Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Une colère mondiale se développe alors que les élites du monde entier enfreignent les mesures de confinement

Publié par Brujitafr sur 26 Mai 2020, 07:06am

Catégories : #Coronavirus, #ACTUALITES, #NouvelOrdreMondial, #POLITIQUE

« Une règle pour moi, et une autre pour toi » semble être le mantra politiquement sensible qui se répand rapidement dans le monde.

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

À vos commentaires !

 

Une colère mondiale se développe alors que les élites du monde entier enfreignent les mesures de confinement

Les partis d’opposition se tirent dessus, la gauche américaine décriant les escapades du président Trump sur les terrains de golf…

Une colère mondiale se développe alors que les élites du monde entier enfreignent les mesures de confinement

…et la droite exposant la récente visite massive et sans distanciation sociale du gouverneur de Virginie, M. Northam.

Une colère mondiale se développe alors que les élites du monde entier enfreignent les mesures de confinement

Les autorités japonaises sont également sous pression. Le taux d’approbation du cabinet du Premier ministre japonais Shinzo Abe a chuté de 4 ppts pour atteindre 29%, son plus bas niveau depuis le début de sa deuxième administration en décembre 2012, après une vague de condamnation impliquant un homme que son administration s’est donné beaucoup de mal à défendre : Hiromu Kurokawa, chef du Haut Bureau du Procureur de Tokyo. Jeudi, Kurokawa a démissionné après qu’un tabloïd a révélé qu’il avait joué au mah-jong avec des journalistes deux fois ce mois-ci, malgré l’état d’urgence demandant que les sorties non essentielles soient évitées.

Et la cerise sur le gâteau de la colère mondiale se produit en Grande-Bretagne après que le Premier ministre britannique Boris Johnson a apporté son soutien à son assistant principal Dominic Cummings dimanche, bien que celui-ci ait prétendument enfreint les règles de confinement national qu’il a contribué à créer en parcourant toute l’Angleterre pour se rendre chez ses parents alors qu’il était infecté par le COVID-19.

Défiant une clameur croissante du public et des politiciens, l’AP rapporte que Boris Johnson a déclaré que Dominic Cummings avait agi « de manière responsable, légale et intègre » lorsqu’il a parcouru 450 km en voiture de Londres à Durham, dans le nord-est de l’Angleterre, avec sa femme et son fils fin mars.

M. Cummings a déclaré qu’il avait voyagé pour être proche de sa famille élargie parce que sa femme présentait des symptômes du COVID-19, qu’il pensait à juste titre être également infecté et qu’il voulait s’assurer que son fils de 4 ans serait pris en charge.

Cependant, comme le note l’AP, les critiques du gouvernement ont exprimé leur indignation quant au fait que Cummings ait enfreint des règles strictes

Le leader travailliste Keir Starmer a déclaré que la défense de Cummings par Boris Johnson était « une insulte aux sacrifices faits par le peuple britannique ».

« Les actions du Premier ministre ont sapé la confiance dans son propre message de santé publique en ce moment crucial », a-t-il déclaré.

L’ancienne législatrice travailliste Helen Goodman, dont le père est mort dans une maison de retraite pendant l’épidémie, a déclaré que le comportement de Cummings était « répugnant ».

Que vous soyez révolté ou non, le plus ironique est que Cummings « est l’inventeur de ces slogans en trois mots : « Restez chez vous », « Protégez le NHS » et « Sauvez des vies » ».

Pour rappel, ailleurs en Grande-Bretagne, le soi-disant épidémiologiste Neil Ferguson a démissionné de son poste de conseiller scientifique du gouvernement au début de ce mois après qu’un journal a révélé que sa petite amie avait traversé Londres pour rester avec lui pendant le confinement. En avril, Catherine Calderwood a démissionné de son poste de médecin en chef d’Écosse après avoir fait deux fois le voyage d’Édimbourg à sa résidence secondaire.

Pourtant, il semble que la croyance persistante des élites à vouloir ordonner le confinement de nations entières « mieux vaut prévenir que guérir » se heurte à un point de rupture parmi les personnes coincées chez elles, de plus en plus dépendantes des prestations sociales, dans le monde entier.

 

SOURCE

Une colère mondiale se développe alors que les élites du monde entier enfreignent les mesures de confinement
Une colère mondiale se développe alors que les élites du monde entier enfreignent les mesures de confinement

Commenter cet article

M.S.BLUEBERRY. 26/05/2020 10:14

Pas de croissants, des brioches pardi !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs