Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


USA : Fox News affirme que le coronavirus provient d’un laboratoire de Wuhan

Publié par Brujitafr sur 17 Avril 2020, 05:03am

Catégories : #Coronavirus, #USA, #MEDIAS, #POLITIQUE

Fox News rapporte que le COVID-19 a été créé à l’Institut de virologie de Wuhan et que le « patient zéro » était un employé de laboratoire qui a été infecté avant de le propager au sein de sa communauté – comme nous l’avons signalé à plusieurs reprises au cours des trois derniers mois, en échange de quoi les journalistes qui savent tout avant que des enquêtes ne soient lancées ne décident que cela est une « fake news ».

USA : Fox News affirme que le coronavirus provient d’un laboratoire de Wuhan

Selon « de multiples sources qui ont été informées des détails des premières actions du gouvernement chinois », la transmission initiale du virus s’est faite des chauve-souris à l’homme, et la version « officielle » amplifiée par les médias MSM – à savoir que le virus est originaire du marché aux fruits de mer de Wuhan – était une dissimulation par les fonctionnaires chinois « afin de détourner les reproches du laboratoire, ainsi que les efforts de propagande du pays visant les États-Unis et l’Italie », lit-on dans le rapport.

Dans ce qui pourrait ou non être un peu le récit de « sources officielles », Fox News rapporte que le laboratoire chinois de Wuhan travaillait avec le COVID-19 « non pas comme une arme biologique, mais dans le cadre de l’effort de la Chine pour démontrer que ses efforts pour identifier et combattre les virus sont égaux ou supérieurs aux capacités des États-Unis« .

Ainsi, un accident de laboratoire survenu alors que la Chine tentait de rivaliser avec les capacités américaines semble être la version officielle.

Mardi, le Washington Post a rapporté que le Département d’État américain a reçu deux mémos de fonctionnaires de l’ambassade américaine en 2018 l’avertissant d’une sécurité insuffisante à l’Institut de Virologie de Wuhan (IVW), qui menait des « études risquées » sur les coronavirus de chauves-souris, selon le Washington Post, qui note que les câbles ont « alimenté les discussions au sein du gouvernement américain pour savoir si ce laboratoire ou un autre de Wuhan était la source du virus ».

En réponse à ce rapport, le général Mark Milley, président de l’état-major interarmées, a confirmé que les États-Unis s’étaient « vivement intéressés » à la théorie selon laquelle le COVID-19 provenait du laboratoire de Wuhan, mais que « nous n’en sommes pas certains ».

Mardi, le président Trump a laissé entendre qu’il y avait bien plus concernant cette affaire du laboratoire, après qu’un journaliste de Fox News lui a posé des questions sur l’Institut de Wuhan et sur la possibilité que le virus ait pu s’échapper du laboratoire.

La réponse de M. Trump a été pour le moins intéressante.

« De plus en plus, nous entendons parler de cette affaire… nous faisons un examen très minutieux de cette horrible situation qui s’est produite. »

Et le journaliste a poursuivi : « Avez-vous déjà discuté avec lui des inquiétudes concernant le laxisme des protocoles de sécurité de ce laboratoire ? »

Trump a rétorqué : « Je ne veux pas parler de ce dont j’ai discuté avec lui au sujet du laboratoire. Je ne veux tout simplement pas en parler », a répondu M. Trump.

La campagne de répression de la Chine

Pendant ce temps, Fox News rapporte également que la Chine a supprimé et altéré « à 100 % » les données – en détruisant des échantillons, en nettoyant les zones contaminées et en étouffant les articles universitaires.

Des médecins et des journalistes ont « disparu », mettant en garde contre la propagation du virus et sa nature contagieuse et la transmission d’homme à homme. La Chine s’est empressée de fermer les vols intérieurs de Wuhan vers le reste de la Chine, mais n’a pas arrêté les vols internationaux en provenance de Wuhan.

En outre, les sources indiquent à Fox News que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été complice dès le début pour aider la Chine à couvrir ses traces. –Fox News

«Si l'OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l'épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts»

Donald Trump

Le 29 décembre 2019, des responsables de Taiwan, qui ont réussi à combattre la maladie, ont déclaré à l'OMS que le virus était transmissible d'homme à homme. 

L'OMS a enterré les informations et a déclaré près de trois semaines plus tard qu'elles n'étaient pas transmissibles d'homme à homme. 

La direction de l'OMS a également critiqué le président Trump pour avoir suspendu les voyages à destination et en provenance de la Chine fin janvier 2020.

AU TOUR DE L'OMS ET DU CANNIBAL TEDROS DE PASSER DANS LE PRESSE CITRON DE TRUMP !
ET DE TRÈS BONNES NOUVELLES À VENIR DANS LES PROCHAIN JOURS LA LUMIÈRE SERA AU RENDEZ-VOUS !

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

À vos commentaires !

Et maintenant un mot de Brendan Carr, commissaire de la FCC, au PDG de Twitter, @Jack.

via source

 

Commenter cet article

zelectron 21/04/2020 19:50

Effectivement je pencherais plutôt sur le machiavélisme teinté d'une énorme couche d'hypocrisie, d'un Xi faisant équiper une bâtisse, plus ou moins genre "bunker", d'un labo pour développer à l'insu de l'équipe Pasteur des germes "prometteurs" en vue d'armes bactériologiques "discrètes".
Une erreur, une maladresse, un oubli, un mélange de vêtements plus ou moins contaminés, et voilà que le virus s'échappe . . . L'histoire ne nous dit pas ce qu'il est advenu de ce labo ni des personnes qui y ont travaillé.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs