Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


FRANCE : Policiers et professeurs en CDD : le gouvernement prépare-t-il un big bang de la fonction publique ?

Publié par Brujitafr sur 18 Mai 2018, 13:27pm

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #ECONOMIE - FINANCE

FRANCE : Policiers et professeurs en CDD : le gouvernement prépare-t-il un big bang de la fonction publique ?

Le Comité action publique 2022 doit proposer à l’exécutif des pistes afin de réformer la fonction publique. Une des préconisations risque de provoquer l’ire des syndicats : le recours aux contrats à durée déterminée pour policiers et professeurs.

C’est un rapport qui prévoit un big bang dans le recrutement des policiers et des professeurs. Le Comité action publique 2022, constitué de 34 personnalités, doit présenter au gouvernement ses premières préconisations sur la réforme de l’Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale.

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

Selon les informations obtenues par le journal Libération, le texte prévoit notamment la généralisation du recours aux contractuels ainsi qu’une rationalisation des prestations sociales. Parmi les propositions chocs : le recours aux contrats à durée déterminée dans la police et l’éducation nationale. Autrement dit, un gardien de la paix pourrait désormais être embauché pour dix ans, un professeur pour cinq ans, les agents territoriaux pour deux ou trois ans renouvelables. Exit par conséquent les embauches sous le statut de fonctionnaire ?

 

L’exécutif aurait en outre fixé trois objectifs principaux au groupe de travail : passer d’une culture de contrôle à une culture de confiance dans les services publics, offrir un environnement de travail modernisé aux fonctionnaires et accompagner la baisse des dépenses publiques. Le rapport définitif devrait être remis à Matignon fin mai ou début juin. Des préconisations qui augurent des discussions houleuses avec les syndicats de fonctionnaires alors que la réforme du ferroviaire public n’est pas encore bouclée et que les coups de rabot dans les hôpitaux inquiètent les personnels hospitaliers.

Selon l’hebdomadaire Marianne, fin 2016, 16,5% des agents de la fonction publique étaient contractuels, soit 940 200 personnes, principalement employées dans le secteur de l’école et de la santé.

 

Source : RT

via source

Commenter cet article

Jean Louis Schmitz 19/05/2018 03:58

Eh bien, ça va être "joli", tout ça... Il y a des secteurs qui ne peuvent absolument pas être privatisés, si on veut un service de qualité, avec le secret professionnel qui va avec : La poste que je connais, puisque je suis fonctionnaire pensionné de la régie des Postes (en Belgique, ils ont privatisé peu à peu, et résultat des courses : Au lieu d'avoir des facteurs et du personnel statutaire professionnel avec le secret des lettres, le paiement des pensions á domicile, et l'immunité judiciaire du fonctionnaire durant son service, dans une premiére phase, on s'est retrouvés avec toujours moins de personnel et toujours plus de travail... Ensuite, rabotage des heures prestées, plus aucune prestation de serment de nouveaux agent, résultat : Engagement de nègres, de musulmans et d'autres gamins de merde "à durée déterminée", qui, sachant que leur contrat ne sera pas renouvelé, ne se gênaient pas pour "taper dans la caisse" (sans compter les erreurs plus ou moins volontaires dans les comptes journaliers), pour voler les petits vieux, les lettres, et les colis "intéressants", jeter les surcharges de colis et de lettres dans la Meuse, et du courrier qui n'arrivait plus à temps... En général, et c'est une règle, on ne peut jamais privatiser á tout va, surtout des secteurs qui génèrent plus de dettes que de bénéfices (c'est d'ailleurs pour cela, que le citoyen paie des taxes : Obtenir un service impeccable de la part de l'état, et pas un hypothétique rendement á tout va, impossible et irrationnel de la part d'actionnaires qui ignorent tout du fonctionnement ou même comment cela se passe en réalité sur le terrain (certains seraient même incapables de trier correctement un paquet de lettres, ce qu'un facteur expérimenté faisait les yeux fermés)... Aussi, dans la police, bonjour les erreurs judiciaires et les abus (ouvrir cela aux nègres et aux fous de mahomet, c'est un suiçide organisé, alors que, avant, pour pouvoir faire partie de la fonction publique, il fallait un examen, être de nationalité du pays, et avoir fait le service militaire et/ou l'armée). Il ne faut certainement pas se faire d'illusions : Cela ne s'appliquera certainement pas aux parasites politiques et autres traîtres à la nation de tous bords...
Il ne faut jamais oublier, que les services d'état (payés par le contribuable), ne sont pas privatisables (pas en Europe, du moins, à moins que "academy" ou "black water" aient déjà remplaçé nos armées), parce que ils génèrent plus de dettes que de bénéfices, et que c'est pour cela qu'ils ont toujours été finançés par les contribuables (on devrait aussi privatiser les politiques et les juger sur leurs résultats aussi, alors, et là, on verrait tout de suite un rejet, et personne ne voudrait plus faire de la politique, si cela était payé au même tarif qu'un employé de la fonction publique). Donc, les secteurs qui ne peuvent normalement pas être privatisés sont : Les télécoms nationaux, les radio et tv nationaux, les ministères, l'armée, la police, les chemins de fer, les compagnies aeriennes d'état, la poste, les ports nationaux, l'eau, le gaz, l'électricité et SURTOUT... Les banques nationales (qui appartiennent quasi TOUTES, sauf trois dans le monde, aux ROTHSHILD, et ces "gens", ou plutôt ces traitres infiltrés partout dans les appareils d'etat, et reçus mieux que des rois, devraient être éliminés pour haute trahison, et tous leurs biens confisqués et redistribués, au lieu d'être admirés comme "réferences intouchables de réussite").

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs