Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Moscou prie Paris d'étayer ses accusations à l'encontre de RT France et Sputnik

Publié par Brujitafr sur 2 Novembre 2018, 05:28am

Catégories : #ACTUALITES, #MEDIAS, #POLITIQUE

Moscou prie Paris d'étayer ses accusations à l'encontre de RT France et Sputnik

«Notre patience n'est pas infinie» : la diplomatie russe a demandé à Paris de prouver les accusations selon lesquelles les journalistes de RT et Sputnik feraient de la propagande, dénonçant les mesures de «censure» adoptées par l'Elysée à leur égard.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

«Proche d'un état de choc». Voilà comment Maria Zakharova, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a décrit la réaction du gouvernement russe après avoir appris les propos du porte-parole du gouvernement français Benjamin Griveaux, qui a accusé RT France et Sputnik d'être des organes de propagande.

«Monsieur [Benjamin] Griveaux, nous sommes des gens polis et essayons de ne jamais dramatiser la situation, même lorsque nous constatons un réel problème de censure en France», a déclaré le 1er novembre la diplomate à l'occasion d'une conférence de presse, en référence à l'interdiction faite aux journalistes des deux médias d'accéder à la salle de presse de l'Elysée.

Et Maria Zakharova de souligner que les accusations de Paris ne reposaient sur aucun fait concret, précisant que le gouvernement français n'avait jamais fourni le moindre exemple à même de venir les étayer. «Si de tels faits existent, nous aimerions le savoir», a-t-elle lancé à l'adresse de son homologue français.

Notre patience n'est pas infinie

Moscou pourrait d'ailleurs prendre des mesures de réciprocité envers Paris et ne plus autoriser les journalistes français à assister aux événements médiatiques au sein des institutions russes, selon Maria Zakharova. «Je veux dire que notre patience n'est pas infinie. Nous sommes prêts à discuter des problèmes, nous sommes prêts à les résoudre sur une base de respect mutuel et sans accusations qui ne soient appuyées par des faits», a-t-elle martelé.

Si l'antipathie du président de la République et du gouvernement pour RT France n'est pas nouvelle, l'exécutif français a reconnu pour la première fois le 22 octobre que l'accès à la salle de presse de l'Elysée était expressément refusé à ses journalistes. «C'est de la propagande financée par un Etat étranger», a simplement déclaré Benjamin Griveaux pour justifier cette interdiction. Sans prendre la peine d'expliquer pourquoi cette distinction était réservée aux seuls journalistes de RT France, et ne s'appliquait pas à ceux de la BBC ou encore d'Al Jazeera, médias eux aussi financés par des pays étrangers.

Lire aussi : Franche discrimination : Benjamin Griveaux ne veut pas de RT France en salle de presse de l'Elysée

source

Commenter cet article

zelectron 02/11/2018 08:45

Plus ce gvt accuse RT et Sputnik et plus je les lis avec délice :)

Brujitafr 02/11/2018 08:46

@zelectron = pareil !!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs