Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Gilets jaunes: suite aux demandes de l’Onu, un maire interdit le LBD40

Publié par Brujitafr sur 10 Mars 2019, 08:50am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE

Gilets jaunes: suite aux demandes de l’Onu, un maire interdit le LBD40

S’appuyant sur la requête des Nations unies, qui sollicitent «une enquête sur l'usage excessif de la force dans le maintien de l'ordre en France», le maire de Phalsbourg en Moselle a interdit ce samedi 9 mars l’utilisation du LBD40.

Le maire de Phalsbourg en Moselle, Dany Kocher, a signé un arrêté interdisant ce samedi 9 mars l'utilisation par les forces de l'ordre du LBD40 à l'occasion de l'acte 17 des Gilets jaunes. Le document a été révélé par Le Républicain lorrain et le journaliste David Dufresne.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

allo @Place_Beauvau - c'est pour un signalement - spécial

Suite aux demandes de l'ONU et Conseil Europe, arrêté municipal visant à interdire l'usage du à Phalsbourg (Moselle)

Source: courriel du maire, Dany Kocher

L'élu justifie sa décision par la requête de l'Onu «qui sollicite une enquête sur l'usage excessif de la force dans le maintien de l'ordre en France».

Adressé au Commandant de la brigade de gendarmerie de Phalsbourg, le texte interdit notamment «les lanceurs de balles de défense sur le ban de Phalsbourg le 9 mars 2019».

 

Plus de 13.000 tirs de LBD avaient été enregistrés depuis le début de la mobilisation des Gilets jaunes le 17 novembre, selon le bilan annoncé le 7 mars par le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nunez. Il a également fait état de 2.200 blessés parmi les manifestants et de près de 1.500 blessés parmi les forces de l'ordre.

 

Le 6 mars, le Haut-commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, a demandé à la France d'ouvrir une enquête sur «l'usage excessif de la force» pendant les manifestations des Gilets jaunes. En réagissant sur ce discours, le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Griveaux, s'est étonné que la France se soit retrouvée sur «une liste entre le Venezuela et Haïti».

source

Commenter cet article

Rom1 10/03/2019 18:15

Woua!! Un vrai homme qui defend le peuple qui l'a élu! Bravo ! Au moins un! qui ne sera pas complice de ces gens malsains et malhonnêtes!

Brujitafr 10/03/2019 18:53

oui @Rom1 un exemple à diffuser à l'ensemble de vos maires

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs