Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


USA : Le Caucus démocrate en Iowa tourne au désastre

Publié par Brujitafr sur 7 Février 2020, 04:21am

Catégories : #USA, #POLITIQUE

USA : Le Caucus démocrate en Iowa tourne au désastre

Si un auteur de fiction abordait avec un éditeur l’histoire de ce qui vient de se passer dans l’Iowa, il serait sommairement renvoyé pour absurdité. Et pourtant, nous en sommes là. Les manigances du Comité National Démocrate (DNC) sont maintenant au-delà de toute parodie.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

Pour la toute première fois, les caucus de l’Iowa n’ont pas réussi à fournir le moindre décompte des votes le jour même, car l’application qui a été utilisée pour compter les résultats n’a pas bien fonctionné à cause d’un « problème de codage ». Le Parti démocrate de l’Iowa aurait trouvé des « incohérences » dans les trois séries de résultats qu’il avait promis de fournir, puis aurait annoncé qu’il avait besoin de temps pour effectuer un « contrôle de qualité ». Les Démocrates de l’Iowa ont refusé une offre du département de la sécurité intérieure pour tester l’application et assurer sa sécurité avant les caucus, même après avoir été avertis par les responsables locaux la semaine dernière qu’il y avait « de sérieux problèmes avec l’application ».

Le conseil d’administration de la société qui a développé l’application (dont le nom est ironiquement Shadow, Inc.) est rempli de personnalités de l’establishment démocrate et le PDG de la société est un partisan de Pete Buttigieg. Ce dernier est le seul candidat qui a déclaré avec confiance sa victoire lundi soir, alors même qu’un sondage effectué au préalable montrait qu’il avait perdu en Iowa.

Tout le monde sait que le candidat qui était en tête de ce sondage, Bernie Sanders, a déjà été évincé par l’establishment démocrate. Des fuites de courriels ont montré que le DNC avait favorisé Hillary Clinton par rapport à Sanders lors des primaires de 2016. A l’époque, Clinton avait réussi à remporter le caucus de l’Iowa.

Comme les chiffres des caucus de l’Iowa de 2020 n’étaient pas disponibles lundi soir, le parti a annoncé les résultats pour 62 % des circonscriptions à 17 heures. Pour l’autre moitié, eh bien, le président du parti de l’État, Troy Price, a refusé de donner un quelconque délai.

Mardi matin, ces hashtags faisaient le buzz sur Twitter : #rigged (truqué), #RiggedElection (électionTruqué), #TomPerezResign (TomPerezDémission), #DNCRigging (leDNCTriche), #DNCisCorrupt (leDNCestCorrompu), #CIAPete, et #MayorCheat (leMaireTriche).

Le président démocrate du comté de Des Moines, Tom Courtney, a déclaré que dans les comités de vote de son comté, y compris le sien, l’application mobile était « un désastre », et que lorsque les responsables des bureaux de vote appelaient le siège du Parti démocrate, « ils ne répondaient pas au téléphone ».

« Nous avons reçu tellement de plaintes à propos de l’application que nous avons commencé à dire à nos responsables des bureaux de vote que s’ils avaient des problèmes avec l’application, ils devaient téléphoner pour donner les résultats », a déclaré Sean Bagniewski, président du Parti démocrate du comté de Polk, au Washington Post. Mais « les responsables n’ont reçu aucune formation sur l’utilisation de l’application, ont eu du mal à la télécharger ou à se connecter, et étaient mis en attente pendant deux heures lorsqu’ils essayaient de transmettre les résultats via une hotline parce que l’application ne fonctionnait pas ».

Jonathan Green, qui présidait un bureau de vote à Lone Tree, a déclaré que lorsqu’il essayait de mettre les résultats dans l’application, il recevait sans cesse un message d’erreur. Il a finalement abandonné et a essayé de transmettre les résultats par téléphone, mais comme les autres, il a été mis en attente. « Il a fallu des heures pour communiquer les résultats de son petit bureau », rapporte le Washington Post.

Par frustration, un chef de bureau a publié les résultats sur Twitter ; un autre a été mis plus d’une heure en attente avant d’être diffusé en direct à la télévision parce que CNN écoutait l’appel.

Alors que Buttigieg terminait ce qui ressemblait à un discours de victoire lundi soir en Iowa et que le Parti démocrate de l’État annonçait qu’il ne publierait pas les résultats avant mardi, le bureau de campagne de Bernie Sanders, par frustration, décidait de publier les chiffres qu’il avait recueillis dans près de 40 % des circonscriptions, compilés par les organisateurs de la campagne. Ce sondage interne montrait que Sanders avait reçu 29,7 % des voix, suivi de Buttigieg avec 24,6 %, du sénateur Elizabeth Warren avec 21,2 % et de l’ancien vice-président Joe Biden, loin derrière avec 12,4 %.

Naturellement, les questions sur l’application et sur la société qui est à l’origine de son développement ne se sont pas fait attendre. Mais le Parti démocrate de l’Iowa n’a pas voulu indiquer qui avait développé l’application et, au début, le Parti démocrate du Nevada non plus. Mais des journalistes assidus ont découvert dans les dossiers de la FEC – qui contrôle le déroulement des élections – que cette appli avait été créée par la discrète Shadow Inc, une société de technologie dirigée par des vétérans de la campagne présidentielle de 2016 de Hillary Clinton.

« Shadow a débuté sous le nom de Groundbase, une société technologique co-fondée par Gerard Niemira et Krista Davis, qui a travaillé pour l’équipe technique de la campagne de Clinton pour l’investiture démocrate en 2016 », rapporte le LA Times. Gerard Niemira, PDG de Shadow Inc, était auparavant chef de produit pour la campagne Hillary for America et également le précédent directeur technique d’ACRONYM, une organisation démocrate à but non lucratif fondée en 2017 « pour éduquer, inspirer, enregistrer et mobiliser les électeurs », selon son site web.

Shadow Inc. est un appendice du groupe « d’argent sale » ACRONYM et a « d’autres investisseurs privés », fait remarquer Anna Massoglia dans Open Secrets.

L’ancien conseiller d’Obama, David Plouffe, siège au conseil d’administration d’ACRONYM, et Hillary Clinton a fait l’éloge de la société il y a trois mois.

Les dossiers de financement des campagnes montrent que le Parti démocrate de l’Iowa a versé 63 000 dollars à Shadow Inc. fin 2019, et le parti de l’État du Nevada lui a versé 58 000 dollars en août. Oh, et aussi, Pete Buttigieg a versé 42 500 $ à Shadow Inc. en juillet.

C’est important, car malgré son retard dans les sondages, Buttigieg a été le seul candidat à déclarer avec assurance sa victoire lundi soir. Et le stratège de Buttigieg, Michael Halle, est marié à la directrice d’ACRONYM, Tara McGowan, ancienne collaboratrice de la campagne d’Obama.

Shaun King, le représentant de Bernie Sanders, a tweeté :

C'est vrai ? Le sondage qui était publié juste avant l'élection en Iowa pendant 76 ans d'affilée a été abandonné parce que l'équipe de Pete s'en est plaint. Et l'équipe de Pete a financé la société qui a construit cette application électorale foireuse. Et Pete a déclaré la victoire avant la publication des résultats ?

En fin d’après-midi mardi, le Daily Beast a tenté de limiter les dégâts, balayant les critiques d’un revers de la main en les traitant de « théories du complot ». Le bureau de campagne de Buttigieg prétend que, comme le bureau de campagne de Biden, elle a payé Shadow pour des « services de messagerie« , rapporte ce journal. Mais le bureau de campagne de Biden n’a versé que 1 225 dollars à Shadow alors que Buttigieg a payé plus de trente-quatre fois ce montant.

Shadow et ACRONYM ont changé la façon dont ils décrivent leur partenariat de travail tandis que leur site web a supprimé du jour au lendemain une liste d’investisseurs et de sociétés partenaires, comme le note également le Daily Beast.

Après toutes ces manigances, il est difficile de croire que les Démocrates accepteront le décompte final de l’Iowa, d’autant plus qu’il sera présenté par les mêmes personnes qui ont passé les trois dernières années et demie à mettre la victoire de Trump en 2016 sur le compte de l’ingérence russe.

Barbara Boland

Traduit par Wayan, relu par jj pour le Saker Francophone

Commenter cet article

Jean Louis 08/02/2020 04:03

J'aime bien votre titre : Les cocus démocrates...

Jean Louis 08/02/2020 04:02

J'aime bien votre titre : Les cocus démocrates...

Jean Louis 08/02/2020 04:02

J'aime bien votre titre : Les cocus démocrates...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs