Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Un chercheur sur le point de faire une percée avec le Covid-19 est décédé dans le cadre d’un meurtre-suicide insolite

Publié par Brujitafr sur 7 Mai 2020, 06:07am

Catégories : #Coronavirus, #ACTUALITES, #SANTE, #Nouvel Ordre Mondial

L’assassinat de ce professeur

est-il lié à ses avancées majeures

sur le Covid-19 ?

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

À vos commentaires !

Un chercheur de l’université de Pittsburgh travaillant sur un projet de coronavirus a été tué par balle samedi à son domicile dans le canton de Ross, tandis que son associé Hao Gu, 46 ans, a été retrouvé mort dans une voiture à environ 100 mètres de ce qui semblait être un coup de feu auto-infligé.

Le chercheur, Bing Liu, 37 ans, a été retrouvé mort de multiples coups de feu tirés dans la tête, le cou et le torse vers midi samedi. Rien n’a été volé dans la maison de ville et il n’y a pas eu d’effraction, selon le Post Gazette. Il travaillait au département de biologie informatique et systémique de l’école de médecine de Pitt.

Un chercheur sur le point de faire une percée avec le Covid-19 est décédé dans le cadre d’un meurtre-suicide insolite

« Bing était sur le point de faire des découvertes très importantes pour comprendre les mécanismes cellulaires qui sous-tendent l’infection par le SARS-CoV-2 et la base cellulaire des complications suivantes », a annoncé le ministère dans une déclaration écrite, ajoutant « Nous allons faire un effort pour compléter ce qu’il a commencé afin de rendre hommage à son excellence scientifique ».

L’expertise de M. Liu consistait à développer des modèles informatiques, des techniques de simulation et d’analyse pour étudier la dynamique des systèmes biologiques – dans certains cas en utilisant des techniques d’apprentissage machine pour comprendre les processus cellulaires, selon sa biographie.

Il a été décrit comme un enseignant et un mentor exceptionnel.

« C’était une personne très talentueuse, extrêmement intelligente et travailleuse », a déclaré la directrice de son département, Ivet Bahar. « Il a contribué à plusieurs projets scientifiques, en publiant dans des revues de haut niveau. C’était quelqu’un que nous aimions tous beaucoup, une personne très douce, très serviable, gentille, très généreuse ».

« Nous sommes tous choqués d’apprendre ce qui lui est arrivé. Ceci est très surprenant », a-t-elle ajouté.

…M. Liu est co-auteur de plus de 30 publications, dont quatre en 2020. Mme Behar a déclaré qu’il venait d’entamer des recherches sur le nouveau coronavirus.

« Il commençait tout juste à obtenir des résultats intéressants », a-t-elle déclaré. « Il partageait avec nous, en essayant de comprendre le mécanisme de l’infection, donc nous espérons que nous continuerons ce qu’il faisait. »Post Gazette

« Sa perte sera ressentie par l’ensemble de la communauté scientifique », a déclaré l’université dans un communiqué.

Le motif de la fusillade est encore inconnu et l’enquête est en cours. Selon le rapport, une décision formelle du bureau du médecin légiste du comté d’Allegheny concernant la cause et la manière dont Gu est mort est en attente.

source
 

Meurtre suivi d'un suicide

Mais samedi, la police a retrouvé la dépouille du chercheur dans sa maison de Elm Court à 60 km de Pittsburgh. Bing Liu présentait des impacts de balles dans la tête, le cou, la poitrine et les membres. Selon la police, l’auteur est un autre homme qui s’est ensuite ôté la vie dans son véhicule non loin de l’habitation de la victime. Selon la chaîne locale Actions News 4, le tireur, âgé de 46 ans, s’appelait Hao Gu.

Les enquêteurs pensent que les deux hommes se connaissaient et ajoutent que les origines chinoises de la victime n'ont aucun lien avec son assassinat. Ils s’interrogent par contre encore sur le ou les mobiles de ce meurtre suivi d'un suicide.

 

Suicide d’une urgentiste

Les États-Unis relataient également il y a peu le suicide d'une médecin urgentiste réputée qui travaillait en première ligne dans l'unité Covid d’un hôpital de Manhattan. Le père de Lorna Breen, médecin lui aussi, a commenté son décès dans The New York Times: “Elle tentait de faire son job, et elle en est morte”. Selon lui, sa fille avait elle-même contracté le coronavirus mais était retournée travailler après à peine une semaine et demie de convalescence. L’hôpital l’avait alors renvoyée chez elle. Son père l’avait ensuite accueillie chez lui à Charlottesville en Virginie, où la femme de 49 ans a commis l’irréparable.

Chutes suspectes de scientifiques en Russie

En Russie, trois médecins et chercheurs ont curieusement chuté en tombant ou sautant de leur fenêtre au cours des dernières semaines. Deux d’entre eux sont décédés, le troisième est dans un état critique. L’affaire a été très médiatisée car avant les drames, ils s’étaient tous montrés critiques envers la gestion du gouvernement de la crise sanitaire. Selon des proches, il s’agit de suicides et tentative de suicide liés à la pression professionnelle liée à la crise du coronavirus. Mais The New York Times craint lui que leur mort ne soit le fait du gouvernement en raison des critiques qu'ils ont osé émettre publiquement.

source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs