Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Très bonne nouvelle: la vitamine C permet bien de traiter les patients du coronavirus selon des premiers retours médicaux

Publié par Brujitafr sur 3 Mars 2020, 04:56am

Catégories : #Coronavirus, #SANTE

Très bonne nouvelle: la vitamine C permet bien de traiter les patients du coronavirus selon des premiers retours médicaux
(OMNS 1er mars 2020) Tout d'abord, les opposants arrivent trop en retard. La vitamine C est déjà utilisée pour prévenir et traiter le COVID-19 en Chine et en Corée. Et ça marche.
 

 

 
Voici une déclaration officielle vérifiée du deuxième hôpital universitaire chinois Xi'an Jiaotong:
 
"Dans l'après-midi du 20 février 2020, 4 autres patients atteints de pneumonie à coronavirus sévère se sont rétablis dans le service ouest C10 de l'hôpital de Tongji. Dans le passé, 8 patients ont été renvoyés de l'hôpital... La vitamine C à forte dose a obtenu de bons résultats dans les applications cliniques. Nous pensons que pour les patients atteints de pneumonie néonatale sévère et pour les patients gravement malades, le traitement à la vitamine C doit être instauré dès que possible après l'admission. De nombreuses études ont montré que la dose de vitamine C a un impact important sur l'effet du traitement. La vitamine C à haute dose peut non seulement améliorer la réponse antivirale du corps, mais surtout, prévenir et traiter les lésions pulmonaires aiguës (ALI) et la détresse respiratoire aiguë (SDRA)."
 
Voici un rapport de la Corée:
 
"Dans mon hôpital de Daegu, en Corée du Sud, tous les patients hospitalisés et tous les membres du personnel utilisent la vitamine C par voie orale depuis la semaine dernière. Certaines personnes ont eu une fièvre légère, des maux de tête et une toux cette semaine, et ceux qui présentaient des symptômes ont reçu 30 000 mg de vitamine C par voie intraveineuse. Certaines personnes se sont améliorées après environ deux jours et la plupart des symptômes ont disparu après une injection. " (Hyoungjoo Shin, MD)
 
Il y a au moins trois essais cliniques par intraveineuses à haute dose de vitamine C en cours en Chine. Des tonnes de vitamine C ont été envoyées à Wuhan par camion.
 
Voici un rapport d'un médecin en Chine:
 
"Nous devons diffuser un message dans le monde entier très rapidement: la vitamine C (petite ou grande dose) n'est pas nocive et est l'un des rares, sinon le seul, agent qui a une chance de nous empêcher de tomber malade et de traiter l'infection par COVID-19. Quand pouvons-nous, médecins et scientifiques, donner la priorité aux patients? " (Richard Z. Cheng, MD, PhD, chef d'équipe international de soutien médical pour les épidémies de vitamine C en Chine)
 
Les attaques des grands médias contre la vitamine C sont centrées sur de fausses allégations de dangers liés aux mégadoses. Cette tactique permet aux médias d'ignorer la vérité selon laquelle même de faibles doses de vitamine C réduisent les symptômes et les taux de mortalité. Ne laissez pas les médias vous monter la tête. Les partisans de la vitamine C sont des médecins. Ce sont des cliniciens expérimentés et accrédités qui ont lu les études scientifiques, dont voici un petit échantillon:
 
Même de petites quantités supplémentaires de vitamine C peuvent empêcher les patients gravement malades de mourir.
[Hunt C et coll. Int J Vitam Nutr Res 1994; 64: 212-19.]
 
Les nourrissons atteints de pneumonie virale traités avec de la vitamine C avaient une mortalité réduite.
[Ren Shiguang et al. Hebei Medicine 1978,4: 1-3]
 
Des doses modérées de vitamine C ont raccourci les soins intensifs de 97% dans un sous-groupe de 1 766 patients
[Hemilä H, Chalker E. Nutrients . 27 mars 2019; 11: 4.]
 
200 mg de vitamine C ont réduit la durée de la pneumonie sévère chez les enfants. La saturation en oxygène s'est améliorée en moins d'un jour.
[Khan IM et al. J Rawalpindi Med Coll (JRMC); 2014; 18 (1): 55-57]
 
L' Orthomolecular Medicine News Service et son comité de rédaction composé de près de quatre douzaines de médecins, d'universitaires et de professionnels de la santé (énumérés ci-dessous) estiment qu'il est nécessaire de signaler ce que les médias de masse contrôlés par les annonceurs et  les entreprises refusent de reconnaître: même de petites quantités de vitamine C diminuent considérablement la gravité des symptômes et augmente les taux de survie chez les patients atteints de maladies virales graves. De fortes doses fonctionnent mieux. Les fortes doses intraveineuses fonctionnent encore mieux.
 
L'OMNS en fait des rapports incessants depuis des semaines:

 

 
 
Le plus grand danger avec le coronavirus COVID-19 est la progression de la maladie vers le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) et la pneumonie. Les médecins utilisent avec succès la vitamine C contre la pneumonie virale depuis les années 40. C'est le point soulevé dans une vidéo de 10 minutes qui a été brusquement supprimée de YouTube, soi-disant à cause d'une violation de leurs «normes communautaires»: https://www.brighteon.com/646ad120-775a-4464-a0d1-609be7a0a9dc

 
 
 
 
L'OMNS bénéficie d'une communauté de personnes provenant de tous les pays dévouée à utiliser immédiatement toutes les mesures scientifiques existantes pour arrêter une maladie redoutée pour laquelle il n'existe aucun remède conventionnel. La vitamine C est disponible dès maintenant. Ce n'est pas nouveau. Et ce n'est pas «non prouvé». La vitamine C est utilisée comme antiviral depuis les années 1930. (1) Elle est utilisée à des doses injectées très élevées depuis les années 40. (2) Au cours des décennies qui ont suivi, la vitamine C a été utilisée pour la grippe, le SRAS et la pneumonie virale. (3)
 
"La vitamine C peut vraiment être désignée comme la vitamine antitoxique et antivirale."(Claus W. Jungeblut, MD, professeur, Collège universitaire des médecins et chirurgiens de Columbia)
 
Toutes les parutions de l'OMNS sont dûment référencées dans la littérature médicale. Pourtant, si vous postez ce que vous lisez maintenant sur Facebook, il est probable que cela soit bloqué ou étiqueté «fausses informations». Depuis quand la revue de la littérature médicale est-elle une "fake news"?
 
Notre point de vue éditorial est que le fait de ne pas divulguer au public des informations sur le traitement à la vitamine C ne lui permet pas d'en bénéficier.
 
Nous accusons les médias de négligence. Ils peuvent corriger cela à tout moment.
 
Jusqu'à ce qu'ils le fassent, nous le ferons pour eux.
 
 
 
Les références
 
(1) Jungeblut CW. Inactivation du virus de la poliomyélite par la vitamine C cristalline (acide ascorbique). J Exper Med 1935. 62: 317-321.
 
Jungeblut CW. Thérapie à la vitamine C et prophylaxie dans la poliomyélite expérimentale. J Exp Med, 1937. 65: 127-146.
 
Jungeblut CW. Autres observations sur la thérapie à la vitamine C dans la poliomyélite expérimentale. J Exper Med, 1937. 66: 459-477.
 
Jungeblut CW, Feiner RR. Teneur en vitamine C des tissus du singe dans la poliomyélite expérimentale. J Exper Med, 1937. 66: 479-491.
 
Jungeblut CW. Une autre contribution à la thérapie à la vitamine C dans la poliomyélite expérimentale. J Exper Med, 1939. 70: 315-332.
 
Saul AW. Prendre le remède: Claus Washington Jungeblut, MD: pionnier de la polio; défenseur des ascorbates. J Orthomolecular Med, 2006. Vol 21, No 2, p 102-106. http://www.doctoryourself.com/jungeblut.html et http://orthomolecular.org/library/jom
 
(2) http://orthomolecular.org/resources/omns/v16n09.shtml et http://www.orthomolecular.org/resources/omns/v09n16.shtml Les articles de Frederick Robert Klenner sont répertoriés et résumés dans le Guide clinique d'utilisation of Vitamin C (éd. Lendon H. Smith, MD, Life Sciences Press, Tacoma, WA, 1988. Ce livre est publié en accès libre à http://www.seanet.com/~alexs/ascorbate/198x/smith- lh-clinic_guide_1988.htm
 
(3) Cathcart RF. (1981) Vitamine C, titrant jusqu'à la tolérance intestinale, l'anascorbémie et le scorbut induit aigu. Hypothèses Med. 7: 1359-76. http://www.doctoryourself.com/titration.html
 
Cathcart RF. (1993) La troisième face de la vitamine C. J Orthomolecular Med, 7: 197-200. Accès gratuit sur http://www.doctoryourself.com/cathcart_thirdface.html
 
Des articles supplémentaires du Dr Cathcart sont publiés sur http://www.doctoryourself.com/biblio_cathcart.html
 
Lien connexe:
 
 
 
 
-------
 
Fawkes:
 
Voilà le genre d’âneries que l'on peut lire dernièrement dans la presse au sujet de la vitamine C:
 
La BBC indique qu'Amazon a retiré des ventes de la vitamine C qui serait selon elle un "faux remède" contre ce virus.
 
 
Autre article au titre évocateur: "Des conspirationnistes attrapent le coronavirus"...
 
 
Chez France Info, ils sont allés trouver un médecin pour démentir les vertus antivirales de la vitamine C. Ce docteur Gilles Pialoux est pourtant très grassement payé par les labos pharmaceutiques depuis des années (pas quelques centaines d'euros non, des dizaines de milliers d'euros et depuis des années). 
 
En voici un petit échantillon parmi les plus de 175 avantages, 120 conventions, et une cinquantaine de rémunérations de ce VRP de Big Pharma.
 
 
Celui-ci affirme sans sourciller que "si la vitamine C était un antiviral ça se saurait depuis longtemps"...Oups, justement, c'est prouvé depuis longtemps.
 
Encore des mensonges (juste 5 exemples parmi tant d'autres):
 
 
 
 
La vitamine C a également déjà fait ses preuves contre la grippe.
 
 
 
Prétendre que la vitamine n'est pas antiviral, la voilà la fake news. 
 
Vous savez ce qu'il vous reste à faire. Je vous recommande d’acheter de la poudre directement car vous n'arriverez pas à des doses thérapeutiques suffisantes avec des cachets (et ça reviendra plus cher). Vous pouvez en trouver en pharmacie normalement et sinon on en trouve encore abondement sur Internet (pour l'instant) avec des boites de 500 grammes et même 1 kilo. Espérons que ce produit ne finira pas non plus par être en rupture.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs