Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Effondrement à Marseille (rue d'Aubagne) de 3 immeubles

Publié par Brujitafr sur 5 Novembre 2018, 19:10pm

Catégories : #ACTUALITES

MARSEILLE - Alors que deux immeubles se sont effondrés rue d'Aubagne à Marseille, un troisième menaçait de rompre et a été démoli par les pompiers. Le point également sur les victimes potentielles et les images de l'accident.

Effondrement à Marseille (rue d'Aubagne) de 3 immeubles
Effondrement à Marseille (rue d'Aubagne) de 3 immeubles

L'essentiel

  • Ce lundi vers 9h30, deux immeubles du centre-ville de Marseille, rue d'Aubagne, se sont effondrés.
  • Un premier bilan fait état de 2 blessés légers, mais une incertitude demeure sur la possibilité que des personnes aient été présentes dans l'immeuble lors du drame. L'un des bâtiments, au 63 de la rue d'Aubagne n'était pas habité, mais aurait pu être squatté. L'autre, situé au 65 de la rue d'Aubagne, aurait fait l'objet d'un arrêté de péril, ce qui implique l'évacuation des habitants. Mais cet arrêté aurait pu être annulé et remplacé par des travaux de renforcement mi-octobre.
  • Les opérations de déblaiements, orchestrées par les marins-pompiers de Marseille, ont débuté en début d'après-midi et un troisième immeuble s'est effondré, celui du 67 de la rue d'Aubagne. Mais il s'agit d'une initiative volontaire des pompiers, afin de mener à mieux les recherches de potentielles victimes. Suivez les dernières infos dans notre direct ci-dessous.

En direct

19:04 - Un troisième immeuble s'effondre

C'est le scénario que redoutaient le plus les autorités. Un troisième immeuble (numéro 67), fragilisé par la chute des deux autres, se serait effondré à son tour peu après 18 heures." Au cours de notre manœuvre avec la grue, l’immeuble fragilisé, situé au 67, s’est partiellement effondré ", a confié à 20 Minutes le porte-parole des marins-pompiers. L'édifice avait été évacué peu après l'effondrement des numéros 63 et 65. Aucun pompier n'a été blessé, et les secouristes reprennent les opérations de déblaiement, toujours à la recherche de victimes. 

 

18:56 - Le témoignage accablant d'un habitant du quartier

Frédéric, un résident du quartier, qui habite en face du premier immeuble effondré a confié à 20 Minutes Marseille que ce dernier était "dans un état catastrophique", et ce depuis plusieurs semaines. "Les façades sont lézardées, il est tenu par des morceaux de bois. Il a fallu un drame pour qu'il se passe quelque chose", a-t-il déclaré.

18:46 - D'autres immeubles peuvent-ils s'écrouler ?

Deux autres bâtiments ont possiblement pu être fragilisés par l'effondrement des deux autres immeubles. Le porte-parole de la police, Philippe Bianchi a annoncé à l'AFP que les autorités ont "évacué les quelques dizaines de personnes habitant dans les deux immeubles voisins." L'adjoint au maire de Marseille, Julien Ruas, a rappelé que les immeubles de Marseille étaient liés les uns aux autres. "Structurellement, les immeubles à Marseille se tiennent les uns avec les autres donc on ne veut pas prendre de risque et on fait évacuer cet îlot", précise-t-il. "Nous sommes en train de mettre en place un diagnostic sur les immeubles voisins pour éviter ce qu'on appelle un effet domino lié aux effondrements", a expliqué Christophe Castaner.

18:39 - Le ministre de l'Intérieur attendu à Marseille

Alors que le ministre du Logement s'est déjà rendu sur place, c'est au tour du ministre de l'Intérieur de bouleverser son agenda et de rendre rue d'Aubagne, à Marseille. Christophe Castaner est attendu sur les lieux de l'effondrement dans la soirée de lundi. "Je me rends ce soir sur place, auprès de nos forces de sécurité et de secours mobilisées, pour faire le point et suivre l'avancée des opérations avec Julien Denormandie, le préfet des Bouches-du-Rhône et les élus locaux", a-t-il fait savoir sur son compte Twitter.

18:29 - Marseille : que peuvent faire les personnes en quête d'un relogement ?

Alors que le quartier de la rue d'Aubagne, à Marseille, est bouclé et que de nombreuses personnes ont dû être évacuées, la municipalité propose aux sinistrés ou aux délogés de se rendre à la mairie de secteur située au numéro 61 de la Canebière. 

18:21 - A Marseille, "c'est la course contre la montre"

Alors que les recherches continuent après l'effondrement volontaire d'un troisième immeuble rue d'Aubagne, à Marseille, Julien Denormandie s'est rendu sur place. Le ministre chargé du Logement et de la ville n'a pas caché son inquiétude. "C'est la course contre la montre" pour retrouver d'éventuelles victimes ou survivants, a-t-il indiqué.

18:10 - "Ce sont les maisons des pauvres qui tombent et ce n'est pas un hasard"

Jean-Luc Mélenchon, en qualité de député des Bouches-du-Rhône, s'est rendu rue d'Aubagne, à Marseille, où trois immeubles se sont effondrés. "Ce sont les maisons des pauvres qui tombent et ce n'est pas un hasard", a-t-il déclaré, regrettant la "négligence" dans l'entretien des immeubles. "Il y a des gens qui ont dû être très négligents, désinvoltes, car personne ne peut croire que des gens aient eu intérêt à laisser les choses aller à tel point", a-t-il ajouté.

18:10 - "Ce sont les maisons des pauvres qui tombent et ce n'est pas un hasard"

Jean-Luc Mélenchon, en qualité de député des Bouches-du-Rhône, s'est rendu rue d'Aubagne, à Marseille, où trois immeubles se sont effondrés. "Ce sont les maisons des pauvres qui tombent et ce n'est pas un hasard", a-t-il déclaré, regrettant la "négligence" dans l'entretien des immeubles.

18:01 - "Les recherches vont durer toute la nuit et sans doute plusieurs jours"

Preuve que les recherches de potentielles victimes sont délicates pour les marins-pompiers de Marseille, ils ont été contraints de faire céder un troisième immeuble pour mener à bien leurs investigations. Mais cela ne va pas tout résoudre d'un seul coup. "Les recherches vont durer toute la nuit et sans doute plusieurs jours", a fait savoir l’adjointe au maire de Marseille chargée du logement, Arlette Fructus.

17:56 - La pluie à l'origine des immeubles effondrés à Marseille ?

Depuis ce matin, la vétusté des immeubles effondrés à Marseille est pointée du doigt. Mais le manque d'entretien des bâtiments pourraient ne pas être le seul responsable de ce drame. La mairie marseillaise indique que les "fortes pluies qui se sont abattues sur Marseille ces derniers jours" pourraient être la cause des effondrements.

17:47 - Marseille : des infos supplémentaires sur le troisième immeuble

Après les deux premiers immeubles de ce matin, c'est un troisième, mitoyen également, qui s'est effondré en cette fin d'après-midi à Marseille. Alors qu'il menaçait de rompre et gênait les recherches des pompiers, ces derniers ont usé d'une grue pour pousser les murs de l'édifice.

17:32 - Un troisième immeuble en train de s'effondrer ?

Selon les informations, et surtout les images, fournies par BFM TV, un troisième immeuble, situé au 67 de la rue d'Aubagne, serait en train de s'effondrer. La chaîne d'information en continu tempère toutefois en précisant qu'il pourrait s'agit d'une initiative volontaire des marins-pompiers "pour poursuivre la recherche de victimes potentielles".

17:19 - Marseille : le témoignage d'un propriétaire

Voici le témoignage d'un propriétaire d'un des appartements situés dans les immeubles effondrés ce matin, à Marseille. Selon lui, malgré l'effondrement, des travaux de remise aux normes avaient eu lieu.

 

17:10 - Marseille : "L'immeuble était vide"

Alors que l'immeuble du 65 rue d'Aubagne était bel et bien habité, celui du 63, qui s'est également effondré, était, en revanche, vide. "Cet immeuble n’était pas occupé. Il y a des visites deux fois par semaine de la part de Marseille Habitat pour s'assurer qu'il n'est pas occupé. La dernière a eu lieu mercredi et l'immeuble était vide", a fait savoir Arlette Fructus, adjointe au maire de Marseille déléguée au Logement, dans des propos relayés par La Provence.

17:03 - "La misère ne parle aux importants que lorsque c'est trop tard"

Alors qu'il est arrivé sur les lieux de l'effondrement des deux immeubles, à Marseille, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé. "Ce sont des sujets qui énervent, qui exaspèrent quand on a l'impression que la misère ne parle aux importants que lorsque c'est trop tard", a-t-il déclaré.

LIRE PLUS

Article le plus lu - Effondrement à Marseille : des images terribles › Voir les actualités

source

Commenter cet article

666désordres88 06/11/2018 13:17

Dans la start-up nation du nouveau monde il y a de nombreuses victimes parmi les + fragiles d'entre nous.La "politique du logement" d'inspiration néolibérale amplifie des inégalités déjà importantes, insupportables:+ de niches de fiscales pour les investisseurs immobiliers et - d'argent pour le logement social.Résultat:c'est très coûteux, inefficace et surtout c'est inhumain ! La mauvaise allocation des moyens est la 1ère cause du scandale du logement en France.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs