Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Encadrement des prix, réquisitions, les mesures exceptionnelles arrivent en France.

Publié par Brujitafr sur 5 Mars 2020, 10:48am

Catégories : #ACTUALITES, #coronavirus, #POLITIQUE

Encadrement des prix, réquisitions, les mesures exceptionnelles arrivent en France.

Les choses vont vite, très vite même.

Samedi dernier dans mon JT de l’éco, réfugié dans mon grenier, je vous expliquais certaines des mesures exceptionnelles prises en Italie, et qui préfiguraient d’une manière ou d’une autre les mesures économiques qui seraient forcément prises également dans notre pays.

Nous sommes mercredi soir, et cela n’a finalement pas tardé puisque Bruno Le Maire a signé un décret pour un encadrement des prix des gels hydroalcooliques, alors que le ministre de la santé a signé un décret pour réquisitionner tous les masques que ce soit à la production ou en stock dans différentes entreprises.

Au même moment, l’Allemagne vient d’interdire l’exportation de tout, je dis bien tout, matériel médical.

Nous sommes donc entrés dans une phase de « chacun pour soit et dieu pour tous »… L’Europe montre toutes ses limites ici, puisque l’on voit bien que lorsque le vent de la tempête se lève, ce sont bien les Etats qui tentent, tant bien que mal, de gérer la situation.

Ce n’est pas moi qui viendrait dire qu’encadrer les prix des gels ce n’est pas  bien. C’est très bien.

De même que réquisitionner les masques, mais, il y a aussi une question qu’il faudra poser. Où sont nos masques ? Où sont nos réserves stratégiques ?

Les masques en stocks de 2009 suite à la grande peur du H1N1 sont évidemment périmés, mais mieux vaut un masque périmé que rien du tout.

Pour en revenir aux mesures exceptionnelles, elles vont se multiplier car il va falloir sauver les entreprises, protéger le maximum d’emplois, ralentir le pays sans pour autant qu’il s’arrête, les coûts de cette crise sanitaire, risquent d’être économiquement monstrueux. Pour l’économie ce n’est que de l’argent, c’est toujours triste d’être ruiné, mais ce qui est à redouter plus encore ce sont les coûts humains.

Pour l’intendance, nous allons très rapidement revenir à une économie totalement administrée. Plus la situation sera grave, plus l’économie sera administrée, et plus… les marchés noirs se développeront car il en va toujours ainsi dans les périodes difficiles.

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source 20 Minutes ici

 
 
 
 
 
 
 

Cela fait deux mois maintenant, enfin presque, que je suis avec une attention soutenue cette crise sanitaire qui, dès le départ, avait tous les attributs d’un cygne noir, toutes les caractéristiques d’une crise majeure.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs