Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


MAJ - URGENT : Les récalcitrants du 14 Juillet ont été emmenés en bus dans de grands entrepôts remplis de policiers

Publié par Brujitafr sur 15 Juillet 2019, 05:58am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE

MAJ - URGENT : Les récalcitrants du 14 Juillet ont été emmenés en bus dans de grands entrepôts  remplis de policiers

URGENT – VIDÉO :

Des manifestants interpellés

et emmenés

dans de grands entrepôts

remplis de policiers

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

MAJ

C'est l'arrière d'un commissariat dans le 18eme, étrange là ou ils sont emmenés tout de même, un entrepôt-comissariat !
En réponse à
C’est le commissariat des evangiles : un classique des arrestations de masse.

 

Le préfet de police de #Paris Didier #Lallement

Le préfet de police de #Paris Didier #Lallement

La préfecture annonce 180 interpellations

Au total, 180 personnes ont été interpellées, selon la préfecture de police de Paris. D'abord en marge du défilé militaire, où des Gilets jaunes avaient appelé à manifester, puis lors des échauffourées de l'après-midi, rapporte l'AFP.

Trente-huit placements en garde à vue ont eu lieu, dont 13 se poursuivaient à 19h, d'après le parquet de Paris. Pour les 25 autres, il a notamment été décidé de classer sans suite 16 procédures et de procéder à 8 rappels à la loi.

Et de préciser que plusieurs figures du mouvement avaient été interpellées, notamment Jérôme Rodrigues, Maxime Nicolle, dit Fly Rider, pour «organisation d'une manifestation illicite», et le routier Éric Drouet pour «rébellion», précise le média se référant toujours au parquet.

«200 casseurs» sur les Champs-Élysées, selon le préfet 

«Le 14 juillet, pour notre pays, est un moment particulièrement important. Il nécessitait du calme et de la sérénité de manière à permettre le recueillement auprès de ceux qui se sacrifient pour la France», a déclaré le préfet de police de Paris Didier Lallement.

Et de regretter des incidents qui ont été constatés en périphérie du défilé.

source

----------------------------------------------------------

4 blessés dont une femme qui a perdu son oeil et un homme en arrêt cardiaque entre la vie et la mort lors d'une manifestation de citoyens en colère ! #14Juillet
MAJ - URGENT : Les récalcitrants du 14 Juillet ont été emmenés en bus dans de grands entrepôts  remplis de policiers
MAJ - URGENT : Les récalcitrants du 14 Juillet ont été emmenés en bus dans de grands entrepôts  remplis de policiers
MAJ - URGENT : Les récalcitrants du 14 Juillet ont été emmenés en bus dans de grands entrepôts  remplis de policiers
MAJ - URGENT : Les récalcitrants du 14 Juillet ont été emmenés en bus dans de grands entrepôts  remplis de policiers
 

Des citoyens en colère, qui ont fait du bruit lors du passage de Macron ont été amenés dans un grand entrepôt rempli de policier à Paris 😳 !

14 juillet: un commissaire de

police perd son sang froid

face à des gilets jaunes

Des tensions ont éclaté sur les Champs-Élysées en marge du défilé.

En marge du défilé du 14 juillet ce dimanche à Paris, un commissaire de police, confronté à une petite foule de gilets jaunes sur les Champs-Élysées, a perdu son sang froid.

Comme on peut le voir sur les images ci-dessous filmées par un journaliste du HuffPost, ce commissaire de police, pris verbalement pour cible par des gilets jaunes venus perturber le défilé, a répondu en tentant de les repousser physiquement. Le groupe face à lui a alors riposté, avant que le commissaire ne soit rapidement protégé par d’autres policiers présents

Peu de temps avant cette échauffourée, l’une des figures médiatiques des gilets jaunes, Éric Drouet, avait été approchée par la police, ce qui avait créé un début de tension. Finalement, Éric Drouet a été interpellé un peu plus tard (voir la vidéo ci-dessous). Jérôme Rodrigues et Maxime Nicolle avaient connu le même sort un peu plus tôt dans la matinée.

Un groupe d’une quarantaine de manifestants, se revendiquant gilets jaunes, a aussi tenté de forcer une rangée de CRS sur les Champs-Élysées, avant d’être encerclé par les forces de l’ordre, selon une journaliste de l’AFP présente sur place.

Des sifflets émanant de gilets jaunes ont par ailleurs été entendus lors du passage d’Emmanuel Macron sur les Champs-Élysées:

Commenter cet article

Requis 15/07/2019 18:18

Il faut tuer la mafia !!!
Notion certes surliminale cependant réaliste car arrivé à point d'en devenir une urgence sanitaire nationale !!!
OYEZ, OYEZ !

jiji 15/07/2019 08:06

Si seulement les CRS et les gardes mobiles pouvaient tirer à vue sur ces sacs à merdes non seulement ça en calmerez plus d'un , mais en plus ça nous coûteraient bien moins cher en soin , réparation des destructions , incendies , policiers blessés etc , surtout que ces débilos en jaunes ne sont pas les plus à plaindre , ce ne sont que des fachos de tout bord irrespectueux , irresponsables , frustrés et des pleurnicheuses qui de toute façon quel que soit les décisions , changement pris par nos dirigeants aussi bête soit ils , ne seront jamais satisfaits . Ce ne sont que des chiens mal dressés qui ne comprennent qu'à grand coup de triques , donc donnons leur ce qu'ils veulent ! des coups de triques ou mieux des balles ....

requisz 31/07/2019 00:29

Devant le psittacisme violent de vos mots, votre nom réel ne serait-il pas Michel Tumeur (ou Michel Temer) ?
Pourquoi donc ne demandez-vous pas l'éradication de la mafia ? Êtes-vous le proxène de cet égrégore saprophyte ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs