Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Confinement en France : la date de fin s'éloigne, à quoi faut-il s'attendre ?

Publié par Brujitafr sur 5 Avril 2020, 05:27am

Catégories : #Coronavirus, #POLITIQUE

Confinement en France : la date de fin s'éloigne, à quoi faut-il s'attendre ?

CONFINEMENT. Les propos d'Edouard Philippe cette semaine sur le déconfinement et l'annulation des épreuves du bac, annoncée hier par Jean-Michel Blanquer, installent l'idée que le confinement va durer et que sa date de fin n'est pas pour tout de suite...

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

L'essentiel
  • Le confinement se poursuit ce week-end et le Premier ministre Edouard Philippe comme le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner ont prévenu qu'il n'était pas question de partir en vacances et de quitter son lieu de confinement alors que la zone C (Ile-de-France, Occitanie) débute les congés de Pâques.
  • La date de fin du confinement devient une préoccupation majeure alors que l'échéance du 15 avril, toujours officielle, sera très probablement repoussée. Alors qu'une reprise des cours début mai était envisagée, laissant espérer un déconfinement à la même période, l'annulation des épreuves du bac en juin, annoncée par le ministre de l'Education Jean-Mchel Blanquer ce vendredi, laisse imaginer le pire.
  • Edouard Philippe a averti cette semaine à plusieurs reprises que la sortie du confinement "n'est pas pour demain matin". Le déconfinement "ne pourra intervenir que de façon progressive", a-t-il encore répété, avec un scénario qui semble se dessiner : un déconfinement par étape et par région, avec des tests et des laisser-passer, le tout à des dates échelonnées. 
  • Une attestation de déplacement sur smartphone sera par ailleurs disponible à partir de ce lundi pour les dérogations au confinement. Les seuls déplacements autorisés doivent toujours être justifiés par une attestation de déplacement dérogatoire.

 

Ce qui est autorisé durant le confinement :

  • Travail : les personnes pour qui le télétravail est impossible et qui doivent impérativement se rendre sur leur lieu de travail peuvent le faire en remplissant l'attestation de déplacement et en disposant d'un justificatif de leur employeur. Emmanuel Macron a précisé que certaines cartes professionnelles, comme les professions médicales et les cartes de presse, peuvent circuler librement, "au nom de la liberté d'information" (à condition que le déplacement se fasse dans le cadre du travail).
  • Santé : les pharmacies et les cabinets des médecins restent ouvert et font aussi partie des lieux où l'on peut encore se déplacer, mais toujours avec l'attestation. En cas de symptômes du coronavirus en revanche, ne vous rendez ni en pharmacie, ni chez le docteur : appelez votre médecin traitant, par téléphone. N'appelez le 15 qu'en cas de forte fièvre ou de difficulté respiratoire.
  • Sport : pratiquer une activité sportive est possible, à condition que la séance soit courte, à proximité de votre domicile et qu'elle se fasse seul. Les sports collectifs sont donc interdits. Les sorties pour faire du sport (footing, jogging) ou promener ses enfants sont limitées à 1 km du domicile, 1 heure par jour, en une seule fois et "tout seul". Le vélo : les règles à respecter sont valables également pour les cyclistes, invités par leur fédération à se responsabiliser. "Face à l'épidémie de COVID-19, la Fédération Française de Cyclisme demande à tous les cyclistes de faire preuve de responsabilité en évitant toute pratique à l'extérieur durant cette période", peut-on lire sur leur compte Twitter.
  • Courses : se rendre au supermarché est possible, si c'est essentiel et à certaines conditions : avoir rempli et imprimé l'attestation de déplacement, respecter les distances de sécurité et les gestes barrières. Retrouvez la liste des magasins ouverts et fermés à cause du coronavirus, ainsi que les sites sur lesquels il est possible de faire des courses à se faire livrer chez soi.
  • Animaux : sortir son animal de compagnie est autorisé, comme toutes les sorties brèves près du domicile ou du lieu de confinement, toujours à condition de rester seul. Il est également important de noter qu'à priori, les chiens et chats ne peuvent pas être contaminés par le Covid-19.
  • Transports : les transports en commun publics et privés (taxi ou VTC) fonctionnent régulièrement. Toutefois, il est fortement déconseillé de les emprunter. A la RATP, 50% des métros sont encore en circulation et le trafic est normal pour les bus et les tramways, pour permettre notamment au personnel médical d'aller au travail. La SNCF a prévu de diviser par deux son trafic et les TER par trois. Les vols internationaux sont limités. Côté trafic aérien, certains terminaux, comme Orly 2 et deux à Roissy, sont déjà fermés. 
  • Obsèques : selon la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, "à ce stade", les cérémonies funéraires ne sont pas interdites, "mais il  faut que tout le monde soit raisonnable et le fasse dans une configuration qui soit la plus restreinte possible".

Ce qui est interdit durant le confinement : 

  • Vie sociale : les regroupements familiaux ou amicaux sont interdits, il faut limiter les interactions sociales au maximum pour réduire les risques de transmission du virus.
  • Vie scolaire : les écoles, collègues, lycées et universités ont été fermées sur tout le territoire, au moins jusqu'aux vacances de printemps.
  • Sorties et activités : les cinémas, restaurants, bars, boîtes de nuits sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Les parcs et espaces verts à Paris sont également fermés, tout comme à Toulouse, a annoncé la ville sur les réseaux sociaux vendredi 20 mars.
  • Faire du sport à plusieurs : les activités sportives en groupe sont formellement interdites. Les piscines ont également été fermées.
  • Les courses non prioritaires et/ou indispensables sont interdites. 
  • Les concours et examens : tous les concours de l'enseignement supérieur sont reportés. Les examens du permis de conduire (voiture et moto) ou du code ont été annulés.
  • Entraide : Il ne faut pas rendre visite à des personnes vulnérables, notamment les personnes âgées. Cela n'exclut pas de les aider en prenant les précautions nécessaires de distanciation.
  • Se rendre à l'étranger : les "frontières à l'entrée de l'Union européenne et de l'espace Schengen seront fermées", dès mardi midi pour 30 jours, exception faite pour "les Français actuellement à l'étranger" qui pourront rentrer en France, a annoncé Emmanuel Macron.
    • Cultes : tous les lieux de culte ont été fermés. Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) a appelé à "la fermeture de toutes les mosquées de France" jusqu'à nouvel ordre. Les églises restent ouvertes aux prières individuelles, mais les cérémonies (messes, mariages et baptêmes) ont été suspendues et les sépultures en comité très restreint seulement sont autorisées. Les synagogues pouvaient rester ouvertes selon le décret du 23 mars mais sans rassemblement permis. Le grand rabbin de France Haim Korsia avait indiqué dès le 17 mars la fermeture des synagogues françaises, "sauf exception, notamment en cas de décès".
 
Bien vivre le confinement :
En direct

(...)

Congés payés et confinement : ce qui est prévu

Pour éviter le recours au chômage partiel, un employeur, dont l’activité serait impactée par le confinement, peut vous "imposer la prise de congés payés ou modifier la date d’un congé déjà posé, dans la limite de six jours ouvrables, en respectant un délai de prévenance d’au moins un jour franc", comme le stipule l’article 1er de l’ordonnance relative aux congés payés. Sauf en cas d’accord de branche ou d’entreprise, votre employeur ne peut vous imposer plus de six jours ouvrables.

Peut-on changer de lieu de confinement ?

Pendant cette période de confinement, peut-on changer de lieu pour, par exemple, rejoindre de la famille ? La réponse est non. Le gouvernement a bien insisté sur ce point, mais il existe tout de même quelques exceptions : si la personne est mineure, dans ce cas le déplacement peut entrer dans la dérogation pour la garde d'enfant, ou si ce changement d'adresse est fait pour venir en aide à une personne vulnérable.

L’Espagne va prolonger le confinement de deux semaines, jusqu’au 25 avril

Pedro Sanchez a annoncé samedi la prolongation pour deux semaines du confinement de son pays décrété le 14 mars, "jusqu’au 25 avril" inclus, afin de freiner la pandémie de Covid-19 : "Le Conseil des ministres de mardi prochain sollicitera de nouveau l’autorisation de la Chambre des députés pour prolonger, pour la deuxième fois, l’état d’alerte."

Certains commerces rouvrent

Alors que le confinement continue et que l'épidémie de coronavirus se propagent encore sur le territoire français, certains commerces reprennent leur activité. McDonald's reprend le drive et les livraisons et teste ce nouveau fonctionnement dans une quinzaine de localisations, explique BFMTV. Des règles sanitaires ont été mises en place comme le port du masque obligatoire et le lavage de mains renforcé. D'autres chaînes comme KFC ou Pizza Hut ont également repris le drive et la livraison. Les enseignes de bricolage passent en 100% drive uniquement pour les produits de première nécessité. Les magasins Nicolas réouvrent également avec des conditions strictes : un seul client est autorisé dans le magasin.

L'accès à l'alimentation doit être garanti malgré le confinement

"Il faut garantir l'accès de la population française à l'alimentation" en période de confinement, a rappelé le Premier ministre Édouard Philippe concernant l'ouverture des supermarchés. Une caissière âgée de 52 ans contaminée par le Covid-19 est décédée, drame qui a relancé la polémique sur les risques sanitaires pour les employés des magasins alimentaires. Le Premier ministre a souligné "les efforts considérables consentis par l'ensemble de ceux qui travaillent dans ces supermarchés" afin de protéger les salariés. Il a salué "les femmes et les hommes, plus souvent les femmes, qui garantissent la pérennité dans les rayons, mais aussi l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement".

Les sanctions en France pour non-respect du confinement

Pour rappel, dans ce contexte de crise liée à la pandémie de coronavirus, et à l’état d’urgence sanitaire décrété en France, la violation des règles de confinement est punie d’une amende de 135 euros, 200 en situation de récidive dans les quinze jours. Au-delà de trois infractions, le non-respect du confinement peut devenir un délit puni de six mois d'emprisonnement et de 3 700 euros d'amende, mais peut aussi entrainer une suspension de permis de conduire.

Le coronavirus se transmet-il en parlant ?

Ce vendredi, un haut responsable scientifique du gouvernement américain a mis en avant une nouvelle théorie sur le coronavirus, qui pourrait se transmettre entre deux individus qui parlent et respirent. Le docteur Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses et conseiller de Donald Trump sur l'épidémie, a expliqué sur Fox News que "le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent".

source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs