Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Les news de Cambronne du 05/05/2019

Publié par Brujitafr sur 5 Mai 2019, 06:01am

Catégories : #ACTUALITES

Les news de Cambronne du 05/05/2019
SUJETS QUI DERANGENT
 
Brésil – Ces entreprises européennes liées à la déforestation illégale de l’Amazonie - La déforestation de la forêt amazonienne s’intensifie, comme les violations contre les droits des peuples autochtones qui y vivent, cibles du gouverneme...

« crime environnemental » en Amazonie. Les auteurs du rapport ont ensuite suivi les flux financiers liés à ces entreprises : qui leur achète leurs produits et qui y investit. C’est ainsi qu’ils sont remontés vers plusieurs entreprises et investisseurs européens et nord-américains qui, en étant partenaires de ces acteurs de la déforestation illégale, pourraient se rendre aussi, même indirectement, co-responsables de leurs agissements.

Deux importateurs français s’approvisionnent auprès d’une entreprise brésilienne condamnée

Sont listées dans le rapport des sociétés canadiennes, états-uniennes et européennes [2] qui se fournissent en viande, en soja, en bois exotique, en cuir, en sucre ou encore en açai, une baie énergisante très prisée pour les boissons vitaminées et les compléments alimentaires, auprès des entreprises brésiliennes condamnées pour crime environnemental.

Le rapport s’intéresse par exemple au Brésilien Arnaldo Andrade Betzel, qui possède les entreprises de bois Benevides Madeiras et de fruits Argus. Entre 2017 et 2018, il a été condamné à plus de deux millions de reais d’amende (un peu moins de 500 000 euros) pour déforestation illégale dans l’État du Pará. Amazon Watch signale que deux entreprises françaises travaillent avec cette compagnie brésilienne : Guillemette & Cie, spécialisée dans l’importation de bois, et le Groupe Rougier, un des leaders mondiaux du négoce de bois. Sur les deux années 2017 et 2018, Guillemette & Cie a importé par bateau 266 tonnes de bois vendu par Benevides Madeiras, note le rapport. Une filiale du groupe Rougier a pour sa part importé 125 tonnes de bois vendus par la firme brésilienne.

Des supermarchés bio peuvent vendre des produits de sociétés impliquées dans la déforestation illégale

L’autre entreprise du Brésilien Arnaldo Andrade Betzel, Argus, exporte de son côté des fruits. En 2018, il a vendu plus de 9 tonnes de pulpe d’açai à une entreprise allemande, Acai GmbH, qui les revend à son tour à des chaînes allemandes de supermarchés… bio. A leur tour, des consommateurs allemands d’aliments bio pourraient favoriser, à leur insu, des entreprises brésiliennes impliquées dans la déforestation illégale de l’Amazonie, en achetant leurs produits.

La forêt primaire d’Amazonie ne cesse de perdre du terrain face à l’avancée de l’exploitation industrielle des terres, utilisées principalement pour étendre les plantations et les pâturages. Un nouveau record a été franchi en 2018, avec 7900 km2 de forêt, l’équivalent d’un département français, défriché. Elle est aussi affectée par le commerce du bois et les activités minières. La situation s’aggrave depuis l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro en janvier. Son gouvernement « envoie le pire signal qui soit, en laissant entendre aux entreprises hors-la-loi que leurs actes seront tolérés », estime Christian Poirier. Un sentiment d’impunité qui va de pair avec une nette augmentation de la déforestation et des invasions violentes de terres indigènes.

L’Amazonie, attaquée de plein fouet par le président Bolsonaro et son gouvernement

Le gouvernement de Jair Bolsonaro, sous la pression des lobbies agro-industriels, a déjà commencé à affaiblir les institutions garantes des règles de protection des droits des peuples indigènes, comme la Fondation de l’Indien (la Funai), et de l’environnement comme l’Ibama et l’Institut Chico Mendès pour la biodiversité. Le gouvernement d’extrême droite veut notamment mettre fin au système d’amendes – dans les faits, rarement payées – pour déforestation illégale, qui entrave à ses yeux l’activité des industriels. Pour Amazon Watch, qui a basé ses recherches à partir de ces données, c’est la preuve aussi d’une volonté de « couper les canaux d’informations » sur les crimes environnementaux au Brésil. « Les fonctionnaires de l’Ibama n’ont désormais plus le droit de donner des informations à la presse », révèle Christian Poirier.

de nombreuses banques occidentales continuent d’investir massivement dans le trading de matières premières. La banque française BNP Paribas est ainsi très présente auprès des quatre géants des matières premières – ADM, Bunge, Cargill, Louis Dreyfus – qui approvisionnent notamment l’Europe en soja brésilien. Cargill et Bunge ont été sanctionnés par l’Ibama en avril 2018 pour s’être fournis en soja auprès d’exploitations pourtant placées sous embargo, après avoir détruit des zones de biodiversité protégées. BNP-Paribas est l’une des banques qui investit le plus dans Cargill, avec la banque états-unienne JP Morgan et la britannique Barclays.

« Ce trésor mondial qu’est l’Amazonie dépend de nous tous »

Face au recul des marges de manœuvres des contre-pouvoirs locaux, Amazon Watch et une série d’organisations, dont la Coordination des peuples indigènes du Brésil, en appellent à la responsabilité de chacun au niveau international. « Ce trésor mondial qu’est l’Amazonie dépend de nous tous. Alors que la santé de la forêt amazonienne se trouve sous la régence de neuf pays différents, qui doivent gérer 5,5 millions de kilomètres carré, le rôle des marché internationaux – traders de matières premières, investisseurs et consommateurs – est impliqué dans son destin », souligne Christian Poirier.

Lancé officiellement le 25 avril à Brasilia, lors du rassemblement annuel de la « Terre libre » des leaders de tous les peuples autochtones du Brésil (soit 800 000 individus), le rapport d’Amazon Watch espère attirer l’attention internationale sur la question. Pendant trois jours, du 24 au 26 avril, 5000 personnes ont campé à proximité des bâtiments du gouvernement brésilien pour faire entendre leurs revendications face à un président qui, selon eux, considère les peuples indigènes comme un « ennemi ». La présidente de la Coordination des peuples indigènes du Brésil, Sônia Guajajara, souhaite aller plus loin : « Nous demandons aux consommateurs de boycotter les produits issus de l’agrobusiness brésilien, jusqu’à ce que le gouvernement prenne en considération la question des démarcations de terre et des violences contre les indigènes. Car nous voulons la paix et nos peuples veulent vivre enfin une vie juste et digne. »

Mathilde Dorcadie

 
Il pleut sur Nantes… des balles et des rafales - « Des couteaux, on est passé aux petits calibres avec des délinquants qui se tiraient dans les jambes pour se punir. Et maintenant, ce sont des tirs en raf...
 
 
Ce qui nous attend : Les Pays-Bas se globalisent au point de disparaître ! - Les Pays-Bas se globalisent au point de disparaître ! « Les Néerlandais avaient déjà le sentiment que leur langue était en train de mourir, mais la nouvell...
 

 

par Paul
 
Révélations sur la future mosquée An-Nour de Mulhouse, l’un desplus grands projets islamistes d’Europe, et ses liens avec le terrorisme - *La mosquée An-Nour va être inaugurée le 6 mai prochain, premier jour du Ramadan. C’est la filiale locale de l’UOIF,l’AMAL, qui porte le projet. Avec ses...
 
 Comment les USA ont créé l'UE - « Les pères fondateurs de l'Europe étaientdans la main des Américains », Entretien avec Philippe de Villiers / « J'ai tiré sur le fil du mensonge et tout ...
 

Après la dictature du gouvernement voici la dictature bancaire

 
Mes chers Amis je vous demande de relayer cette photo;
Loading...

Ça se passe en France en mai 2019.

Cela justifie mon travail contre les banques depuis 10 ans.

Cette fois ON Y EST !!! PS: contournez la censure FB : – )

Pierre Jovanovic

Et vous quelle sera votre réponse au banquier qui vous demande un justificatif ?

a) m'envoyer en l'air avec mon mari (ma femme)

b)enculer 1500 mouches (prix épingles très spéciales + prix des mouches)

c) je retire mon fric juste pour te faire chier, et non, je te justifierai RIEN, arrête moi si tu peux...

d) prouve-moi que tu n'investies pas MON fric dans la déforestation illégale d'Amazonie et je vais y réfléchir...

e) venir avec une valise pleine de billets, les lui montrer et lui annoncer: tu vois c'est pas chez toi, que je vais les déposer mais en face...

f)  fermez votre compte, jetez vos cartes et c'est votre bankster qui jettera l'éponge

Une troisième banque israélienne condamnée à une amende de 195 millions de dollars pour avoir aidé des juifs d’Amérique à éviter les taxes américaines  

 

 

VIOLENCES POLICIÈRES 
CONTRE LES MÉDIAS !
 
 
 
"Nous assistons à une volonté délibérée de nous empêcher de travailler !" : plus de 300 journalistes dénoncent les violences policières !
 
Quand c’est les Gilets jaunes qui dénoncent les violences policières on peut être tentés de croire qu’ils exagèrent. Par contre, si 300 journalistes signent une déclaration dans laquelle ils dénoncent ces mêmes violences policières, sachant que 90 d’entre eux ont été victimes de ces matraques que les forces de l’ordre laissent s’abattre sur leurs crânes, ce n’est plus la même chose, car c’est beaucoup plus crédible et cela renforce les accusations des premiers. De toute façon, les photographies et les vidéos de toutes ces agressions gratuites sont extrêmement nombreuses et parlantes ; le nombre de blessés graves parmi les Gilets jaunes est là pour prouver que cette violence policière est réelle et qu’elle découle d’une stratégie tendant à faire peur, à terroriser les manifestants et à les dissuader de battre le pavé chaque samedi. 
Mais les GJ continuent afin d'interpeller le Monde dentier. Tout le monde doit de réveiller. La Cathédrale Notre Dame s'est, pourrons-nous dire, sacrifiée pour en faire de même, pour appuyer leur démarche..
Que dire de l’absence de sanction contre les membres des Force de l'ordre coupables de violences, après cinq mois de manifestations et d’enquête de L’IGPN ! (L'IGPN est là pour empêcher l'ouverture d'une vraie enquête). Inversement, un nombre très important de Gilets jaunes ont été condamnés. 
 
Selon l’association Reporters sans frontières, près de 90 journalistes ont été victimes de violences policières depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". Les reporters et photographes indépendants figurent en première ligne dans les manifestations. 
"Un cap répressif a été franchi." Après l’interpellation et la garde à vue du journaliste indépendant Gaspard Glanz, signataire de cette tribune, lors de la manifestation des "gilets jaunes" le 20 avril, plus de 350 médias, journalistes, photographes, indépendants ou appartenant à des rédactions dénoncent, dans une tribune publiée sur franceinfo.fr, les violences policières subies par leur profession depuis le début du mouvement. Ils alertent sur la précarisation de leurs conditions de travail et les agressions physiques et psychologiques vécues sur le terrain. Ils revendiquent leur droit à informer et la liberté de la presse. Ils s’expriment ici librement. 
 
Nous, journalistes de terrain, journalistes indépendant·e·s, en poste en rédaction, avec ou sans carte de presse, décidons de prendre la parole collectivement pour dénoncer les multiples violences d’État que nous subissons. Depuis plusieurs années maintenant et plus particulièrement depuis le mouvement des "gilets jaunes", chacune et chacun à notre manière, mais toujours dans une démarche d’information, nous sommes sur le terrain quotidiennement pour documenter l’actualité. De par notre métier de journalistes, nous sommes souvent en première ligne, au cœur de luttes sociales et parfois des confrontations entre les manifestant·e·s et les forces de l’ordre. Nous sommes exposés, nous le savons et nous l’acceptons. Mais nous constatons qu’au fil de l’intensification du mouvement social et de ses violences, notre travail est devenu de plus en plus risqué, difficile, voire impossible. 
Nos conditions de travail se dégradent. 
Nous constatons que ce n’est pas majoritairement du fait des manifestants, mais bien largement du comportement des forces de l’ordre elles-mêmes. 
Depuis trois ans maintenant, nous assistons à une volonté délibérée de nous empêcher de travailler, de documenter, de témoigner de ce qu’il se passe pendant les manifestations. Nous sommes de nombreux·ses journalistes à nous en plaindre. "Il n’y a pas eu de manifestations ou de rassemblements ces derniers mois sans qu’un journaliste n’ait été violenté physiquement et ou verbalement par les forces de l’ordre.' 
Par violence, nous entendons : mépris, tutoiement quasi systématique, intimidations, menaces, insultes. 
Mais également : tentatives de destruction ou de saisie du matériel, effacement des cartes mémoires, coups de matraque, gazages volontaires et ciblés, tirs tendus de lacrymogènes, tirs de LBD, jets de grenades de désencerclement, etc. 
En amont des manifestations, il arrive même que l’on nous confisque notre matériel de protection (masque, casque, lunettes) en dépit du fait que nous déclinions notre identité professionnelle. 
 
"Toutes ces formes de violences ont des conséquences physiques (blessures), psychiques (psychotraumatismes) ou financières (matériel cassé ou confisqué). 
Nous sommes personnellement et professionnellement dénigrés et criminalisés." 
Plus récemment, un cap répressif a été franchi. 
Plusieurs confrères ont été interpellés et placés en garde à vue pour "participation à un groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations", alors même que nous nous déclarons comme journalistes. 
Par ces faits, la police et la justice ne nous laissent ainsi que deux options :
– venir et subir une répression physique et ou judiciaire ;
– ne plus venir et ainsi renoncer à la liberté d’information. 
 
Dans son rapport de mars 2019, Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, rappelle la France à l’ordre. Elle dénonce l’usage excessif de la force, notamment des lanceurs LBD 40 lors des manifestations des "gilets jaunes". 
Amnesty International et Reporters sans frontières (RSF) dénoncent les violences policières contre la presse. 
David Dufresne décompte au moins 85 agressions visant spécifiquement les journalistes parmi les 698 signalements qu’il a recensés depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". 
Nous rappelons que le rôle de l’État dans une démocratie n’est pas de définir le cadre de la liberté de la presse. Ce n’est ni à l’exécutif ni au législatif de décider de notre façon de travailler. Comme le rappelle la Charte éthique des journalistes, nous n’acceptons que la juridiction de nos pairs. 
La liberté de la presse est une et indivisible. 
 
La carte de presse : une exigence abusive !
Vincent Lapierre a été souvent la cible des ces agressions.
La grande majorité d’entre nous sont indépendant·e·s et précaires. Au regard des réalités économiques de notre métier, la carte de presse est devenue extrêmement compliquée à obtenir, bien que nous publions régulièrement dans les plus grands titres de la presse nationale et internationale. Notre quotidien, c’est la mise en concurrence, le dumping, les horaires non majorés, les journées fractionnées. Or, les forces de l’ordre demandent systématiquement la détention d’une carte de presse pour nous permettre de travailler, quand bien même elles ignorent partiellement ou totalement la législation entourant notre profession. Pour rappel, le journalisme n’est pas une profession réglementée. Ce n’est pas la carte de presse qui justifie ou non de notre profession. La carte de presse n’est qu’un outil dont l’obtention est sous-tendue à une obligation fiscale. "Tout comme nous affirmons que ce n’est pas la carte de presse qui fait le ou la journaliste, ce n’est pas aux forces de l’ordre de décider de notre droit de travailler et de témoigner." 
C’est pourquoi nous exigeons du gouvernement qu’il prenne les mesures nécessaires pour que les forces de l’ordre cessent de nous harceler et nous laissent travailler librement. 
"La liberté de la presse est une et indivisible." 
 
La France, pays des droits de l’homme, est aujourd’hui classée en 32e position du classement mondial de la liberté de la presse par RSF
La récente convocation de trois journalistes de Disclose et Radio France par la DGSI après leurs révélations sur l’implication de l’armement français dans la guerre au Yémen renforce nos inquiétudes. 
 
"La liberté de la presse est un pilier fondamental à toute démocratie. Les journalistes ne peuvent être inquiétés, harcelés, menacés, entravés, insultés, blessés dans une démocratie digne de ce nom." 
 
En nous exprimant publiquement par cette tribune, nous revendiquons notre droit à informer et le respect de la liberté de la presse. C’est pourquoi, au-delà des violences que nous subissons dans l’exercice de notre métier, nous demandons à la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels·les (CCIJP) de tenir compte de l’évolution de nos métiers. En nous attribuant une carte de presse, la CCIJP marquerait sa solidarité avec les plus précaires d’entre nous et ferait un geste politique fort en faveur de la liberté de la presse en France. 
LISTE DES SIGNATAIRES ICI
 
 
Les gaz sont de plus en plus toxiques, insupportables.
L'ONU RÉCLAME UNE ENQUÊTE SUR L'«USAGE EXCESSIF DE LA FORCE. L'état français n'en tient pas compte. 
(1)  GJ. L'ONU réclame une enquête sur l'«usage excessif de la force». 
 
 
France Info avait choisi une photo prise devant le commissariat du XIIIe arrondissement de Paris. Le site a depuis modifié sa photo.
Il y a des taupes partout,de fausses images, de fausses vidéos*.
De faux attentats sont perpétrés en masse pour provoquer des guerre ou déclencher le plan vigipirate ou autre et ainsi privé de peuple de liberté comme dans le cas de l'attentat du 11 sept ou l'attentat du Bataclan.
*Rappelons que lorsque Sarkozy a voulu se débarrasser Kadhafi* et envahir la Libye, il a créé un conseil National de Transition afin d'avoir la main sur le pays.
Les médias aux ordres montraient des manifestants en masse dans les rues contre Kadhafi alors qu'il s'agissaient de manifestants à New-Deli en Inde. Lors de vaccinations en masse, 3 enfants étaient morts avant même de quitter l’hôpital et les indiens, très réactifs, étaient descendus dans les rues. Un ami indien était avec moi devant la télé et nous avons tous 2 constaté ce fait.
Des journalistes ont été enfermés dans un hôtel, Thierry Meyssan y était et a failli y laisser la vie (il en témoigne), de faux journalistes, en fait, des agents de la CIA étaient parmi eux. Nous savons maintenant que la CIA travaille pour l'état profond.  
 
Pujadas accuse N.Sarkozy d'avoir tué Kadhafi
Ce même Pujadas qui a permis à l'architecte de Notre Dame révélant que l'incendie n'était certainement pas naturel. Il a aussi donné la parole à Poutine et Assad afin qu'ils rétablissent la vérité au sujet des mensonges que les médias aux ordres propagent sur eux.
 
Thierry Meyssan en direct de Libye Tripoli Hotel Rixos,lundi 22 august 2011, temoigne
 
Thierry Meyssan - LIBYE - l'Effroyable Imposture
 
 
Quand les gens seront au courant des atrocités commise par notre système de santé, ils auront des envie de crime qu'il faudra maîtriser. Tant de personnes assassinées, mutilées par notre système de santé qui n'est qu'un système de maladie.
 
Pendant ce temps Roselyne Bachelot responsable de la campagne de vaccination H1N1 est animatrice télé sur LCI!!!
---------------------------------------------
Sur le twitter de Faouzi Lellouche
Voilà devant vous une nouvelle preuve de violence gratuite et autorisé par ce gouvernement !
Des braves policiers qui frappent des manifestants et puis les enferment dans une cave .. en plus des personnes âgées
---------------------------------------------
Images difficiles. Un policier manie sa matraque télescopique dans le pantalon d'un manifestant maîtrisé au sol. Paris, Bd du Montparnasse métro Vavin,, 
 
David Dufresne qui informe sur les blessés graves
---------------------------------------------  
Honteux la répression silencieuse de ce gouvernement !
La justice vous demandera des comptes après vos mandats soyez en certains! Soutien et compassion à nos blessés courage de tout cœur avec vous!
Mais qu'est ce que le peuple de France a fait pour mériter cela ? 
Acte XVIIII à Charleville Mézières. Œil droit perdu.
---------------------------------------------  
NOUS GILETS JAUNES LE DENONCIONS! LA COUR DES COMPTES LE CONFIRME..

 

Quand les forces de l'ordre vont-elle enfin s'allier aux G.J. pour arrêter ces imposteurs? 

Il semble aux dernières nouvelles que les médias lâchent Castaner et sa clique. C'est trop lourd ce qu'ils nous ont préparé pour ce 1er mai plus personne ne peut le couvrir. 

La situation évolue très vite quand les médias font enfin leur travail. Ils ne peuvent faire autrement devant tant de preuves. Les langues se délient de plus en plus. L'effet domino qui va aller en s'accélérant.

Les 32 gardes à vue levées dans l'enquête sur l'intrusion à la Pitié-Salpêtrière

 

"Ils essayaient de fuir les gaz lacrymogènes, de fuir la violence." Pedro, gardé à vue raconte ce qu'il a vu à la Pitié-Salpêtrière https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/ils-essayaient-de-fuir-les-gaz-lacrymogenes-de-fuir-la-violence-pedro-garde-a-vue-raconte-ce-qu-il-a-vu-a-la-pitie-salpetriere-1158540.html

 

Ils oublient de parler des forces de police de Macron (milice de l'Union Européenne et mercenaires) qui s'en prennent aux Gilets Jaunes https://vol370.blogspot.com/

 

GJ 1ER MAI A l'HÔPITAL. CASTANER «DOIT DÉMISSIONNER» *Non, la Pitié-Salpêtrière n’a pas été “attaquée” le 1er-Mai* Selon le ministre de l’intérie...

Près de 102 millions d’américains sont toujours sans emploi. Pire qu’à n’importe quel moment lors de la dernière récession !! -

- Une loge italienne investie, 27 maçons arrêtés pour corruptions.

- L’Union Européenne se vote une giga base de données biométrique.

 

Quelque chose ne va pas avec la vaccination contre la rougeole. Ici le témoignage d’une mortalité élevée suivant l’administration du vaccin. Ils donnent en exemple une famille de 8 enfants, dont 6 ont été rendus malades à la suite de l’administration du vaccin. Une clef « Les communautés autochtones beaucoup plus affectées par l’administration du vaccin que les autres »

 

L'eau embouteillée pas si sur que ca... - De l’arsenic toxique trouvé dans les principales marques d’eau embouteillée Par Jonathan ExoPortail - avril 23, 2019 0 «Consumer Reports» ( CR ) met mainte...

 

Georges Bensoussan : « Les agressions contre les juifs viennent de musulmans, pas de l’extrême-droite, alors cessons de se focaliser sur un passé révolu »

 

L'imposture Juan Branco en 1 minute -

-------------------------------------------------------

ET.... LA PALME DE LA CONNERIE EST DESCERNEE A....................
 
En Espagne, des cours de ménage obligatoires pour les garçons -  Les hommes y consacrent en moyenne deux heures par jour... contre trois heures tre...
---------------------------------------------
 
POUR LE PLAISIR DES YEUX
 
Pour ne pas oublier
que des SALOPARDS payent
des CONNARDS de braconniers
pour assouvir leur plaisir
 pervers
 
MESANGES CHARBONNIERES
Image associée
 
Image associée
 
PHOTOS DROLES DE NOS PETITS AMIS
Image associée
Résultat de recherche d'images pour "animaux"
 
--------------------------------------
ENVIRONNEMENT/CLIMAT
 
La nature en partie « déjà perdue », le reste en déclin - [image: espèces menacées] Écosystèmes ravagés, eau polluée, air vicié, des centaines de milliers d'espèces menacées d'extinction... "Une grande partie de ...
 
 
RECHAUFFEMENT ???? !!!
.
Météo France
 
 L’énergie libre

les seuls connaisseurs de ce que je vous vais vous expliquer. L’énergie libre est là partout autour de nous. C’est la même énergie qui fait tourner les planètes et qui tend à tout mettre en vortex, comme les tourbillons de l’eau. Nous n’en prenons pas conscience puisque cette énergie n’existe pas selon nos normes, nous n’avons donc pas de structure mentale pour intégrer dans notre logique, ce qui n’apparait être que des anomalies prises pour acquis. Mettons ça au clair, une description n’est pas une explication. – Tente de pousser une voiture et vous  mettrez beaucoup d’efforts pour la déplacer un peu. Placez la sur une plaque tournante et vous la ferez tourner facilement sur elle-même d’un mouvement de bras, vous pourriez le faire toute la journée et ainsi faire parcourir à la voiture des dizaines de kilomètres en tournant de la seule force des bras. Faire tourner ne coûte rien en énergie. - Raccordez une roue de potier à un moteur, aussi minuscule soit-il, et il finira par la faire tourner, même qu’une énergie utilisable s’y accumulera en vitesse centrifuge au fil du temps. Une différence qui s’explique de deux façons possibles, ce qui tourne bénéficie d’une énergie supplémentaire ou n’est pas soumis aux mêmes résistances que dans la ligne droite. Dans les deux cas, il y a là une énergie qui se dissipe autrement. C’est ce que les anciens appelaient l’énergie divine. Le flot d’une rivière invisible, onduleuse, oblique, qui nous traverse constamment, et tout mouvement effectué dans les bonnes prescriptions, de la bonne façon, bénéficient de cette vague. - La roue qui tourne sur elle-même n’est qu’une partie de la prescription et elle ne reçoit qu’une partie des bénéfices. Une roue qui glisse dans un vortex en tournant en reçoit beaucoup plus. C’est la prescription. Une tornade. L’objet doit tourner sur lui-même autour d’un volume conique parabolique inversé, dans lequel la gravitation la fera descendre et lui fera accumuler un peu plus de vitesse sur elle-même à chaque tour. La puissance de la chute est inaccessible directement, le cône mesure peu, mais elle l’est via la vitesse de rotation de la roue. En finale, la roue arrivera au bas du volume conique avec une vitesse de rotation sur elle-même qui sera la cumulation des gains d’énergie de l’ensemble de ses tours. Tout comme les vents dévastateurs sous une tornade sont les témoins de son passage, la roue, propulsée à toute vitesse par sa vitesse de rotation autour du culot de l’entonnoir, en sortira latéralement dans une direction ou l’autre avec une grande puissance. Alors chaque fois que vous verrez un banc de piano tourner, vous pourrez vous dire qu’il y a un peu de Dieu dans tout ça.  http://www.incapabledesetaire.com/

--------------------------------------------------------------
 
SANTE
 
Tant de belles âmes sont parties très curieusement
Voir les livres ou les vidéos "
Livre - Savants maudits, Chercheurs exclus : Tome 1, Un réquisitoire implacable contre la nomenclatura scientifique
22 septembre 2003 de Pierre Lance  
Vidéo
 
Le Dr Hammer qui soignait ses patients de cancer a été interné à la prison de Fresnes. Nous allons libérer toutes ces personnes des prisons et hôpitaux psychiatrique, dès le Conseil National de Transition en place qui donnera la gestion de la France au peuple qui est bien capable de faire mieux que cet état voyou, mis en place par l'état profond, qui n'est là que pour piller et détruire la France. Ils en étaient à la fin de leur plan. Heureusement des personne se sont enfin levées pour s'y opposer et maintenant cet état profond, se sachant perdu, se précipite pour exécuter ce qu'il avait prévu, comme mettre fin aux religions pour imposer sa religion sataniste qu'ils viennent de déclarer aux USA. Ils prennent tous les risques se sachant découverts. (5)
 
------------------------------
(5) L'imposture de la chimiothérapie. et transfusion de sang est-ce utile ?
 
L’industrie pharmaceutique admet que le cannabis tue les cellules cancéreuses. 
 
 

Première observation connue du "Kissing Bug" dans le Delaware

 
 par Paul
 
Les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont officiellement confirmé pour la première fois la présence de Triatoma sanguisuga dans le Delaware.

L'insecte parasite se nourrit du sang des animaux et des humains, et est surnommé pour sa préférence pour les visages mordants. Comme les tiques et les moustiques, les piqûres en elles-mêmes ne constituent pas le principal facteur de risque - ce sont les maladies qu’elles véhiculent qui constituent un réel danger.

Plus précisément, ces «insectes embrassants» sont connus pour être porteurs d’ autres organismes parasites, appelés «protistes», appelés Trypanosoma cruzi . Ces envahisseurs microscopiques transmettent la maladie de Chagas . Chagas joue le long jeu. Bien qu'il commence par présenter des ganglions lymphatiques enflés, de la fièvre et des maux de tête, il peut s'aggraver.

Les cas avancés de Chagas peuvent provoquer une hypertrophie de l'œsophage, du côlon et une insuffisance cardiaque due à une hypertrophie des ventricules. Pire encore, ces symptômes plus graves peuvent rester en sommeil jusqu'à 30 ans avant de se manifester.

Une famille du comté de Kent, dans le Delaware, a signalé pour la première fois cet insecte à des responsables de la santé en juillet 2018 après que leur fille eut été mordue au visage alors qu'elle regardait la télévision. La famille vit à proximité d’une zone boisée et a confirmé que personne de la famille n’avait récemment voyagé à l’extérieur de la région.

La division de la santé publique du Delaware a identifié l'insecte, mais a soumis des photos au programme scientifique Kissing Bug Citizen Science du Texas A & M University pour confirmer ses conclusions. Heureusement, il n’ya eu aucun autre rapport de morsure à ce jour.

La chagas touche 300 000 Américains, la majorité l’ayant attrapée au Mexique, en Amérique centrale ou en Amérique du Sud. Et bien qu'il y ait eu de nombreuses observations confirmées aux États-Unis, les cas confirmés dans lesquels une personne a développé une maladie de Chagas après une morsure sont extrêmement rares.


"Même là où T. cruzi circule, toutes les punaises de la triatomine ne sont pas infectées par le parasite", a déclaré le CDC dans son rapport officiel. "Aux États-Unis, le risque d'infection humaine à T. cruzi résultant d'un contact avec une punaise triatomine est faible, même lorsque la punaise est infectée."  Source
-------------------------------------------------
ECONOMIE

Les États continuent de rapatrier leur or des États-Unis -

La globalisation c'est terminée

Le commerce international commence à se réduire. Il ne s’agit pas d’une crise passagère, mais d’un phénomène de fond. Le processus de globalisation qui a caractérisé le monde de la dissolution de l’URSS aux élections US de mi-mandat de 2018 est terminé. Il est désormais impossible d’exporter librement partout dans le monde.

Seule la Chine dispose encore de cette capacité, mais le département d’État US est en train d’élaborer des moyens pour lui fermer le marché latino-américain.

Dans ces conditions, les débats sur les avantages respectifs du libre-échange et du protectionnisme n’ont plus de raison d’être, puisque nous ne sommes plus en paix et qu’il n’y a plus de choix.

Identiquement, la construction de l’Union européenne, qui a été imaginée à une époque où le monde était divisé entre deux blocs irréconciliables, est devenue totalement inadaptée. S’ils ne veulent pas être embarqués par les États-Unis dans des conflits qui ne sont pas les leurs, ses membres doivent s’affranchir des Traités européens et du commandement intégré de l’Otan.

Ainsi, il est totalement hors sujet d’aborder les élections européennes en opposant progressistes et nationalistes, ce n’est plus du tout le sujet. Les progressistes affirment leur volonté de bâtir un monde régi par le Droit international que leur parrain, les États-Unis, veut éradiquer, tandis que certains nationalistes, comme la Pologne d’Andrzej Duda, se préparent à servir les États-Unis contre leurs partenaires de l’Union européenne.

Seuls certains Britanniques ont pressenti le basculement actuel. Ils ont tenté de sortir de l’Union, sans parvenir à convaincre leurs parlementaires. « Gouverner, c’est prévoir » dit-on, mais la plupart des membres de l’Union européenne n’ont rien vu venir.

Thierry Meyssan  Source
 
Effondrement des hypermarchés suite. Casino vend 32 magasins - Hier je vous parlais des difficultés du groupe Carrefour, visibles parce que Carrefour est un groupe coté en bourse, et aujourd’hui nous apprenons que C...
 
Philippe Herlin: “Les GAFA vont-ils précipiter la chute des banques ?”
 
 
et les CETA celui des Etats ?? Pris à leur propre piège !
-------------------------------------------------

POLITIQUE FRANCE     

 Rencontre nationale contre la criminalisation des luttes, à Paris - Journée interluttes visant à partager les expériences de criminalisation des mouvements sociaux et des opposant·e·s aux grands projets inutiles.

 

-----------------------------------------

POLITIQUE ETRANGERE

 
 
 
Incident franco-chinois dans le détroit de Taïwan : recadrage - par le Général (2s) Daniel Schaeffer, membre du groupe Asie21-Futuribles Les comptes rendus grossis de l’incident Le 6 avril 2019, la frégate de surveillan...
 

Maduro lance une chasse à l’homme pour retrouver Juan Guaido et Lopez après le soulèvement – “ILS VONT LE PAYER TRÈS CHER” Il a ajouté : “Je le dénonce et je demande que les actions illégales et le coup d’Etat de John Bolton contre la démocratie vénézuélienne fassent l’objet d’une enquête aux Etats-Unis”.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré par téléphone à Mike Pompeo que d’autres “mesures agressives” au Venezuela seraient lourdes de conséquences. M. Maduro bénéficie du soutien considérable de la Russie, de la Chine et de Cuba.

-------------------------------------------------------------

ZONE DE GUERRE
 
 
 
Une nouvelle étude montre qu’il y a eu plus de 1600 morts lors du siège américain de Raqqa en Syrie - Selon un nouveau rapport publié conjointement par le groupe de défense des droits de l'homme Amnesty International et l'organisation de surveillance des co.
 
------------------------------------------
 
SURVEILLANCE
 
 Témoignage sur la vie d’une journaliste indépendante de nos jours, en France ! Édifiant...
Aujourd’hui, même fière, je commence à me dire qu’il faudrait que j’aie peur. Qu’il est de plus en plus difficile de dire d’écrire des propos qui gênent. Depuis quelques années, les coups de pression ont été nombreux, et mes camarades pourraient témoigner de toutes les fois où ils ont dû me raccompagner jusqu’à ma voiture, de peur qu’il ne m’arrive quelque chose. Ma famille pourrait raconter les soirs où je vérifiais dix fois mes pneus avant de monter dans ma voiture ou encore si la porte était bien fermée à clef. Parfois, avec mon amoureux, il nous est arrivé de nous disputer grandement parce qu’il trouvait que je prenais trop de risques, que je m’attaquais aux cons et que par définition, ils pouvaient réagir connement. Que je m’en prenais à plus puissants et qu’il fallait que je fasse gaffe. Mon avocate a parfois haussé les sourcils quand je lui racontais les menaces de mort, les pneus crevés, les cambriolages… 
Eloïse Lebourg, journaliste, et co-fondatrice de Mediacoop Source 

 

La Banque en ligne, c'est la fin du dépôt en liquide donc c'est une filiale de Big Brother  https://www.youtube.com/embed/tOV3lwHMR0k

 
 
 
 
“Bannissez moi bande de fils de p***” – Snoop Dog s’en prend à Facebook & Instagram pour la CENSURE - “Bannissez moi bande de fils de p***” – Snoop Dog s’en prend à Facebook & Instagram pour la CENSURE Le rappeur de la côte ouest Snoop Dogg a publié une vid...
 
----------------------------------------------
 
PEDOCRIMINALITE
 

20 000 personnes agressées sexuellement au sein de l’armée US en 2018 - Le nombre d’agressions sexuelles dans les rangs de l’armée américaine a bondi de 13% l’année dernière, selon un rapport du Pentagone. Si le nombre enregist...

 
La pédocriminalité est devenue un énorme business en Amérique - ( Note ExoPortail : Ceci est un sujet très sensible et sombre mais il convient de l’aborder avec le plus de sources sérieuses possibles pour exposer une de...
 
 

➤ Consentement sexuel et enfant : Le paradoxe pervers - L'actualité française depuis quelques années nous illusionne avec le paradoxe pervers du "consentement sexuel" de l'enfant. L'enfant n'est pas un être en c.. ------------------------------------------------------------------

FAITS DIVERS DE PRINTEMPS
 
 

Mâcon : Un homme tente de jeter son épouse du balcon situé au 3ème étage

Des menaces de mort taguées sur les voitures personnelles de 2 policiers, devant chez eux

 
 
Nord : Un adolescent de 15 ans tué d’une balle dans la tête au domicile familial - *L’adolescent âgé de 15 ans a été tué d’une balle dans la tête tirée à bout portant, dans le logement familial. Trois malfaiteurs sont en fuite. * Un je...
 

institutjustice

Après chaque délit ou chaque crime, on interroge les proches des mis en cause, et à chaque fois, on nous ressort les mêmes phrases : « c’était quelqu’un sans histoires », « on ne pouvait pas se douter qu’il ferait ça… »

https://voixdupeuple.wordpress.com/2019/05/02/ils-ne-pourront-pas-dire-quils-ne-savaient-pas/

 ----------------------------------------------------------
----------------------------------------------
TECHNOLOGIE
 
Control 101: Créer un consensus de réalité - En contrôlant avec soin les principaux médias et les établissements d’enseignement, les ingénieurs d’élite sont capables de contrôler le flux du discours p...L’un des principaux exemples de ce phénomène d’ingénierie sociale est la promotion incessante de la guerre et des conflits mondiaux dans les médias et les systèmes éducatifs. Leurs efforts soigneusement coordonnés peuvent se résumer à un concept simple: établir une légitimation et une délégitimation vis-à-vis de l’État ou de ses institutions.

Une grande partie de l’enseignement idéologique destiné aux établissements d’enseignement est assurée par le système de gouvernance mondiale géré et financé par des institutions multilatérales telles que les Nations Unies et la Banque mondiale.

La gestion globale et la continuité culturelle de ce « soviet » dirigé par l’Europe et l’Amérique du Nord sont gérées par une multitude d’organisations non gouvernementales (ONG), notamment par le biais de « Agenda 2030 » des Nations Unies, un ensemble de directives mondiales pour les deux prochaines décennies.

 
 
 Ce hacker pourrait causer des embouteillages monstrueux ! - Un pirate informatique qui se fait appeler L&M a récupéré les mots de passe de nombreux comptes associés à deux applications GPS. Outre le vol de données e...
 
 
 

Intel a-t-il abandonné les modems 5G à cause de l’accord entre Apple et Qualcomm ? - [image: Intel Apple Qualcomm] Intel assure que c’est l’accord surprise entre les entreprises Apple et Qualcomm qui l’a poussé à abandonner le marché de la... -----------------------------------------------------------

INSOLITE  

Une découverte énorme et surprenante a été faite à la Devils Tower dans le Wyoming. Les scientifiques du département des parcs d’état du Wyoming effectuaient des relevés sismiques photographiques, lorsqu’ils ont découvert un énorme réseau racinaire pétrifié sous la tour. Le département des parcs a publié une déclaration: «Nous avons découvert ce qui ressemble à un système racinaire géant issu de la base de Devils Tower. Le système racinaire mesurerait 4 miles de profondeur sur 7 miles de large. Nous menons actuellement des études et des tests pour confirmer qu’il s’agit en fait d’un système racine et non d’une coïncidence. » Cette découverte est à la fine pointe de la réécriture de l’histoire et de la science telle que nous la connaissons. Nous continuerons à vous informer sur cette importante question, car à cette date, les informations sont très limitées. (source)

Cinq kilomètres ! Telle est la profondeur des racines, telle aurait pu être la hauteur de cet arbre, qui étendait ses vastes ramures sur près de 10 km à l’entour ! Nous sommes bien peu de choses, avec notre taille ridicule, notre époque de déclin terrible et notre orgueil aussi démesuré que notre petitesse… Il y en a d’autres de par le monde. Au Vénézuéla, c’est Wahari Kuawai ou Tepuy Autana, de son nom espagnol Cerro Autana. https://eden-saga.com/des-arbres-gigantesques.html

L’affaire du Smithsonian 

smithsonian-institute-sk-688po

Il y a eu beaucoup de découvertes de squelettes ou d’ossements de géants au cours de deux derniers siècles. J’en ai énuméré un certain nombre, la liste est loin d’être exhaustive. Or ces innombrables découvertes se traduisent aujourd’hui par une quasi absence de preuves ou de traces tangibles. Le doute n’est plus permis : de nombreuses destructions ont eu lieu au fil des ans. Xavier Séguin  https://eden-saga.com/smithsonian-institute-destruction-squelettes-geants.html

Ce parasite terrifiant zombifie les crabes mâles et les transforme en femelles - Pratique courante dans la nature, le parasitisme désigne une relation biologique entre deux être vivants, où le parasite va tirer profit de l’organisme h... Vidéo sur le Programme spatial Secret ! - David Wilcock et Corey Goode nous présentent les origines du Programme spatial Secret ! David Wilcock et Corey Goode nous présentent les origines du Prog...

--------------------------------------------------------------

 
HISTOIRE
 
Les hôpitaux chinois ont caché l’un des secrets les plus sombres du monde - Dans les hôpitaux et le système pénitentiaire chinois, vous pouvez trouver l’une des histoires les plus sombres du 21ème siècle. Si vous avez reçu une gref...
 
A propos de la violence contre les personnes - « Nous avons tout à gagner de nous attaquer au système et non aux hommes qui en sont à la fois les responsables et les esclaves. Céder à la peste émotionne... 
 
À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 - À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 Des robots, l’intelligence artificielle, la cyberguerre, l’impression 3D, les bio-améliorations et une nouvelle c...
 

----------------------------------------------------------

GRAND DOSSIER
 
Il est plus facile de tromper quelqu'un que 
de convaincre quelqu'un qu'il a été dupé
 
 
 

« Le bilan est terrible : 31 morts, dont 21 employés sur le site, 12 000 blessés ou traumatisés, 80 000 sinistrés, 27 000 logements endommagés, 3 500 entreprises touchées ainsi que de nombreux bâtiments publics, dont 120 établissements scolaires… »
« Sud-Ouest », 24 janvier 2017

 


L’incendie de Notre-Dame de Paris a donné lieu à de nombreux articles et commentaires dans les médias et sur les réseaux sociaux. Dans la semaine qui a suivi ce drame, je vadrouillais dans la Bretagne profonde, sans journaux, sans radio, sans télé. Je n’ai pas d’avis tranché sur les causes de cette catastrophe, même si ma carrière d’inspecteur d’assurances m’a donné l’occasion de voir de près un certain nombre d’incendies, parfois criminels.

Je me demande toujours « à qui profite le crime ?» et je suis étonné, choqué, estomaqué qu’en démocratie, ceux qui osent évoquer un possible attentat soient traités de « complotistes », de « négationnistes » ou de « révisionnistes », surtout lorsqu’on sait qu’en France, chaque semaine, une église est vandalisée.
Ainsi donc, on n’a plus le droit de mettre en doute la doxa officielle ?

Pourtant, dans notre histoire récente, les exemples ne manquent pas d’affaires louches qui autorisent le citoyen lambda à douter (ou à se dire qu’on le prend pour une bille !).
Je pense, entre autres à l’explosion d’AZF à Toulouse en 2001.

Rappelons brièvement les faits :

Une histoire bien étrange  

Le 21 septembre 2001 — soit 10 jours après les attentats du 11 septembre — à 10 h 17, un stock de 300 à 400 tonnes de nitrate d’ammonium (déclassé) destiné à la production d’engrais explosait, creusant un cratère de 70 m de long, 40 m de large et 5 m de profondeur. La détonation a été entendue à plus de 80 km de Toulouse et un séisme de magnitude 3,4 a été enregistré.

Le bilan officiel fait état de 31 morts, dont 21 employés sur le site et environ 12 500 blessés (ou traumatisés).

L’explosion a causé des dégâts énormes dans la partie sud-ouest de Toulouse. Le site AZF lui-même a été totalement soufflé. À proximité, 2 zones commerciales ont été détruites.

150 bus de la SEMVAT, la société de transport public toulousain de l’époque, ont été également détruits dans leur entrepôt situé en face de l’usine.

Des logements, des entreprises et des équipements (piscines, gymnases, salles de concert, lycée Déodat-de-Séverac) ont été touchés. Les dégâts (murs lézardés, portes et fenêtres enfoncées, toitures et panneaux soufflés ou envolés, vitres brisées, etc.) ont été visibles jusqu’au centre-ville.

On a estimé les dégâts matériels à 2 milliards d’euros (dont 33 millions pour les seuls bâtiments publics).

Une enquête rondement menée

Juste après la catastrophe, le procureur de la République, M. Bréard, déclarait que la piste de l’accident était privilégiée « à plus de 90 % ».
Le 28 septembre 2001, il ouvrait une « information judiciaire contre X pour homicides, blessures et destructions de biens involontaires ».

Pour lui, la catastrophe aurait été provoquée par un employé d’une entreprise sous-traitante d’AZF. Il aurait déversé 500 kg de produit chloré pour piscines (DCCNa ou dichloroisocyanurate de sodium), sur un tas d’ammonitrate stocké en vrac.

Or, la reconstitution réalisée sur place en octobre 2002 a mis en évidence l’impossibilité de confondre les deux produits, du fait de la très puissante odeur de chlore dégagée par le DCCNa.

Pour sortir de l’impasse, les experts ont imaginé un autre scénario : les quantités de DCCNa seraient seulement « d’un ou plusieurs kilos » négligemment balayés par l’employé incriminé.

Mais des analyses d’échantillons prélevés par le SRPJ de Toulouse en novembre 2001 montrent qu’il n’y avait pas la moindre trace de DCCNa dans ce local.

Une justice hésitante

En novembre 2004, le juge d’instruction Perriquet a signé un non-lieu en faveur des 9 salariés d’AZF qui avaient été mis en examen pour non-observation des règles de sécurité et autres manquements.
Pourquoi une telle clémence ?

En décembre 2005, le chef d’atelier qui avait été impliqué dans le scénario jusque-là pris en compte, était également définitivement mis hors de cause.
Etrange non ?

Le 31 mai 2006, la société « Grande Paroisse » gestionnaire du site, a été mise en examen en tant que personne morale. Le 13 juillet 2006, un non-lieu était prononcé en faveur du salarié soupçonné d’avoir réalisé le mélange malencontreux d’un produit chloré avec le nitrate d’ammonium.
Il ne restait donc que la société « Grande Paroisse » et le directeur de l’usine mis en examen pour « homicides et blessures involontaires » dans cette affaire.

Le 20 septembre 2006, après remise d’un rapport concluant qu’un mélange accidentel est à l’origine de l’explosion, le Juge Perriquet clôturait l’enquête.

Le 3 mai 2007, la Cour d’appel de Toulouse rejetait toutes les nouvelles demandes d’investigations. Elle mettait aussi un point final aux expertises du Civil, alors que des experts n’avaient pas terminé leurs travaux.
« Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre… »

Plusieurs fois reporté, le procès s’ouvre le 23 février 2009 et doit durer quatre mois. Les audiences se tiennent dans une salle spécialement aménagée pour accueillir la soixantaine d’avocats, plus de deux cents journalistes et des milliers de parties civiles.

En janvier 2017, le tribunal pénal de Paris étudie une troisième fois le cas AZF, car la question sur les causes de l’explosion n’a toujours pas été tranchée. Les deux hypothèses possibles sont toujours celles de l’attentat ou de l’incident technique.

Le 31 octobre 2017, soit plus de seize ans après les faits, la cour d’appel de Paris condamne l’ancien directeur d’AZF, Serge Biechlin, à quinze mois de prison avec sursis et la société « Grande Paroisse » à une amende de 225 000 euros.
La messe est dite : on ne commente pas une décision de justice donc l’explosion d’AZF est accidentelle, point barre !!!!

Et pourtant, le doute subsiste…

Dans divers livres et articles, Anne-Marie Casteret, Marc Mennessier, Franck Hériot et Jean-Christian Tirat, ont examiné les pistes d’un possible attentat ; possible ou probable ?

La catastrophe s’est produite dix jours seulement après les attentats du 11 septembre 2001.

En dépit d’indices troublants, les recherches menées par la police judiciaire de Toulouse et par les Renseignements Généraux ont été interrompues sur ordre de leur hiérarchie dix jours après les faits. D’après Alain Cohen, ex fonctionnaire de police, l’ancien chef de la PJ, Marcel Dumas, aurait déclaré le 21 septembre 2001, au retour d’une réunion avec la préfecture et le parquet :

« Si Paris veut que ce soit un accident, ce sera un accident. »

La perquisition effectuée au domicile du principal suspect, Hassan Jandoubi — un ouvrier intérimaire retrouvé mort dans une tenue qui évoque certains kamikazes islamistes — ne sera menée qu’après que son appartement soit vidé de tous ses effets personnels.

Ses communications téléphoniques n’ont pas été étudiées en détail. Les policiers n’ont pas obtenu l’autorisation d’auditionner le médecin légiste, Anne-Marie Duguet qui, lors de l’autopsie, avait attiré leur attention sur la tenue extravagante de cet homme (cinq slips et caleçons superposés) et sur l’étrange propreté de son corps.
« Cet homme s’était préparé à avoir une relation avec Dieu » avait-elle confié à un enquêteur de la PJ.

Par ailleurs, dans une « note blanche » du 3 octobre 2001, les RG précisaient qu’il avait été recruté quelques mois auparavant par un groupe islamiste toulousain.

Enfin, les photos prises lorsqu’il est extrait de sa housse mortuaire, juste avant l’examen du corps, le montrent vêtu d’un tee-shirt et d’un pantalon avec des traces de brûlures ponctuelles, alors qu’au-dessous, son thorax et son abdomen étaient profondément brûlés sur une large surface. Ceci laisse à penser que ses vêtements ont été changés après son décès.

Des revendications, au nom du « Djihad islamique » et d’« Alpha Bravo » (groupe inconnu), ont été envoyées à la gendarmerie, à la police ainsi qu’aux médias. Elles ont été jugées « peu sérieuses » par les autorités. On se demande bien pourquoi ?

A-t-on le droit de douter que la catastrophe d’AZF soit un accident ?

« Je dis ça, je dis rien » comme on dit bêtement aujourd’hui.

Eric de Verdelhan
27 avril 2019 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs