Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Les news de Cambronne du 13/05/2019

Publié par Brujitafr sur 13 Mai 2019, 04:37am

Catégories : #ACTUALITES

Les news de Cambronne du 13/05/2019

SUJETS QUI DERANGENT

Après sa "prestation inoubliable" à l'Elysée, le protégé de Macron, DJ Kiddy Smile, fête les 350 ans de l'Opéra Garnier...

Pour célébrer les 350 ans de l'Opéra Garnier, un gala s'est tenu dans l'enceinte de l'édifice. Le DJ Kiddy Smile a électrisé  (??) la scène en compagnie de ses danseurs. L'ambiance rappelait la très insolite Fête de la musique 2018 à l'Elysée...la présence du DJ Kiddy Smile, invité par  Stéphane Lissner, directeur général de l'Opéra national de Paris à clôturer la soirée à travers un «after party» qui, pour la première fois, s'est tenu sur la scène de l'Opéra, comme le rapporte le site L'officiel.com. Source

 

Sacrifice politiquement correct : Deux combattants d’élite sont morts pour sauver deux citoyens Français homosexuels en voyage de noce dans un pays en proie au terrorisme

 

 La Suède “sans cash” met soudainement en garde ses citoyens : Conservez vos billets et pièces de monnaie en cas de cyber-attaque ou d’un conflit

Comme l’a rapporté le Daily Mail, l’Agence suédoise des contingences civiles, une branche du gouvernement, a envoyé des directives à tous les foyers pour dire aux résidents de se débarrasser de “leur argent en petites coupures” en cas d’urgence, qu’il s’agisse de pannes de courant ou de problèmes technologiques, de terrorisme, de cyberattaques par un gouvernement malhonnête ou de guerre. 
 

Le Département d’État des USA se vante de son action destructrice au Venezuela, puis supprime sa « confession » - Le site d’investigations journalistiques The Grayzone a obtenu une liste de « résultats clés » sur le Venezuela publiée, puis supprimée par le Département ...

 

                                               par Paul

QUAND MACRON VEUT NOUS FAIRE PEUR

De Gaulle disait que « la seule réalité internationale, ce sont les nations »
 

Le sens qu’Emmanuel Macron veut donner au nationalisme n’a rien à voir avec cette vision. Macron n’emploie pas, à dessein, le mot de nation, mais le remplace par nationalisme dans l’espoir que les gens entendront « national-socialisme ». La ficelle est très grosse. Même si ses propos sont répétés à l’envi par une cohorte de partisans qui peuvent s’apparenter à des courtisans, les gens ne seront pas dupes. Il peut nous répéter à satiété que seule plus d’intégration européenne nous permettra de survivre en conservant, grâce à cette Europe imaginaire et virtuelle, cette souveraineté à laquelle nous sommes si attachés, mettant même dans la balance le chaos meurtrier qui suivrait immanquablement le retour au pouvoir des nationalismes, où cela nous conduit-il ? Ce retour aux nations souveraines est inéluctable car il correspond à la volonté du plus grand nombre.  Source

 

 

Censure des réseaux sociaux: Mark Zuckerberg «encouragé» après s’être entretenu avec Emmanuel Macron

Obliger les réseaux sociaux à retirer les contenus signalés dans les 24 heures, sous peine d’une forte amende, c’est la loi que souhaite promouvoir le gouvernement français, qui entend également étendre cette régulation au niveau européen.  Limiter la « viralité » du contenu

 

LINKY DEPART DE FEU TEMOIGNAGNE
Joanny Bardy Bonjour,

Je voulais apporter mon temoignage......à chaud !!

Hier les pompiers et la police sont venu suite au départ d'icendie de notre compteur linky instalé trés recemment ...ce dernier a entrainé l'explosion du boitier differentiel qui lui était associé.

Nous devons a la chance d'avoir appercu les flammes a temps et d'avoir pu maitriser cet incendie nous meme avant que les pompiers puissent intervenir et que l'irreparable arrive....Ce sinistre aurait eu lieu de nuit, je pense que le bilan aujourd'hui serait desastreux.....

Nous parlons de plusieurs dizaines de morts évités, ainsi que la disparition de plusieurs centaines d'hectares de notre si cher massif des calanques à Marseille.

Car ce dramatique depart d'incendie du boitier a eu lieu dans un endroit bien particulier....

Il s'agit d'un site PROTEGE et CLASSE au sein du Parc National des Calanques à Marseille, un des joyaux de la ville.

un des lieux les plus touristiques, une magnifique calanque et un petit village de pecheur, baigné d'une mer azur le tout dans un écrin de pinédes....

c'est cet écrin de plusieurs centaines d'hectares qui malheureusement cause probleme.....

Chez nous un coup de vent comme la semi tempéte de hier et une simple étincelle suffit à créér un drame, alors l'explosion du linky .....Ce fut un grand moment de solitude et d'angoisse....

Si notre ville ne se reveille pas aujourd'hui avec un drame d'une portée nationale et la disparition de ce qu'elle a de plus cher c'est VRAIMENT mais alors VRAIMENT un sacré coup de bol car le feu a été détecté quasi des le départ.....

Pour rappel, en cas d'incendie, nous sommes rapidemment coincé, car il n'y a qu'une unique route, seule voie hormis la mer, qui serrait en plus CERTAINEMENT bloqué et impraticable en cas d'incendie.

L'accés justement de cette route est réglementé et LIMITE aux habitants ou aux vehicules autorisé (secours, taxi, livraison) en vue de la protection du RISQUE incendie .....cette zone du Parc national étant en risque MAXIMUM......

Avec une reglementation/limitation prefectorale et des eaux et forets quasi similaire à une zone de risque extreme.

Ainsi, la route manant à notre village et notre calanque est un chemin du feux destiné à l'usage des pompiers et limité, voir interdit a TOUTE CIRCULATION meme A PIED les jours de tempetes pour les non residents quand la zone est classé noire........En termes de sécurité nous sommes assis sur une poudrieres.

Donc, puisque je n'ai vu aucune trace aujourd'hui dans la presse locale de notre sinistre, je voulais alerter, partager et certainement evacuer beaucoup de choses.....

Notre famille est choqué, car beaucoup on malheureusement une certaine aprhension vis a vis du feux et le reveil de douloureux souvenirs, lorsque tout avait cramé ici il y a quelques décennies et que les gens avait du fuir en bateaux en pleines nuit en abandonnant tout.

Dés lors, en souvenir de ce triste jour et avec le plus grand respect pour les soldats du feux qui ont laissé leurs vies, lors du "grand" incendie....je me devais d'intervenir.....

Des linky ici, ils en on installé partout, chez tout les habitants de la calanque ...avec la classique ....3kW qui vont se transformer en 6kW sur simple appel avec en bout de fil evidemment une instalation qui date de mathusalem....sur un cabanon jouxtant la foret....avec un raccord posé en temps records par le technicien sous traitant d'enedis ....

N'ayant vu aucune trace aujourd'hui dans la presse locale de ce finalement mini sinistre aux mauvais endroits mais avec une maxi chance au final...

j'avais besoin d'en parler..d'evacuer, de vous alerter..... de faire réagir, de partager et de faire que cela ne puisse plus etre POSSIBLE.....de laisser au moins une trace, un témoignage!!! https://www.facebook.com/groups/568776293307227/permalink/1153948168123367/?__tn__=-UC-R&_fb_noscript=1

L’image contient peut-être : montagne, ciel, plein air et nature
 
Gilets Jaunes: Confiance zéro dans les rézosociaux… - Ne jamais oublier qu’à l’origine les Google, Facebook, Twitter, Instagram etc ont été créés ou ont été amenés à travailler pour les services de renseigneme.
 
Du sang sur les mains de YouTube ? - *« On est là pour montrer à YouTube qu’ils ont du sang sur les mains ».* En cause : des vidéos publiées par YouTube et réalisées sur de la musique *« d...
 
« A France Télécom, des personnes ont choisi de se taire définitivement, ce sont d'elles que l'on parle, encore » - En ce moment, et jusqu'au 12 juillet, se tient à Paris le procès d'anciens hauts dirigeants de la multinationale France Télécom, devenue Orange, accusés ...
 
 

Un curé aristocrate qui dédaigne les simagrées et parle de résurrection ça fait du bien https://youtu.be/37_v-1CIJrY

 
ASSentiment/ReSSentiment National : Image terrible du néant créé par la macronisme entre le pouvoir et le peuple. - Image terrible du néant créé par la macronisme entre le pouvoir et le peuple. Une béance, aussi profonde et large que l’orbe d’un oeil énucléé, que le vide...
 
 
Les voitures radars privées en 2020 sur les routes des Pays de la Loire, Bretagne et Centre Val de Loire - 60 voitures radars conduites par des conducteurs privées devraient être déployées sur les routes de trois nouvelles régions : Pays de la Loire, Bretagne et..
 
Gilets Jaunes… Les Zapatistes du Chiapas nous montrent la voie… 25 ans d’autonomie à étendre au monde ! - 25 ans plus tard, le zapatisme poursuit sa lutte Julia Arnaud Mai 2019 Source: https://www.revue-ballast.fr/25-ans-plus-tard-le-zapatisme-poursuit-...
 
-----------------------------------------------------------------------
 
ET.... LA PALME DE LA CONNERIE EST DESCERNEE A...
 
Écologie : Annonce de la disparition de la ligne ferroviaire de transport de primeurs Perpignan-Rungis, remplacée par 50 camions
 
par Paul
 
Il faut sauver le train des primeurs. Depuis l’annonce de l’éventuelle disparition de la ligne ferroviaire Perpignan-Rungis, élus et personnalités s’indignent face à un possible désastre écologique. Le train, qui convoie plus de 400.000 tonnes de fruits et légumes par an, approvisionne le marché de Rungis tous les jours depuis 2007.Source
 
QUAND LES INSTANCES NE FONT RIEN
- Mon cœur est lourd. Nous avons aussi nos monstres. Les histoires du deuxième bain des vieux, des repas à valeur de clopinettes, c’est maintenant les enfants qui écopent. Car pour une qui meurt, il y en a des centaines qui souffrent. Aurore est-elle morte en vain? – Les Libéraux pouvaient bien engranger de l’argent. C’est une technique de gestion. Tu coupes puissamment les ressources partout en exigeant que le travail soit quand même fait. Tu relâches un peu quand les gens viennent te voir en pleurant, car tu sais qu’ils sont rendus à la limite, et tu auras un bonus de performance à la fin de l’an pour avoir économisé beaucoup d’argent et restructuré la chose. La photo dans le cadre sur le mur, pendant que du monde souffre. Nous en sommes là.
 
----------------------------------------
POUR LE PLAISIR DES YEUX
 
Pour ne pas oublier
que des SALOPARDS payent
des CONNARDS de braconniers
pour assouvir leur plaisir
 pervers
 
BEBE GORILLE (sa mère tuée)
 
Résultat de recherche d'images pour "animaux"
bébé FENNEC
 
BEBE TAPIR
BEBE LOUTRE
 
VOIR LES AUTRES BEBES SUR
 
Une partie de l’air que vous respirez découle du caca d’hippopotame - Les hippopotames jouent un rôle assez surprenant dans la survie de notre écosystème. En effet, leurs excréments nous aident à respirer. Explications. 
La disparition de l'espèce serait une catastrophe pour la planète entière

Les hippopotames jouent un rôle assez surprenant dans la survie de notre écosystème. En effet, leurs excréments nous aident à respirer. Explications.

Les excréments d’hippopotame renferment du silicium

Si l’on avait déjà vu que notre urine pouvait aider la planète, il s’avère que les rejets d’animaux peuvent aussi avoir un impact écologique positif. En effet, selon une nouvelle étude, les selles d’hippopotame peuvent jouer un véritable rôle dans la protection de la planète selon une nouvelle étude.

Ainsi, un groupe de chercheurs mené par le biologiste Jonas Schoelynk a enquêté sur les habitudes alimentaires de l’hippopotame. C’est ainsi qu’ils ont découvert que l’animal consommait jusqu’à 800 kilogrammes de silicium contenu dans les plantes qu’il broute, et la moitié est alors excrétée dans l’eau plus tard dans la journée.

Ce silicium sera alors utilisé par des algues microscopiques, les diatomées, qui en ont besoin pour réaliser leur coquille appelée le frustule. L’hippopotame apporte donc indirectement son soutien aux diatomées, qui jouent elles-mêmes un rôle essentiel à notre planète.

Les diatomées produisent de l’oxygène (Larousse)

Les diatomées produisent de l’oxygène

Ces algues réalisent la photosynthèse, une synthèse chimique bien connue qui consiste à transformer le dioxyde de carbone en oxygène. Si de nombreuses plantes réalisent la photosynthèse et contribuent donc à la production d’oxygène, les diatomées produiraient jusqu’à 20 % de l’oxygène que nous respirons. C’est pourquoi elles sont aussi essentielles à toute forme de vie sur Terre.

La photosynthèse est indispensable pour la production d’oxygène

La disparition des hippopotames serait donc un désastre écologique

Si l’on reconstitue la chaîne, c’est donc bien l’hippopotame qui fournit le silicium permettant aux diatomées de survivre dans leur milieu. Mais l’hippopotame fait bien partie des espèces en voie de disparition. De plus, ses excréments sont également dangereux pour d’autres formes de vie. Les hippopotames, précieux mais dangereux, sont donc une espèce compliquée à gérer.

Pensez-vous qu’il faut prendre des mesures pour les protéger ?

-------------------------------------
ENVIRONNEMENT/CLIMAT
 
 
Vive la bagnole ! - Aujourd'hui, les bons vieux moteurs thermiques ont encore leur mot à dire. Voici pourquoi. Cet article Vive la bagnole ! est paru en premier sur Contrepo...
 
Le « réchauffement », c’est trop chaud pour le confier à des idéologues hystériques - Dans l’émission l’Heure des Pros animée par un journaliste courageux et modéré, Pascal Praud, deux écolo-totalitaires ont tenté de terroriser les invités. ...
 
--------------------------------------------------------------
 
SANTE
 
ALERTE PESTE BUBONIQUE
 par Paul
Pour une alerte à la peste bubonique, quelque 150 personnes sont sous surveillance et plusieurs touristes sont bloqués dans l’ouest de la Mongolie, dont une dizaine de touristes suisses placés en quarantaine, a révélé le «Matin» ce lundi. À l’origine, on trouve la mort d’un couple membre de la minorité kazakhe, tous deux décédés de la maladie. Qu’ils ont contractée en mangeant de la marmotte crue.Source
-------------------------------------------------
 
ECONOMIE
 
La récession de 2019
Aujourd’hui, je voulais souligner l’impact que l’arrivée des femmes sur le marché du travail a eu sur l’augmentation de la population active, mais pourquoi cette croissance a cessé. Je ferai également remarquer que la crise financière de 2008-2009 était une crise démographique qui a été déclenchée des décennies plus tôt. Chris Hamilton
Traduit par Hervé pour le Saker Francophone
 
 
TANT MIEUX ! CA FERA MOINS DE POLLUTION A EN FABRIQUER D'AUTRES ............
 
 
 
 
Nous sommes seulement aux prémices de la vraie guerre civile et de la vraie révolution.
Le signal de départ sera donné par l’imminent effondrement économique mondial, qui aurait déjà commencé d’après cet article : https://www.businessbourse.com/2019/05/09/leffondrement-des-fondamentaux-economiques-us-saccelere-le-prochain-krach-a-deja-commence/, dont la conséquence immédiate sera l’effondrement total de la valeur des monnaies. Votre argent ne vaudra plus rien. Alors tous les propriétaires des magasins fermeront leurs portes pour ne pas donner leurs marchandises gratuitement. Puis les populations affamées pénétreront de force dans tous les magasins pour chercher de la nourriture. L’effondrement total de la valeur des monnaies induira que plus personne ne recevra de salaire, d’allocations diverses, de pensions, RSA, d’indemnités chômage….Donc les diverses milices gouvernementales qui tabassent le peuple (Gendarmes, CRS, policiers…) ne seront plus payées également. Alors cela commencera à sentir sérieusement le roussis pour nos politiciens car leurs milices n’auront plus ce pour quoi ils obéissent servilement à n’importe quel ordre : leur salaire et leur plan de carrière. Les gendarmes, policiers, militaires, fonctionnaires… abandonneront tous leur poste pour retourner dans leurs familles et pouvoir ainsi aider, protéger et être utiles à leurs familles. Les gens des banlieues, qui ne se sont pas sentis concernés par le mouvement des gilets jaunes, seront à 100 % concernés dès le début du krach économique mondial car il n’y aura plus une seule allocation versée. Paris et sa banlieue comptent plus d’une dizaine de millions d’habitants. A ce moment-là, Paris sera brûlé et pillé par une masse populaire enragée et affamée de plusieurs millions de personnes comprenant cette fois-ci toutes les diverses communautés présentes dans les environs.
-------------------------------------------------
 

POLITIQUE FRANCE     

VERS QUOI ALLONS-NOUS ? EFFET "MOUVEMENT JANUS"

« On doit au paléontologue américain Stephen Jay Gould et à son associé Niles Eldredge la constatation que l’évolution des espèces n’est pas uniforme dans le temps mais procède par sauts brutaux à des époques particulières. C’est la théorie dite « des équilibres ponctués ». Le physicien Per Bak a montré qu’elle est une conséquence du processus général de criticalité auto-organisée selon lequel les structures dissipatives s’organisent.

» Cela signifie que l’évolution d’une société humaine suit un processus du même type que celui des espèces animales ou végétales. Il est intéressant de comparer leurs évolutions respectives. L’apparition d’une nouvelle espèce animale ou végétale serait l’équivalent de la naissance d’une société nouvellement organisée. Nous avons vu que cette dernière évolue en traversant quatre phases successives qualifiées de phase de dépression, d’expansion, de stagflation et de crises. Ce sont les phases des cycles de Turchin et Néfédov. Il semble qu’on retrouve effectivement ces mêmes phases dans l’évolution d’une espèce.
» À quoi doit-on s’attendre concrètement? La comparaison avec la fin des espèces végétales ou animales nous met sur la voie....Source
-----------------------------------------------------------------
 
POLITIQUE ETRANGERE
 
 
 
La RPD fête ses cinq ans avec un défilé racontant son histoire - Le 11 mai 2019, la République Populaire de Donetsk (RPD) a fêté les cinq ans du référendum d’auto-détermination, qui a officialisé la création de la Républ...
 
 
-----------------------------------------
 
ZONE DE GUERRE
 
------------------------------------------
 
INSOLITE

Crop Circles Egyptiens : Un laps de temps fascinant montre des agroglyphes en pleine croissance (Image : ESA)
 

 

-------------------------------------------------------
 
 FAITS DIVERS DE PRINTEMPS

Trottinettes électriques : 20 blessés pour 100 000 trajets - --------------------------------------------------------------

GRAND DOSSIER

 
Il est plus facile de tromper quelqu'un que 
de convaincre quelqu'un qu'il a été dupé

Immortalité, trésor, alchimie :

le mystère de Nicolas Flamel

Nicolas et Pernelle, charnier des Innocents - ©Internet Archive Book Images / Public domain Nicolas et Pernelle, charnier des Innocents - ©Internet Archive Book Images / Public domain
Tour Saint-Jacques Tour Nicolas Flamel Mystère Trésor

 

Flamel et la Boucherie

Avant d’être un clocher solitaire, la tour Saint-Jacques a d’abord été une église médiévale : Saint-Jacques-de-la-Boucherie. Saint-Jacques car l’église lui était dédiée. Boucherie, rapport à la Grande Boucherie située entre le Châtelet et la rue Saint-Jacques.

C’est Nicolas Flamel et sa femme Pernelle qui donnent beaucoup pour l’église. Oh, Flamel ! Minute... Vous vous souvenez de lui ? On l’a rencontré rue de Montmorency dans sa maison, la plus vieille de Paris ! C’est un célèbre bourgeois parisien du XIVe s. Un écrivain public, plutôt aisé. Très. Trop, au goût de certains.

Tellement que les ragots le disent alchimiste. Il aurait réussi à percer les secrets de la pierre philosophale permettant la transmutation de métaux en or. Ben tiens ! Tellement plus simple d’expliquer une fortune que de dire que le type a durement bossé pour ça... enfin bref.

Nicolas fait construire une chapelle dans l’église pour y mettre son futur tombeau. 20 ans après avoir inhumé sa femme Pernelle au cimetière des Innocents, Nicolas meurt le 22 mars 1418. En donnant la quasi-totalité de ses biens à Saint-Jacques-de-la-Boucherie.

Alors oui, l’église a disparu en 1797, mais le musée de Cluny conserve sa plaque tombale avec l’épitaphe qu’il a lui-même rédigé : « De terre suis venu et en retourne L’âme rends à toi Jésus qui les pêchés pardonne. » Le Guide de Paris mystérieux (éd Tchou) dit que la plaque a servi à une vendeuse de légumes et fruits du coin à hacher ses épinards !

Un mystère !

Bon. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Ben non ! La légende prend le pas. Pour dire que Nico et sa femme Pernelle ne sont pas morts. Devenus immortels grâce à l’alchimie... et riches avec la pierre philosophale. Un certain Paul Lucas, célèbre voyageur du temps de Louis XIV, assure avoir croisé le couple !

Un couple riche, donc suspect. Il faut qu'ils quittent la France. Prétexter leur mort. Pernelle se fait passer pour morte, file en Suisse pendant que Nicolas enterre une bûche à la place du corps. Pernelle attend 20 ans que Nico meure à son tour pour la rejoindre dans les montagnes suisses.

En ayant pris soin, à son tour, d’enterrer une bûche dans son tombeau ! De là pour partir parcourir la terre et mener leur petite vie... Sans parler du trésor enfoui sous la tour de Saint-Jacques-de-la-Boucherie.

Le bouquin Histoire de la magie d’Eliphas Lévi dit que ce trésor consiste en « un coffre de cèdre contenant le livre original d’Abraham le Juif, et des échantillons de la poudre de projection, suffisants pour changer l’Océan en or si l’Océan était en mercure. » Le livre en question, on a vu que Nicolas Flamel l’avait acheté et y avait découvert les secrets de l’alchimie...

DOCUMENTAIRE Paris Mystérieux (Episode 2) : la maison de Nicolas Flamel l ...

Tout commence par un rêve. Un ange lui apparut et lui présenta un livre très ancien en disant : « Flamel, regarde ce livre. Tu n’y comprendras rien, ni toi ni bien d’autres, mais tu y verras un jour ce que nul n’y saurait voir . »

Flamel ne prêta guère attention à ce songe jusqu’à un jour de 1357, il acheta à un inconnu un vieil ouvrage qu’il reconnut aussitôt pour l’avoir vu dans son rêve.

Il ouvrit aussitôt l’ouvrage et lu des malédictions contre toute personne qui jetterait les yeux sur ce livre, s’il n’était Prêtre ou scribe. Malheureusement il ne comprit pas grand-chose au textes et à ses images, mais réussit à saisir qu’il était question d’alchimie.

Nicolas Flamel passa des jours et des nuits à étudier l’ouvrage, mais ne comprit toujours rien. Mais Pernelle veillait. Il finit par se confier à elle. Malheureusement elle ne pus l’aider. Se voyant bloqué dans sa recherche il prit conseil auprès de Maître Anselme, licencié en médecine, qui se disait alchimiste. Mais ses explications furent aussi volubiles que peu convaincantes. Pendant 21 ans Flamel piétina et ne comprenait toujours pas ce que disait le livre. Au moment où il allait se décourager, il eut une inspiration, seul un juif pouvait l’aider. Pour le rencontrer il fallait se rendre en Espagne. Sur le champ il décida de faire le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle, et profiter de cette occasion pour rencontrer un juif instruit en alchimie. Il partit en 1378. En Espagne il fit de vaines recherches pendant plus de six mois mais finis par rencontrer maître Canhès. Sans plus attendre il entreprit de les déchiffrer. Et Flamel se rendit compte qu’il était enfin sur la bonne voie. Nicolas l’invita à Paris pour qu’il puisse déchiffrer la totalité du manuscrit. Ils partirent par bateau jusqu’à l’estuaire de la Loire puis remontèrent le fleuve jusqu’à Orléan. Hélas, maître Canchès tombe malade. En une semaine la maladie l’emporta. Flamel, après l’avoir enterré en l’église sainte Croix repris sa route vers Paris

  a son retour il se lanca dans des expériences sérieuses. Et ce fut le 17 janvier 1382 qu’il réussit, en compagnie de Pernelle, sa première transmutation de mercure en or.

https://www.mysteredumonde.com/articles/Nicolas-Flamel-lhomme-qui-fabrique-de-lor_55.html

Une vie heureuse

Flamel naît vers 1335 dans la petite ville de Pontoise, à côté de Paris. On en connaît très peu sur son enfance et sa jeunesse, tout juste sait-on que ses parents sont « des gens de bien » qui jouissent d’un train de vie confortable. Après quelques années passées à Pontoise, la famille Flamel vient s’installer à Paris. Le petit Nicolas rentre en apprentissage chez un libraire où il apprend l’art d’écrire de belles lettres gothiques et d’enluminer des manuscrits.

Là, c’est lui, sur la fin de sa vie, dans un des rares portraits qu’on possède de lui :

 

Il faut croire que le jeune homme est plutôt doué dans son domaine puisqu’il finit par monter sa propre librairie. Son affaire lui permet de vivre confortablement, mais sans plus.
En fait, c’est un événement dans sa vie personnelle qui va booster ses revenus et son train de vie: son mariage vers 1355 avec une dame bien plus âgée que lui nommée Pernelle, déjà veuve de deux maris et à la tête d’une petite fortune personnelle.

Dès lors, Nicolas Flamel est un homme comblé, aussi bien sur le plan financier qu’affectif. Il peut désormais aborder l’avenir sereinement en se consacrant à son métier avec passion, sans se soucier de la rentabilité de son affaire. Il en profite pour ouvrir une petite école chez lui où il apprend à lire, écrire et compter aux enfants de la petite bourgeoisie.
Quant à son épouse, elle est « pleine de bonnes qualités » et l’aime d’un amour sincère.

Un tel bonheur est rare à cette époque… La France est humiliée par les Anglais après la bataille de Crécy en 1346, l’Europe se remet à peine de l’épidémie de peste noire de 1348 qui emporta près de la moitié de la population… Bref, si vous possédez un jour une machine à remonter le temps, évitez de la régler sur le milieu du XIVe siècle.

Flamel, donc, est un honnête travailleur qui savoure le bonheur d’une vie privilégiée. Son épouse et lui mènent une vie simple, remplissant avec conviction leurs devoirs de chrétiens. Rien ne le destine, a priori, à entrer dans la légende… jusqu’à cette nuit d’insomnie où tout va basculer.

Une vision… ou était-ce seulement un rêve ?

Durant une nuit d’insomnie, un ange lui apparaît dans un nimbe éclatant, tenant à sa main un manuscrit aux caractères étranges. « Flamel, dit-il, regarde bien ce livre ! Malgré tous tes efforts, tu n’y comprendras rien… mais un jour, tu y verras ce que nul autre n’est capable de voir… »
Le libraire tend naturellement la main pour recevoir le cadeau (les livres, ça le connaît), mais l’ange disparaît avec le précieux ouvrage sous le bras. Zut !

Cette vision le perturbe fortement pendant plusieurs jours. En bon chrétien, il est persuadé que la venue d’un ange sur Terre pour lui parler personnellement n’est pas à prendre à la légère. Il ne pense plus qu’à ça, essayant de se rappeler la forme des inscriptions qu’il avait vues fugacement, priant pour que l’ange lui apparaisse à nouveau… Mais rien n’y fait.
Les jours, les semaines passent et il finit par oublier toute cette histoire.

Quelque temps plus tard, un inconnu frappe à la porte de sa boutique. Il a un grand besoin d’argent et souhaite vendre le seul bien de valeur qu’il possède: un très vieux manuscrit. À peine le sort-il de son sac que Flamel a un vertige. C’est lui! L’ouvrage qui l’obsède depuis des mois et des mois est là, sous ses yeux! En bon négociateur, il cache son trouble à l’inconnu et en tire un bon prix.

Puis, il ferme boutique et s’installe frénétiquement dans son atelier pour y observer l’ouvrage. C’est un livre qui semble remonter du fond des âges et dont les pages, fait rare, ne sont ni en papier ni en parchemin mais en écorces d’arbrisseaux. Sur la première page, on peut y lire « Abraham le Juif, prince, astrologue et philosophe ».

Maranatha ! La malédiction araméenne venue du fond des âges

Mais, au-delà du titre que se lit fort bien, l’ange avait dit vrai: impossible pour Flamel de comprendre un traitre mot du livre. Après une lecture attentive, il remarque néanmoins que le mot Maranatha est répété souvent dans l’introduction. En bon érudit, Nicolas Flamel en connaît la signification. C’est de un mot araméen que l’on ne retrouve que deux fois fois dans le Nouveau Testament et qui peut se traduire par « malédiction universelle » (*). Flamel ne prend pas cette menace à la légère mais, au lieu de fermer définitivement le livre, tente malgré tout d’en percer les secrets…

Il est composé de 21 pages divisées en 7 chapitres illustrés par 7 figures. Après plusieurs jours d’études intensives et obsessionnelles, Nicolas Flamel a la certitude de tenir entre les mains la recette alchimique permettant de créer de l’or. Mais pour le moment, il n’en comprend pas encore la « recette ». Il se rappelle la mise en garde de l’ange dans son rêve : « tu n’y comprendras rien… mais un jour, tu y verras ce que nul autre n’est capable de voir… » Et cela le pousse à continuer son étude méthodique. Il était rempli de caractères hébraïques et de chiffres qu’on ne pouvait comprendre qu’en étant versé dans la Kabbale, la « loi orale et secrète » donnée par YHWH (c’est-à-dire Dieu) à Moïse sur le mont Sinaï et qu’un faible nombre d’initiés se transmet de générations en générations.

Difficile de vous mettre une illustration du livre d’Abraham puisqu’il ne fut jamais retrouvé… De là à penser qu’il n’a jamais existé, le lecteur se fera sa propre opinion!
En tous les cas, voilà à quoi ressemble plus ou moins les dessins dans les livres d’alchimie:

 

Sans notice d’utilisation, difficile d’y comprendre quoi que ce soit!

Son épouse s’étonne de voir son mari si soucieux. Lui qui est d’habitude d’humeur joyeuse, voilà plusieurs jours qu’il reste enfermé dans son atelier, le visage fermé, l’air renfrogné. Il faut le comprendre, Nicolas. Il ne veut pas la mêler à ses découvertes pour préserver son âme… s’il doit y avoir malédiction divine, il veut en assumer seul les conséquences.
Mais ce que femme veut, Dieu veut… devant l’insistance de Pernelle, il finit par cracher le morceau. Il lui raconte tout: le rêve, l’inconnu, le livre, les mises en garde de l’introduction et les étranges dessins à la signification obscure. Elle insiste pour voir le manuscrit. Nicolas cède, une nouvelle fois, et sa femme se plonge à son tour avec délices et excitation dans le livre d’Abraham…

Notez bien que l’argent n’est pas du tout la motivation du couple. Ils mènent une vie heureuse et prospère, donnent régulièrement aux œuvres de charité et se soucient peu d’être encore plus riches. Non, il faut plutôt voir Nicolas Flamel comme l’Indiana Jones du Moyen-Âge, seulement poussé par la curiosité et l’envie de percer les secrets d’une énigme séculaire…

Après des semaines à plancher sur le livre, l’apprenti alchimiste arrive à une impasse. Lui qui est complètement novice en la science d’Hermès Trismégiste (personnage mythique de l’antiquité grecque ayant le premier développé la science de l’alchimie dont la doctrine s’appelle, en son hommage, l’hermétisme), il prend conscience qu’une vie ne lui suffira pas pour déchiffrer le livre. Il a besoin de l’aide d’un spécialiste des sciences occultes. Et vite.

L’aide inespérée (?!) de Maître Anseaulme

L’idée de montrer son livre si précieux à un inconnu ne réjouit pas notre brave Nicolas. Alors il reproduit du mieux qu’il peut sur des feuilles volantes les dessins et les symboles qui lui semblent les plus intéressants. Puis il toque à la porte de maître Anseaulme, licencié en médecine et porté sur l’hermétisme. Au milieu du XIVe siècle, l’alchimie est une science qui commence à se sortir des seuls monastères où elle fut confinée un temps et à répandre dans toute l’Europe, portée par des grands noms comme Roger Bacon, Albert le Grand ou Raymond Lulle.
Mais les manuscrits coûtent chers et sont encore fort rares… il ne faut donc pas être étonné de la réaction du maître Anseaulme qui presse Nicolas Flamel de lui montrer l’ouvrage original.

– Je ne l’ai point, cher maistre. Je n’avois que ces modestes parchemins que je retrouvois parmi une pile de documents sans valeur.
– C’est bien dommage, cher ami. Voyez-vous, vous avez entre les mains les secrets de fabrication de l’or !
– C’est bien ce qu’il me sembloit, cher maistre. Mais… pouvez-vous m’en dire plus ?

Et Maître Anseaulme d’expliquer la recette à base de vif-argent, de serpent, de sang de jeunes enfants, le tout mis en cuisson pendant six ans…

– Atendois, attendois… Du sang de jeunes enfans? Vous étois sûr de vous?
– Absolument sûr de moi, jeune homme; je connais mon métier, quand même!
– Hum… Vous voulez dire « je connois » je suppose.

Et maître Anseaulme de continuer de lui réciter méthodiquement une recette absolument absurde. Tout ceci n’avance guère Flamel tant les différentes étapes sont peu détaillées. Surtout, ce qui le frappe, c’est le manque de recul de l’achimiste qui prend tout ce qui est écrit au pied de la lettre, sans jamais considérer la valeur symbolique et philosophique du texte.

En sortant de chez le maistre, Nicolas est déçu, mais il se rappelle une nouvelle fois des paroles de l’ange. Il se dit que les alchimistes sont des idiots et prend la décision de ne plus chercher l’avis des uns et des autres.

– Les alchimistes étoient des idiots ! Je percerois le secret tout seul !

Et c’est dans cet état d’esprit qu’il installe dans une pièce reculée de sa grande maison un véritable cabinet où il pourra mener ses propres expériences. Voilà notre libraire qui devient alchimiste, sous l’œil bienveillant de sa chère et tendre épouse.

21 années de galère

Les jours ses succèdent, les mois suivent les mois, les années s’ajoutent aux années…

Les expériences de Nicolas Flamel s’étalent ainsi sur 21 ans, soit autant de pages qu’il y a dans le livre d’Abraham! Pendant toute cette période, sa vie se résume à son étude des livres d’alchimie qu’il s’est procuré et qu’il tente de mettre en application dans son atelier. Les seuls moments de répit qu’il s’accorde sont pour prier et méditer en l’église Saint-Jacques de la Boucherie qu’il fréquente presque quotidiennement (détruite au XIXe siècle, il ne reste plus aujourd’hui de cette église que la tour Sant-Jacques).

 

Sa grande piété lui permet de garder son âme pur et de toujours se refuser à verser le sang d’innocents, ingrédient pourtant très fréquent dans la littérature hermétique. Inutile, pense-t-il, car il comprend que derrière le mot « sang » se cache en réalité l’esprit minéral qui est dans les métaux…

Après toutes ces années à travailler la tête dans le guidon, Nicolas comprend enfin qu’il lui faut de l’aide. Pas d’un alchimiste comme maître Anseaulme, non, ces gens-là sont des charlatans. Ce dont il a besoin, c’est d’un kabbaliste et d’un philosophe, seules personnes capables de comprendre le sens caché des choses.

Il se met en route pour Saint-Jacques de Compostelle où, il en est maintenant certain, Dieu l’aidera à trouver des réponses à toutes ses questions.

 

Le pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle

C’est ainsi que Flamel part de Paris pour un long voyage en solitaire de près de 2.000 kilomètres. Habillé en vêtements de pélerin et le bourdon à la main (long bâton de marche ferré à la base et surmonté d’une gourde), il est contraint de laisser le livre d’Abraham chez lui et de ne prendre que des reproductions de qualité. Nous ne savons pas précisément par quel chemin passa l’alchimiste pour se rendre à Jacques de Compostelle ni combien de temps dura son voyage.

Arrivé devant la cathédrale, il s’agenouille et se met à prier longuement. Puis, après avoir baisé le manteau de l’apôtre Saint Jacques, il se remet en route en sens inverse, l’âme purifiée et le cœur plein d’espoir… Était-ce à ce seul prix qu’il pouvait espérer que Dieu intercède en sa faveur, lui montrant les voies du Savoir, comme l’ange lui avait promis dans sa vision?

Toujours est-il que, sur le chemin du retour, Nicolas fait escale dans la ville de Léon où un concours de circonstance lui fait rencontrer maître Canches, Juif converti au catholicisme et spécialiste reconnu de la Kabbale. La main tremblante, l’apprenti alchimiste lui remet les copies du manuscrit et guette la réaction de son interlocuteur.

Quelques secondes lui suffisent pour comprendre qu’il est face à un document exceptionnel: l’Asch Mezareph du rabi Abraham que tout le monde croyait à jamais perdu…
Maître Canches et Nicolas Flamel rayonnent de bonheur… L’un a enfin mis la main sur le manuscrit le plus précieux du monde, l’autre pense qu’il est à deux doigts d’obtenir enfin des réponses. Mis en confiance, Nicolas avoue qu’il possède l’original chez lui et les deux hommes se remettent en chemin ensemble en direction de Paris. Durant les semaines que durent le voyage, les deux hommes ont le temps de nouer une amitié solide et sincère.
Hélas! Vers Orléans, Canches commence à montrer des signes de fatigue… il ne peut plus avancer, a des vertiges, vomit tous les repas qu’il ingurgite.

– Nicolas, ne me laisse pas sur le chemin, je t’en supplie.
– Que vas-tu inventer là! Je suis avec toi, et je le resterois jusque dans la mort.
– Oh, Nicolas, mon ami… je vais mourir bientôt, je le sens bien. Qu’il est triste que je meure avant d’avoir pu toucher le livre d’Abraham.

Installés dans une auberge, Nicolas veille ainsi maître Canches pendant sept jours. Pour le consoler, il lui décrit avec moult détails le manuscrit précieux. Après l’avoir étudié pendant plus de vingt ans, il en connaît bien sûr chaque détail. De l’odeur si particulière qui s’en dégage à l’aspect rugueux de la couverture qui picote le bout des doigts, Nicolas n’oublie aucun détail.
Et, en retour, Canches lui livre tous les secrets dont il est le détenteur.
Quand il rend son dernier souffle, Nicolas ne peut réprimer un sanglot sur le corps du philosophe. Il vient de perdre le seul ami qu’il n’ait jamais eu.

Le cœur lourd, il se remet en route pour Paris.

Quand le plomb se change en or…

Quand elle voit revenir son mari, Pernelle est folle de joie. Nicolas lui raconte tout. La rencontre avec Canches, sa mort sur le chemin du retour et, surtout, les secrets que ce dernier lui a révélé. Maintenant, il connaît la matière première susceptible de réagir aux processus alchimiques.

Sans perdre de temps, le cœur gonflé d’espoir, Flamel se remet au travail. Mais la matière première est longue à préparer et il manque d’expérience… il lui faut pas moins de trois années supplémentaires pour voir sa persévérance enfin récompensée: nous sommes le 17 janvier 1382 et, pour la première fois de sa vie, il parvient à transformer une demi-livre de plomb en pur argent.

Le 25 avril de la même année, il parvient à transformer pareille quantité de plomb… en or.

L’ange avait raison. Nicolas Flamel est dorénavant le plus grand alchimiste que la Terre ait portée. Il est maintenant capable de comprendre chaque symbole, chaque nombre, chaque dessin, des 21 pages du livre d’Abraham.

Tout autre que lui possédant un tel savoir aurait créé des quantités phénoménales d’or afin de vivre une vie fastueuse à l’égal de celle des rois. Mais pas Flamel. Tout juste procède-t-il à une troisième et dernière fournée pour s’assurer que le résultat des deux premières n’étaient pas le fruit du hasard.

Et puis, il stoppe tout. Il méprise l’or. Ce qu’il voulait, il l’a: la science et le savoir.
Son épouse Pernelle adopte la même attitude que lui. À quoi pourrait bien leur servir de des montagnes d’or? Le simple fait d’avoir percé le plus grand mystère de l’humanité suffit à leur bonheur.

Maranatha ! Avouons-le, Flamel a aussi en tête la menace de damnation éternelle qui pèse sur les hommes qui utiliseraient les secrets de l’alchimie à de mauvaise fins.
Parce qu’on n’est jamais trop prudent avec Dieu, l’or et l’argent qu’il a obtenu par transmutation alchimique est donné à l’Église. La conscience tranquille, le couple de libraire peut maintenant songer à l’après.

Et maintenant ?

J’imagine que Nicolas a dû traverser une longue période de dépression. Le mystère de l’alchimie percé, il n’a plus aucun but dans la vie. Alors il retourne à ses occupations, s’occupe de sa librairie et de son épouse.
Il dilapide son argent dans des œuvres de bienfaisance, participe à la rénovation d’église, construit des hôpitaux dans la capitale, etc. Vous voyez le topo ?
Quand son épouse meurt (n’oublions pas qu’elle était beaucoup plus âgée que lui), il la fait inhumer sous une des arcades du charnier des Innocents. Il réalise une magnifique fresque les représentant tous les deux, dans un décor fait de moult symboles ésotériques. Beaucoup croient qu’une énigme est cachée dans les bas-reliefs qui indiquerait l’endroit où est cachée la fortune de l’alchimiste.

 

Une légende, sans aucun doute, puisque des générations entières de petits malins s’y sont cassés les dents sans rien trouver…

En 1407, il se fait également construire une maison au 51 rue de Montmorency, dans l’actuel Marais… Encore debout aujourd’hui, il s’agit tout simplement de la plus vieille maison de Paris !
Y’a pas à dire, ce Nicolas Flamel sut se mettre dans tous les bons coups…

 

T’y crois vraiment, à toutes ces conneries?

Eh, oh, doucement, on reste poli!
Évidemment, il y a une grande part de légende dans la vie supposée de Nicolas Flamel. Il est d’ailleurs assez fréquent d’attribuer des pouvoirs magiques aux hommes riches issus de « la société civile ». Au Moyen-Âge, on ne respecte que l’argent qui se gagne l’épée à la main, sur le champ de bataille.

Ce qui est pourtant étonnant dans cette histoire, c’est que la légende autour de Nicolas Flamel n’explique pas sa fortune: il est précisément mentionné que le supposé alchimiste n’usa jamais de son savoir pour s’enrichir personnellement. L’origine de son immense fortune reste donc, encore aujourd’hui, inconnue. Sa femme était riche, certes, mais l’était-elle vraiment suffisamment pour financer la construction d’hôpitaux, d’églises ou d’écoles partout dans Paris? Se peut-il que la librairie de Flamel ait été à ce point luxuriante pour lui permettre d’accumuler tant de richesses?
Encore à ce jour, malgré le travail énorme réalisé par les historiens sur le sujet, aucune réponse satisfaisante n’a vu le jour.

La légende aurait donc été « logique » s’il avait été précisé que Flamel tirait sa fortune des procédés alchimiques. Mais non, elle se contente de le montrer en homme très pieux, avide non pas d’or mais de connaissance.

Encore aujourd’hui, la vie de Nicolas Flamel est pleine de mystères… de quoi alimenter encore longtemps l’imaginaire collectif!

(*) Note: à propos du mot Maranatha. Si vous tapez ce mot dans Google, le premier résultat sera certainement la page Wikipedia dédiée qui affirme que la signification du mot est: « le Seigneur vient » ou « le Seigneur est venu ». Il s’agit en effet d’une interprétation possible. La seconde interprétation, celle à laquelle pense Nicolas Flamel, est qu’il s’agit d’une formule imprécatoire servant à menacer un impie d’un châtiment terrible que Dieu lui réserve. Cette interprétation se fonde sur le contexte dans lequel le mot est utilisé dans Corinthiens, 1, 22 : « Si quelqu’un n’aime pas le Seigneur, qu’il soit anathème ! Maranatha. »

https://www.etaletaculture.fr/histoire/nicolas-flamel-plus-grand-alchimiste-de-tous-les-temps/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs