Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


LA VRAIE RAISON DU DEPLACEMENT DE MACRON A BRUXELLES (INDICE: PAS POUR LES MIGRANTS)

Publié par Brujitafr sur 3 Juillet 2018, 09:07am

Catégories : #ACTUALITES, #EUROPE, #ECONOMIE - FINANCE

LA VRAIE RAISON DU DEPLACEMENT DE MACRON A BRUXELLES (INDICE: PAS POUR LES MIGRANTS)

La presse française vous a expliqué que Macron était à Bruxelles pour trouver une solution dans le dossier des migrants.

Erreur.

 

C'était une fausse-barbe. En réalité, il a surtout voulu sauver l'euro !

Via Ambrose Evans-Pritchard dans le Telegraph: "Emmanuel Macron’s "grand plan" to relaunch the euro on safer foundations lies in tatters after Europe’s northern bloc refused to contemplate any form of fiscal union, and exhausted leaders kicked the crucial issues into touch.

(...) The paralysis means that Europe is likely to stumble into the next global economic downturn disastrously ill-equipped. It will have no shared fiscal instruments of any scale to fight recession, leaving the weakest states vulnerable to collapse.

The Franco-German Meseberg Declaration on eurozone reform published with much fanfare two weeks ago – already a diluted version of Mr Macron’s original vision – never even made onto the summit agenda, let alone the conclusions.

The eurozone is already in a soft patch. The expected rebound keeps disappointing. German retail sales fell by 2.1% in May, the biggest drop since the onset of the 2011 crisis. European bank stocks have slumped 15% since late January, often a harbinger of trouble.

The European Central Bank cannot easily come to the rescue a second time. It has largely run out of monetary ammunition.

Interest rates are stuck at minus 0.4% until late 2019. (...) The ECB balance sheet will soon reach 43% of eurozone GDP. Mr Macron is left with little to show for a year of frenetic diplomacy. The Dutch-led "Hanseatic League’ of eight northern states were irritated by his fait accompli and his Jupiterian manner.

He has bet his presidency on a grand bargain with Angela Merkel that would force everybody to jump to attention. But Germany has offered nothing more than fiscal crumbs. Europe has largely ignored him. The political window for radical reform has closed. Recession is drawing closer."

En clair: depuis 10 ans tout a été mis sous le tapis qui s'est transformé en Himalaya, et maintenant le temps est venu pour passer à la caisse et payer pour de bon.

Preuve: le bilan de la BCE va atteindre 43% du PIB entier de la zone euro !!!!

Ouppsss....

Autrement dit, la recession est pour le dernier trimestre 2018. Chefs d'entreprise, soyez prudents dans vos investissements. Lire ici l'article complet d'AEP.

Mais pendant ce temps, les médias ne vous parlent que des migrants : - ) Evidemment... surtout ne pas aborder le vacillement de l'eurozone.

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2018

Commenter cet article

M.S.BLUEBERRY. 03/07/2018 11:59

M.est un banquier et à , sans nul doute , un réflexe de banquierdevant la situation de l'euro .
Est ce conforme à la volonté et au plan de ses maîtres , on le saura quand il sera jeté comme un citron ou un kleenex après usage !
On le dit Addict aux anxiolytiques , notamment la peur de voler en avion ( voler tout court ne l'émotionne nullement, lui ce n'est pas rien n'est ce pas ? Joli ce mot , waou !).
Nervous break-down, une démission est toujours possible mais " on " va le faire durer car en cas d'élection l'exemple italien ..........
Flash Manu voit Chirac sur la fin , après J.Halliday Chirac , de quoi faire pleurer les foules durant l'été qui va voir les lettres de licenciement flamber comme les feux de forêts qui nous sont prédits .
De meme , il paraîtrait que Elisabeth 2 n'en aurait plus que pour 6 mois selon ses médecins , autre marqueur temporel annonçant encore plus de tribulations, à suivre donc.
Pendant ce temps la , les choses bougent en Iran , le joueur de bonneteau fait bouger les cartes : il est ou l'Iran , il est la , non il est la , boum il est la !
En ce début de juillet, les choses sont encore calmes , attendons la fin de la coupe et , certainement, on se prépare à nous en faire boire la lie....
Un peu , trop peu, de répit.
Quant à la crise de l'immigration , le point critique est dépassé , un peu plus un peu moins n'inversera pas le " trend " , matériellement comment peut on faire ?
On a mélangé les ingrédients, on est en train de Bien secouer , on attend le résultat , je parierai sur du lourd.......
Ce calme annonceur de grosses tempêtes ne me dit rien qui vaille......les trêves estivales sont faites pour etre violees comme nous le disent les chroniques des faits divers .
M.S.BLUEBERRY.

ANONYME 03/07/2018 06:35

La " crise" de l'immigration est bien réelle et que les dirigeants de l'UE n'en parlent pas quand ils se rencontrent est bien inquiétant parce l'Europe est rellement menacée par cette invasion

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs