Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


***ILE DE LA REUNION***: colère des gilets jaunes le jour, d'autres émeutiers la nuit

Publié par Brujitafr sur 19 Novembre 2018, 05:42am

Catégories : #ACTUALITES, #VIE QUOTIDIENNE, #ECONOMIE - FINANCE

= ça promet quand on sera en faillite officielle

(via Maître Confucius)

 

La colère des "gilets jaunes"

a paralysé La Réunion

***ILE DE LA REUNION***: colère des gilets jaunes le jour, d'autres émeutiers la nuit

Si la manifestation a démarré sur des bases plutôt bon enfant, la nuit a été des plus agitées quand les forces de l'ordre ont entrepris de dégager les axes de circulation et que les émeutiers ont pris la place des manifestants sur de nombreux barrages.

Les signaux étaient tous au rouge, et la tombée de la nuit n'a pas tardé à confirmer les craintes des autorités. Aux quatre coins de l'île, des affrontements entre émeutiers alcoolisés et forces de l'ordre ont rythmé la soirée, tandis que certains barrages restaient maintenus en dépit des appels à la responsabilité lancés par la préfecture.

À Saint-Denis, peut-être la commune la plus agitée, les policiers ont dû batailler ferme pour repousser près de 300 jeunes qui refusaient de libérer le rond-point de la Sécurité Sociale, sur le boulevard Sud. La scène a tourné à la bataille rangée, les émeutiers se réfugiant derrière le Score Vauban et la station Tamoil, les tirs de lacrymogène et munitions anti-émeute répondant aux jets de galets et de bouteille sous le projecteur de l'hélicoptère de la gendarmerie tentant de localiser les groupes hostiles.

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

CAILLASSAGES ET RACKET

Outre le dégagement des axes principaux du chef-lieu, la Jamaïque et le rond-point de la salle Candin peinant à être libérés, les patrouilles de la BAC ont dû intervenir sur des tentatives de pillage, comme au Score Moufia. Incendies de véhicules, feux de poubelles et dégradation du mobilier urbain ont ponctué la soirée, forçant les pompiers à multiplier les interventions.

De nombreux témoins rapportaient encore avoir été victimes de jets de galets sur leur véhicule ou de racket par des kanyars sous effet, sur des barrages qui n'avaient plus rien de sympathique passé 22h.

À Saint-Benoît, Saint-Paul, Saint-Pierre, Sainte-Suzanne ou le Tampon, gendarmes et policiers ont eu affaire à des bandes de jeunes souvent sous effet, jouant au jeu du chat et de la souris. Et en de nombreux endroits de l'île, y compris en des lieux reculés comme à Bourg-Murat ou Salazie, la circulation est restée particulièrement difficile jusque tard dans la nuit, des manifestants ou prétendus tels refusant de dégager les voies.

Sébastien Gignoux

Dans le Sud, on est passé

des gilets jaunes

aux cagoules noires

Après une nuit de tensions,

Saint-Denis panse ses plaies

  Des débordements un peu partout

sur l'ile ce dimanche soir

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs