqué par les dégâts que les Antifa font dans leur communauté, leurs quartiers, et aux propriétaires Noirs modestes des commerces du coin.

  • A Los Angeles, les militants de Black Lives Matter ont organisé un rassemblement et encouragé les participants à « détruire le capitalisme blanc ». Et ils ont cassé le luxueux centre commercial The Grove et les vitrines de Rodeo Drive à Bervely Hills.
  • Mais à Yucaipa, une petite ville de Californie, les Antifas ont été chassés par les habitants de la ville qui leur ont mis une raclée.

Le journaliste Todd Starnes raconte :

Une petite bande de voyous Antifa a tenté de semer le trouble à Yucaipa, en Californie – mais il s’avère qu’ils se sont trompés de ville. Une vidéo montre des citoyens se rendant en grand nombre pour chasser les voyous hors de la ville.

« Ils viennent de tabasser la morve de trois ou quatre types », a déclaré un homme non identifié qui filmait le passage à tabac.

« Les gars d’Antifa ne vont pas du tout bien ici. Ils se font virer de leur ****. »

Au moins un des voyous d’Antifa a perdu sa chemise et une de ses chaussures alors qu’il était poursuivi sur un parking.

« Vous ne pouvez pas venir à Yucapia avec ce *** », a dit le vidéaste.

Les voyous d’Antifa ont finalement compris le message et sont partis en courant, mais pas avant qu’un résident local ne leur donne un coup de main.

« Hey mon pote », a crié l’homme. « Voilà ta chaussure, sale chien. »

6
La foule de New York, furieuse de voir la ville détruite, chante « De Blasio démission ».

7
Des manifestants attaquent les pilleurs : « vous n’êtes pas les alliés de Noirs »

Le coup de grâce : Une majorité écrasante favorable à l’intervention de l’armée pour soutenir la police

  • Le sondage Morning Consult (2) révèle que 71 % des électeurs inscrits sont favorables à l’appel à la Garde nationale pour compléter les forces de police. 18 % sont contre, et 11 % n’ont aucune opinion.
  • Plus de 40 % des personnes interrogées sont « fortement favorables » à la mise en place de la Garde nationale, et seulement 11 % ont déclaré qu’elles s’y opposaient fortement.
  • 58 % des électeurs américains sont favorables à l’intervention de l’armée. 33% ont même déclaré qu’elles « soutenaient fortement » l’utilisation de l’armée, avec 25% qui la soutiennent « quelque peu ». 11% ont déclaré qu’ils étaient « quelque peu » opposés à cette mesure, et 19 % ont déclaré qu’ils y étaient « fortement opposés ».

Et il se trouve que cette majorité d’électeurs Américains se trouve du côté du point de vue du président Trump, et non des dirigeants Démocrates.

La ville de New York a organisé un couvre-feu à 23 heures hier soir. Pas étonnant qu’ils aient tout démoli. Il aurait dû être à 19h. APPELEZ LA GARDE NATIONALE.

Résumé en deux temps trois mouvements :

  • a) Les Américains ne sont pas du côté des émeutiers mais de l’ordre.
  • b) Les Démocrates et les médias soutiennent et encouragent les émeutiers, et parlent de manifestations « pacifiques ».
  • a+b = Les Démocrates vont en prendre pour leur grade. Ou peut-être que je me trompe.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

  1. https://www.dailywire.com/news/democrat-mayor-bill-de-blasio-proud-of-daughter-after-she-was-arrested-in-peaceful-protest?%3Futm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=dwtwitter
  2. https://assets.morningconsult.com/wp-uploads/2020/06/01181629/2005131_crosstabs_POLICE_RVs_FINAL_LM-1.pdf
  3. https://www.gofundme.com/f/scores-bar-mpls-riot-rebuild?utm_source=customer&utm_campaign=p_cp+share-sheet&utm_medium=copy_link-tip
  4. https://www.reuters.com/article/us-minneapolis-police-biden-bail/biden-staff-donate-to-group-that-pays-bail-in-riot-torn-minneapolis-idUSKBN2360SZ

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs