Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


MAJ IMPORTANTE - Inquiétude maximale sur l’Arabie saoudite, MBS, le prince héritier qui s’est volatilisé depuis 38 jours

Publié par Brujitafr sur 1 Juin 2018, 19:49pm

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #CONFLICTS DANS LE MONDE

Depuis 38 jours quand s'écrit ce texte, le tout-puissant et médiatiquement hyperactif prince Mohammed bin Salman ("MBS") a disparu. Depuis, nulle personnalité crédible n'a vu le prince-héritier, régent du royaume d'Arabie saoudite ; ni photos, ni vidéos significatives, ni vision publique.
MAJ IMPORTANTE  - Inquiétude maximale sur l’Arabie saoudite, MBS, le prince héritier qui s’est volatilisé depuis 38 jours
Depuis 38 jours quand s'écrit ce texte, le tout-puissant et médiatiquement hyperactif prince Mohammed bin Salman ("MBS") a disparu. Depuis, nulle personnalité crédible n'a vu le prince-héritier, régent du royaume d'Arabie saoudite ; ni photos, ni vidéos significatives, ni vision publique. Un bruit de fond envahit les réseaux sociaux saoudiens et arabes - moins anxieux désormais que dans l'attente d'une grave révélation - MBS est-il mort ?
Blessé ?
Victime d' un coup d'état familial - classique dans la péninsule arabe ?

 

 
Ce, dans cette électrique seconde part du Ramadan, où les masses - celle de La Mecque en tête - basculent aisément de l'élan mystique à l'émeute fanatisée - la barrière est fragile. D'où, dit-on à Riyad, un gouvernement désemparé jouant la montre  - faute de mieux.
Plus inquiétant encore, la révélation dès le 15 avril d'une disparition inexpliquée de MBS par le quotidien iranien Kayhan proche des Gardiens de la révolution, eux et leur redoutable appareil de renseignement et d'action.
 
Si la question agite désormais le monde, notons l'étrange absence des médias français de cette grave affaire. Sont-ils si déshabitués d'observer et d'enquêter ? Si asservis par les service officiels que, quand ceux-ci ratent une information importante, leurs zélés journalistes l'ignorent aussi ? Pourtant, le pire advenant, l'élimination de MBS déclencherait la crise moyen-orientale la plus sévère depuis l'invasion du Koweït par Saddam Hussein en août 1990.
 
Or loin d'être une brutale surprise, cette "occultation" suit, depuis début 2018, maints faits inquiétants. Faits qui, combinés comme l'enseigne le décèlement précoce, avaient conduit l'auteur à prévenir ses interlocuteurs officiels.  Ces faits, les voici.
 
Début 2018, une amie et ex-étudiante revient affolée de La Mecque. Depuis des années, cette Sahélienne y accompagne en pèlerinage (Haj) des femmes africaines. Le Haram, ce territoire sacré (interdit aux non-musulmans) entourant La Mecque, cette amie le visite tous les ans et le connaît bien. Début 2018 dit-elle, le Haram bruisse d'une rumeur : MBS s'est vendu aux israéliens... Il a confié la gestion du Haj à des sociétés de sécurité israéliennes... Ses gardes du corps sont désormais "des Juifs"... Vrai ou faux ? Comme l'éclair, la rumeur parcourt les trois millions d'habitants du Haram... Indignation, rage, haine - pour les durs du Haram, le "traître doit mourir". Or le Haram est le cœur du réacteur nucléaire islamique, le sismographe d'un milliard de fidèles.
 
Peu après, le président Trump - novice sur la scène moyen-orientale - adoube en vociférant son copain MBS... Ils feront ensemble de grandes choses. Ce programme des deux compères, Benjamin Netanyahu en coulisse, menace clairement l'axe Téhéran-Damas. 
 
Une folie : les intéressés ont oublié que de longue date, qui touche à l'axe Téhéran-Damas le paie cher et vite. Retour à la décennie 1980 : la guerre Irak-Iran s'éternise... Téhéran tire la langue... La France suréquipe l'armée irakienne ? Des bombes éclatent dans les rues de Paris, les enlèvements de Français se multiplient au Liban... La France comprend et rééquilibre... Attentats et kidnappings s'arrêtent net. 
 
En 1990, une guerre civile ravage le Liban depuis 15 ans. Saddam Hussein envahit le Koweït. Pour éviter la guerre sur deux fronts, George Bush senior informe Hafez al-Assad (père de Bachar, l'actuel président syrien) que désormais, le "méchant" du Moyen-Orient, c'est Saddam et non plus lui.  Le lendemain, au coup de sifflet, l'interminable guerre libanaise - massacres, attentats, sournoises trahisons et scissions brutales - s'arrête net. Plus un coup de feu au Liban, les 17 années qui suivent.
 
Retour en France et aux périlleuses vantardises de M. Fabius en décembre 2012. Pour lui, l'opposition au régime syrien, terroristes y compris, fait "du bon boulot". A-t-on une fois encore marché sur la queue du serpent ? En janvier 2015, une sanglante vague d'attentats débute en France, 240 morts en 18 mois. Coïncidence ? Réponse du berger à la bergère ? Face à de tels adversaires, les meilleurs experts officiels d'Europe conseillent tous une immense prudence et beaucoup de doigté.
 
Or là, le duo Trump-MBS provoque clairement l'Iran, interdit d'armes balistiques et de séjour au Moyen-Orient arabe ; embargos, sanctions... "changement de régime" si besoin.  
 
Attendons: retour de MBS au bercail - mais alors, pourquoi cette durable et fort chi'ite "occultation" ? Si c'est bien l'élimination, les cajoleries de Donald Trump à MBS auront bien plutôt été un foudroyant baiser de la mort.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/inquietude-maximale-arabie-saoudite-mbs-prince-heritier-qui-est-volatilise-raufer-xavier-3408495.html#xBCGH2UrM5xaJXMz.99

MAJ

Je n'ai même pas eu le temps de finaliser l'article que l'on me signale que le 30 mai, MBS a fait sa première apparition publique depuis plusieurs semaines en compagnie du présiden Yéménite Abd Rabo Hadi.

Bida Polis a dit… Bonsoir à tous
C'est en fait sa deuxième apparition en public. Il a participé le 29 mai au conseil des ministres en compagnie de son père.
Ils ont reçu, en marge de ce conseil, les princes des différentes régions.
Une source bien informée affirme qu'il était à bord de son yacht sur la mer rouge.
Toujours selon cette source, cela lui permettait de donner du crédit à la rumeur afin de mieux étudier la stratégie de ses ennemis et compiler des dossiers à charge contre eux.

MAJ IMPORTANTE  - Inquiétude maximale sur l’Arabie saoudite, MBS, le prince héritier qui s’est volatilisé depuis 38 jours

Source :
https://twitter.com/KSAembassyFRA/status/1002001939364794368

MBS est donc de retour dans le monde des vivants .

Mais combien de temps va -il tenir en s'exposant ainsi en public ?

SOURCE

À suivre...

Commenter cet article

ANONYME 03/06/2018 06:44

A quoi sert de conserver un article qui est une falke news ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs