Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Le tsunami en Indonésie pourrait aider à réveiller les consciences

Publié par Brujitafr sur 1 Octobre 2018, 05:54am

Catégories : #ACTUALITES, #SEISME, #CIEL et ESPACE, #AIR DU TEMPS, #NATURE - ECOLOGIE

Le tsunami en Indonésie pourrait aider à réveiller les consciences

Tsunami en Indonésie : Les terrifiantes images des vagues géantes sur l'île de Célèbes (Vidéo)

Indonésie : un séisme et un tsunami font des centaines de victimes

Au moins 832 victimes sont à déplorer en Indonésie après le tremblement de terre qui a déclenché un tsunami. L'armée a été appelée pour prêter main forte aux secours locaux qui peinent à faire face à cette situation d'urgence.

 

Alors que les statistiques montrent une augmentation sans précédent des cataclysmes en tous genres, alors que partout dans le monde le climat se dérègle,  les gens persistent dans leur petite routine quotidienne, ils ne s’inquiètent pas. Et pourtant, il est facile de comprendre que tôt ou tard, nous allons atteindre un seuil de rupture affectant la vie de tous.

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.



Cependant quelques uns se préparent, on les appelle les survivalistes, on se moque un peu d'eux. Mais il y a quelques mois, les médias ont révélé que des dirigeants de la Silicon Valley se préparaient aussi à faire face à un avenir incertain. Eux par contre, ils privilégiaient des îles privées ou des terres en Nouvelle Zélande. Dès que cette info a été publiée, on a commencé à prendre un peu plus au sérieux  le principe du survivalisme.

Les dirigeants de la Silicon Valley et les survivalistes ont compris que quelque chose allait mal mais le grand public lui persiste dans sa routine quotidienne sans se douter une seule seconde du danger qui le guette.

Le fait est qu'en l’absence de choc émotionnel, il est très difficile en se  servant uniquement d'arguments rationnels de sensibiliser les gens à la situation dramatique que nous connaissons comme l'illustre à merveille le commentaire de ce sapiens :

 

C'est n'importe quoi des séismes il y en a tout le temps, quand je pète je vais dire que y a un séismes quelques part et j'aurais raison

Dans l'état actuel des choses, pour espérer réveiller le public, il faudrait soit un cataclysme d'ampleur planétaire tel que le tsunami de 2004, soit une succession de plusieurs cataclysmes dans un laps de temps très court.

Chaque année,  nous comptons 2 ou 3 périodes où les cataclysmes sont tels que les gens commencent à se poser des questions mais ensuite quelques jours d'accalmie suffisent à faire retomber l’intérêt.

Ainsi, en 2017, avec la conjonction des cataclysmes en août et en septembre (ouragan Harvey et Irma, séismes au Mexique), le public était réceptif.

Et on se souvient qu'en 2018, à partir du mois de Mai, nous avons été témoins d'une succession d'éruptions volcaniques notamment à Hawaï et au Guatemala qui avaient également le pouvoir d'alerter le public.

Je rappelle que l'éruption d’Hawaï aurait pu générer un tsunami sur la cote Ouest des USA. Je rappelle également que sur cette île, on est passé à 2 doigts de l'éruption généralisée car un autre volcan, le Mauna loa a présenté lui aussi des signes de réveil. S'il était entré en éruption, une grande partie de l’île principale d'Hawaï aurait dû être évacuée.

 

Le MAE annonce un risque de tsunami et d'éruption généralisée (?)

Pour la première fois les autorités admettent la possibilité d'un cataclysme majeur.
Aujourd'hui, avec 772 séismes en 24 heures, la pression est en train de monter en flèchehttps://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/etats-unis/  pic.twitter.com/k7w9YK48So

Plusieurs mois se sont écoulés durant lesquels nous avons assisté à divers cataclysmes de grandes ampleur avec notamment un nombre record de 7 ouragans simultanés !

Et actuellement, la méditerranée est ravagée par un ouragan (un medicane). Des ports en Grèce et en Sicile ont été balayés par des vagues et il y a quelques jours en Tunisie, la ville côtière de Nabeul a été submergée par les flots.

Nous sommes donc encore une une fois en train d'assister à une conjonction de divers cataclysmes susceptibles de sensibiliser le public à la gravité de la situation actuelle. Les statistiques de ces dernières années sont à elle seules suffisamment explicites mais malheureusement, le public n'en tient pas compte et seul un choc émotionnel pourrait éventuellement le sortir de sa léthargie.

Certains cataclysmes que j'ai mentionné précédemment n'ont pas fait la une des médias car ceux ci désirent avant tout maintenir le public dans l'ignorance des enjeux en cours. Le séisme du 28 septembre en Indonésie et le tsunami qui l'a suivi devraient légèrement changer la donne.

Les images saisissantes du tsunami ont fait le tour du monde. Le public est ému par l'ampleur des destructions ainsi que par le nombre de victimes (plus de 1000). Ce désastre ravive le souvenir du tsunami de 2004 et pour couronner le tout, il y a eu un cafouillage des autorités qui ont levé l'alerte au tsunami juste avant que celui ci ne ravage l'île de Palu.

En 2018, ce n'est pas la première fois que l'on assiste à un tel cafouillage puisque on se souvient qu'au moment de l'éruption du volcan de Fuego, les autorités n'avaient pas ordonné l'évacuation des habitants. Même chose en Tunisie, la météo avait annoncé un risque de simples averses alors que la ville de Nabeul a connu les pires précipitations depuis 300 ans !


Actuellement, nous sommes donc en train d'assister à une succession de cataclysmes inhabituels sur fond de défaillance des autorités.

Le tsunami qui a frappé l’île de Palu est un événement émotionnellement fort mais à lui seul, il ne suffira pas à réveiller le public et à lui faire prendre conscience de l'urgence de la situation.
Les gens rêvent d'un avenir radieux et prospère mais actuellement, on pourrait tout au plus dire que leur sommeil est légèrement troublé.
Si l'on assiste à une accalmie ne serait ce que quelques jours, les gens vont aussitôt rentrer dans le sommeil profond qui est habituellement le leur.

En d'autres termes, si on veut les réveiller, il faut d'autres événements dramatiques. A l'heure actuelle, il est impossible de prévoir exactement la période des pics sismiques comme autrefois. Pour info, le séisme de magnitude 7,5 en Indonésie s'est produit à la fin d'un alignement avec Mercure et il y a quelques semaines, nous avons même assisté à un pic sismique et cataclysmique en l’absence d'alignement planétaire.

Les conditions ont donc changé, désormais les grands cataclysmes peuvent se produire à n'importe quel moment. Il est vain de chercher à les prédire. Il faut juste retenir que s'ils se réalisent à des intervalles suffisamment rapprochés, le public pourrait enfin prendre conscience de la situation actuelle et se préparer en conséquence sachant que dans le contexte actuel, les autorités peuvent elles mêmes, être prises au dépourvu.

SOURCE

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs