Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Réforme des aides sociales : ça se précise

Publié par Brujitafr sur 26 Juin 2018, 05:44am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #ECONOMIE - FINANCE

La grande réforme des aides sociales, cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron, est actuellement au cœur de nombreux débats au gouvernement comme parmi les députés. Dans ce plan, qui devrait être annoncé dans les jours qui viennent, certaines allocations pourraient disparaître.

= fusion/baisse/suppression/bénévolat sur le modèle anglais-allemand

Réforme des aides sociales : ça se précise

L’État veut s’attaquer aux aides sociales peu efficaces

Le gouvernement veut faire du ménage dans les aides sociales. Jugées, non pas trop nombreuses mais relativement inefficaces, certaines allocations qui visent à protéger les plus modestes pourraient subir un grand lifting pour gagner en efficacité. C’est en tout cas le sens de deux phrases, entendues sur les réseaux sociaux et qui, depuis, font beaucoup de bruit : les allocations minimales coûtent « un pognon de dingue » et ne servent manifestement à rien puisque « les pauvres sont quand même pauvres ».

Mais si, au gouvernement comme à l’Assemblée nationale, tout le monde s’accorde pour établir ce constat, les moyens pour y remédier créent quant à eux de nombreux débats. Dans un article consacré au sujet, Le Parisien révèle qu’actuellement, l’État consacre 26 milliards d’euros aux minima sociaux. Parmi eux, on retrouve le RSA, l’allocation adulte handicapés, le Minimum vieillesse ou encore le Fonds de solidarité.

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

Une annonce d’Emmanuel Macron dans le courant du mois de juillet

Le gouvernement veut entamer une grande relecture de ces allocations afin de distinguer celles qui fonctionnent de celles qui pourraient être améliorées. Dans le viseur de l’administration : la prime d’activité, qui coûte aujourd’hui 4,1 milliards d’euros, et l’Allocation de solidarité spécifique, versée aux chômeurs de longue durée dont les droits vont expirer.

Le gouvernement compte également se lancer dans la mise en œuvre d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron : le versement social unique. Ce dispositif permettrait à chaque Français de se voir verser, tous les mois, une allocation regroupant la totalité de celles qu’il peut percevoir. Il ne serait d’ailleurs plus question de multiplier les demandes pour obtenir ces aides, car elles seraient attribuées d’office à tous ceux qui peuvent y prétendre. Les dossiers sont à l’étude, et les grandes lignes de ce plan devraient être annoncées dans le courant du mois de juillet.

source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs