Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


VANCOUVER : Fin d'alerte, les experts éliminent le risque de Big One

Publié par Brujitafr sur 23 Octobre 2018, 06:07am

Catégories : #ACTUALITES, #SEISME, #NATURE - ECOLOGIE

VANCOUVER : Fin d'alerte, les experts éliminent le risque de Big One

-ils ne sont pas situés sur la faille de Cascadia
-ils ne sont pas assez profonds pour être des précurseurs (Blot écho)

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Recent BC earthquakes not on same fault line where 'The Big One' could hit

The series of seven earthquakes that struck off the west coast of Vancouver Island over the past 24 hours did not happen in the same subduction zone where the so-called “Big One” would hit British Columbia, says a quake expert.

Glyn Williams-Jones, a professor of Volcanology at Simon Fraser University, understands why people are concerned about the seismic activity, but says the events are not connected to the larger concerns about a catastrophic quake hitting BC.

He added that the recent earthquakes do not relieve any stress or pressure from the plates where “The Big One” would take place.

“The big one is likely to occur is much much deeper beneath Vancouver Island,  and that is very far away from these earthquakes happened,” said Williams-Jones.

The reason the West Coast is prone to larger earthquakes is because it sits on the Cascadia subduction zone, he adds.

“We have parts and fragments of the Pacific Ocean plate being subducted, meaning it’s being pushed way down and being pulled under North America.”

But Williams-Jones says that the earthquakes that just happened near Vancouver Island happened quite far away from the coast.

earthquakes

Map showing the locations of the epicentres of the earthquakes off the BC coast on October 21, 2018. (USGS)

These quakes happened where “new ocean” is being created.

“There are a bunch of different kinds of faults in that ocean plates and that is what generated these large — but shallow — earthquakes.”

Closer to land could have caused ‘a lot of damage’

If this weekend’s earthquakes did occur closer to land, they would have caused “a lot of damage,” says the professor.

“In a densely populated area, this could have caused a lot of destruction.”

Williams-Jones compared the potential damage to the magnitude 6.3 earthquake that happened in Christchurch, New Zealand, in 2011.

“It was so powerful that cars were being thrown into the air,” said Williams-Jones.

Williams-Jones is encouraging British Columbians to be prepared and put together an earthquake kit, and create a communication plan in case an emergency does happen.

He says that the PreparedBC website is a good place to start to learn more about emergency preparedness.

“This is a wakeup call,” said Williams-Jones. “It is really important to be prepared.”

Simran Singh

 

Canada : fin de la couverture en cas de séisme pour deux compagnies d'assurance de Colombie-Britannique

Comme d'habitude à chacun d'en tirer ses propres conclusions !

 

VANCOUVER : Fin d'alerte, les experts éliminent le risque de Big One

M6.6 out on the Explorer Ridge west of Vancouver Island. No threat.

VANCOUVER : Fin d'alerte, les experts éliminent le risque de Big One

Alerte au Big One au large de Vancouver

Note de Rorschach :
Il s'agit d'un essaim de séismes qui pourraient être les précurseurs d'un "Big One" sur la faille Cascadia. Ces séismes étaient annoncés par
un gigantesque trou coronal à la surface du soleil.
Alors que les prochains jours sont à haut risque, c'est le silence dans les médias à l'exception peut être de l'article reproduit ci après.

À signaler que comme d'autres sujets qui dérangent, le phénomène des trous coronaux fait désormais l'objet d'une campagne de dénigrement.



Trois tremblements de terre majeurs coup sur coup au large de l’île de Vancouver la nuit dernière

C'est peut être juste un relâchement de pression mais les médias taisent les risques
Pour les résidents, une telle situation réclame 72 heures de vigilance et des stocks de vivres

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Pas d’alerte immédiate aux tsunamis, mais la terre a tremblé fortement dans la nuit de dimanche à lundi au large des côtes de l’île de Vancouver, à l’ouest du Canada. Une carte montrant les épicentres des trois tremblements de terre au large des côtes de l’île de Vancouver. (Institut américain d’études géologiques)

Trois grands tremblements de terre ont frappé en série sous les eaux de l’océan Pacifique à environ 200 kilomètres des côtes de la Colombie-Britannique, selon l’Institut américain d’études géologiques (USGS) On ne rapporte pas de dommages ou de pertes immédiates causés par ce trio de tremblements de terre, dont le premier s’est produit un peu avant 23 h, heure du Pacifique. 

Ces séismes ont frappé à environ 190 km au sud-ouest de Port Hardy, une ville située à l’extrémité nord-est de l’île de Vancouver et à 461 kilomètres de la métropole de Vancouver, troisième ville en importance au Canada.
Le premier séisme, d’une magnitude 6,5, a été suivi d’un autre, de magnitude 6,8, environ 40 minutes plus tard. Quant au troisième tremblement de terre, il a été signalé, 20 minutes plus tard, juste avant minuit, près de la même zone que les deux précédents et il avait une magnitude de 6,5.

La météorologue et sismologue de la CBC, Johanna Wagstaffe, affirme que ces tremblements de terre nous rappellent que la Colombie-Britannique se trouve dans un contexte tectonique « compliqué ». « Si l’un de ces tremblements de terre avait frappé plus près de la terre ferme, les conséquences auraient été dévastatrices « , soutient Wagstaffe.

 «
Trois gros séismes d’affilée semblent inhabituels et je suis sûr que les scientifiques en apprendront le plus possible au cours des deux prochains jours sur les changements de stress au large de nos côtes. » Le jour où la foudre va frapper la Colombie-Britannique Tremblements de terre au Canada de 1627 à 2010 © Radio-Canada Plusieurs sismologues ont souligné dans le passé le risque d’un tremblement de terre majeur dans cette région du Canada dans un horizon de 50 à 100 ans.

 En 2015, les responsables des services d’urgence de la Colombie-Britannique ont rendu public un rapport sur les capacités limitées de la province à intervenir et à gérer les conséquences d’un tsunami ou d’un tremblement de terre majeur. À la suite de ce rapport, le gouvernement provincial a élaboré plusieurs recommandations visant le déblocage de fonds et le déploiement de mesures pour mieux faire face à toute éventuelle situation d’urgence dans cette province qui est la troisième en importante au pays au chapitre de sa population.

 En 2016, c’était au tour cette fois du Conference Board du Canada de décrire un scénario d’apocalypse concernant le choc que ferait subir à tous les Canadiens un tremblement de terre de magnitude 9 sur la côte ouest de la Colombie-Britannique. Selon l’agence indépendante d’analyses et de réflexions économiques, ce « Big One » pourrait coûter 127,5 milliards de dollars à l’économie canadienne.

Commenter cet article

Greg 23/10/2018 00:23

Que pensez-vous de ça :
"Ce site est trompeur

Firefox a bloqué cette page, car elle pourrait vous amener à réaliser des actions dangereuses comme installer un logiciel ou révéler des informations personnelles telles que vos mots de passe ou votre numéro de carte bancaire.

Avis émis par Google Safe Browsing."

C'étais marqué sur mon navigateur quand j'ai essayé d'aller à la page deux des articles.

Brujitafr 23/10/2018 07:10

Bonjour @Greg merci pour votre message = je pense qu'il s'agit d'une forme de censure pour mes lecteurs

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs