Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Obliger les profs à se former n'est pas un scandale, mais une nécessité

Publié par Brujitafr sur 12 Septembre 2019, 04:28am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE

Un décret obligera les enseignants à suivre jusqu'à cinq jours de formation pendant leurs vacances, moyennant une indemnisation. Scandale ou nécessité?

Les enseignants français moins formés que leurs collègues d'autres pays. AFP/Archives - FRANK PERRY

Les enseignants français moins formés que leurs collègues d'autres pays. AFP/Archives - FRANK PERRY

Obliger les profs à se former n'est pas un scandale, mais une nécessité

Les enseignants sont désormais obligés de se former sur leur temps de vacances.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

C’est ce qu’un décret publié discrètement le week-end dernier prévoit. Certes, cette obligation ne porte que sur cinq jours par an maximum. Et est assortie d’une allocation de 120 euros par jour (20 euros brut par heure). Mais, déjà, certains syndicats grognent. Pourtant, après le salaire des professeurs des écoles scandaleusement bas, la formation continue des enseignants est l’autre gros point noir de l’Education nationale, systématiquement souligné dans les rapports rendus chaque année par l’OCDE ainsi que les avis réguliers de la Cour des comptes.

Lors de la présentation de l’édition 2019 des Regards sur l’éducation de l’OCDE, mardi 10 septembre, Eric Charbonnier, son expert, l’a répété : « Si les professeurs français sont bien préparés sur le plan académique, ils le sont beaucoup moins dans les autres compétences opérationnelles. » L’enquête TALIS réalisée auprès de 260 000 professeurs et parue cet été révèle un retard abyssal de la France en la matière. 67% des profs français ont été formés à la pédagogie, contre 92% en moyenne dans les autres pays de l’OCDE ; 73% en pratique de la classe, contre 88% ; 55% en gestion des comportements des élèves, contre 72% ; 39% à l’interdisciplinarité, contre 65% ; et 12% seulement en contexte multiculturel, contre 35% en moyenne dans l’OCDE. Il n’y a pas un domaine où la France performe ! Eric Charbonnier ajoute, ravageur : « Et encore faudrait-il que ces formations débouchent sur quelque chose. De nombreux enseignants ont par exemple été formés à la méthode Singapour

suite et source

Commenter cet article

zelectron 17/09/2019 12:56

. . . en n'oubliant surtout pas de laisser leurs opinions politiques au vestiaire !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs