Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Pour Macron, le départ des Juifs de France «est une amputation» de ce qu'est la République

Publié par Brujitafr sur 30 Octobre 2019, 08:21am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #RELIGIONS

Le président Emmanuel Macron étreint Joël Mergui, le président du Consistoire central israélite de France, le 29 octobre 2019, lors de l'inauguration du Centre européen du judaïsme à Paris.

Le président Emmanuel Macron étreint Joël Mergui, le président du Consistoire central israélite de France, le 29 octobre 2019, lors de l'inauguration du Centre européen du judaïsme à Paris.

Le dîner annuel du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) s'est déroulé le 20 février au Carrousel du Louvre, en présence de Brigitte et Emmanuel Macron. De nombreuses personnalités politiques et issues du monde médiatique ont été conviées à la soirée.

VOTRE AVIS


Quelqu’un peut-il expliquer (et tenter de JUSTIFIER) pourquoi @EmmanuelMacron, président de la République dite laïque, arbore une étoile tricolore de David à son revers de veste ?

Pour Macron, le départ des Juifs de France «est une amputation» de ce qu'est la République
Pour Macron, le départ des Juifs de France «est une amputation» de ce qu'est la République
En 2018 = Le 33e dîner du Crif (et le premier pour Emmanuel Macron en tant que président de la République) s'est déroulé sous la pyramide du Louvre.

En 2018 = Le 33e dîner du Crif (et le premier pour Emmanuel Macron en tant que président de la République) s'est déroulé sous la pyramide du Louvre.

Laïcité à deux vitesses - Le port de la kippa pour un non juif, même dans une synagogue, n'est pas obligatoire. Parallèlement, Macron a refusé de bénir le cercueil de Johnny Hallyday.

Laïcité à deux vitesses - Le port de la kippa pour un non juif, même dans une synagogue, n'est pas obligatoire. Parallèlement, Macron a refusé de bénir le cercueil de Johnny Hallyday.

Le président de la République a inauguré les 5 000 m2 du nouveau Centre européen du judaïsme, à proximité de la place de Jérusalem, à Paris. Il s'est adressé aux juifs français choisissant d'émigrer en Israël, qualifiant leur départ d'«amputation».

Soutenez une information indépendante

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Le soir du 29 octobre, Emmanuel Macron a participé à l'inauguration du Centre européen du judaïsme (CEJ) à proximité de la place de Jérusalem, elle-même récemment inaugurée à Paris par la maire Anne Hidalgo malgré l'opposition de militant pro-palestiniens

Interrogé en marge de cet événement sur le sujet des juifs choisissant de faire leur aliyah (terme qui désigne l'émigration en Israël), le chef de l'Etat a répondu, devant les caméras de la chaîne basée à Tel Aviv i24 News : «Je respecte chacun, mais bien évidemment je leur dis qu'ils ont leur place [en France], qu'ils y sont aimés et qu'ils ont surtout une Histoire qui est ancrée dans la République.» Le président a alors conclu : «Et leur départ, c'est une amputation d'une part de ce qu'est la République dans son Histoire [et] dans ses valeurs.»

Au cours de son discours devant l'assemblée réunie pour l'ouverture de ce Centre de «4 900 m2 dédiés à la culture, à la transmission, au patrimoine et à l'identité juive», Emmanuel Macron a notamment affirmé, selon des propos rapportés par i24 News : «Au moment où l'antisémitisme resurgit, résister ça n'est pas uniquement protéger ou répondre, mais c'est surtout convertir les cœurs et les esprits, c'est ce qui se fait ici, dans ce centre

"Le judaïsme a coulé dans les veines de l'Europe durant plus de deux millénaires et a contribué à forger notre civilisation"

Emmanuel Macron à l'inauguration du Centre européen du judaïsme à Paris

Le chef de l'Etat a en outre salué la «part juive de l'âme européenne, façonnée dans les temps sombres autant que dans les jours heureux».

Installé dans le XVIIe arrondissement de Paris, le Centre européen du judaïsme est, selon l'Elysée, «le plus grand centre culturel du judaïsme en Europe».

Parmi les personnalités politiques présentes à l'inauguration, étaient entre autres présents le maire de Paris Anne Hidalgo, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, le ministre de la Culture Franck Riester, la présidente du conseil régional d'Ile-de-France Valérie Pécresse, ou encore les anciens Premiers ministres Manuel Valls et Bernard Cazeneuve.

SOURCE

Commenter cet article

zelectron 05/11/2019 14:00

le départ de Macron serait une résurrection !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs