Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Le possible déclenchement d’une troisième guerre mondiale…

Publié par Brujitafr sur 19 Avril 2018, 16:35pm

Catégories : #3 ème guerre mondiale, #CONFLICTS DANS LE MONDE

Le possible déclenchement d’une troisième guerre mondiale…

On évoque de plus en plus le possible déclenchement d’une troisième guerre mondiale… et on a raison, car c’est ce vers quoi nous nous dirigeons.

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail,

faites un don.


Mais que personne ne se précipite déjà en direction de l’abri antiatomique le plus proche car ce n’est pas pour tout de suite; et ce, même si nous venons d’assister à une première frappe occidentale contre la Syrie.


Pourquoi allons-nous devoir un peu attendre ?

Parce que plusieurs signes et phénomènes prophétisés n’ont pas encore eu lieu, parce que plusieurs éléments, comme les faillites et les guerres civiles, sont censés débuter auparavant, mais également parce que nous devons assister à une montée en puissance de l’actuel conflit moyen-oriental. A cet égard, il se passe quelque chose de très instructif.
Cette chose est la mention prophétisée de deux fronts majeurs lors du prochain conflit mondial, l’un russe, l’autre moyen-oriental. Tous deux étaient jusqu’à récemment difficiles à concilier.

Quel était le lien ?

Pourquoi ces confrontations simultanées ? Quel devait être le contexte ?

Les pièces de l’actuel échiquier nous permettent de comprendre qu’il s’agit d’un seul et même front et que la dégradation moyen-orientale doit exercer un effet miroir sur le front occidental. En d’autres termes, la confrontation qui grandit en Syrie, entre l’Occident et la Russie, doit conditionner, au moins en partie car d’autres « chantiers », comme l’Ukraine et la Balkans vont aussi avoir leur rôle à jouer, des événements infiniment plus graves entre Est et Ouest, pour aboutir à l’offensive des divisions russes en direction de l’Ouest.

 

Alois Irlmaier annonça ceci:

 

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail,

faites un don.

 

 

Les prophéties d'Alois Irlmaier: « Une nouvelle guerre au Moyen-Orient : Le feu s’installera dans les Balkans après l’assassinat d’un dirigeant européen

 

« La guerre va démarrer chez les arabes et les Juifs, mais elle ne s’étendra que le jour où le 3ème combattant pour la paix aura été assassiné. »

« Le conflit naîtra chez les Juifs et les Arabes ! »

« Une nouvelle guerre au Moyen-Orient : d’immenses flammes toxiques vont obscurcir le ciel, des forces navales combattront en Méditerranée».

Cela signifie que le conflit actuel, dû aux innombrables déstabilisations des va-t-en-guerre occidentaux, doit s’étendre à Israël. N’oublions pas qu’Israël a et aura toujours un rôle messianique et eschatologique central. Même si nous n’en percevons pas encore les premiers feux, il existe plusieurs indices annonciateurs.

Pour l’heure, si Alois Irlmaier nous décrit une invasion éclair russe, il est nécessaire que le climat se détériore préalablement, et ce de manière beaucoup plus significative. La Russie ne décidera pas de lancer ses divisions en direction de l’Europe sur un simple coup de tête.
Si les détails nous échappent toujours, nous avons désormais le plan d’ensemble. Des événements à la fois graves et répétés, des violations vraies ou fausses, de nombreuses accusations suivies de provocations, des attentats sous faux drapeaux, des actes abominables, afin de manipuler l’opinion et de créer un effet de levier politique et militaire. C’est l’exemple même de la provocation de Gliwice, du 31 août 1939, qui déclencha l’invasion de la Pologne. C’est dans les vieux pots qu’on fait les bonnes soupes et cette recette est éprouvée.

Entre mensonges, trahisons, faillites, amoralité et apostasie, l’Occident n’a plus aucun crédit. C’est précisément parce que ses jours sont comptés et qu’elle ne veut pas disparaître en tant que nation et autorité mondiale, que l’Amérique est de plus en plus pressée d’imposer sa vision politique et son mode de vie à tous par la force brute. Elle sent déjà le sol se dérober sous le poids de ses dettes et de sa propre corruption et elle doit se hâter de tirer sa dernière salve. Ce diagnostic du baroud d’honneur avant le naufrage est aussi valable pour l’Europe de l’Ouest.

Lorsque « Chaos 2017-2033 » est sorti l’année dernière, il n’était pas question de donner les dates du prochain conflit mais de cerner celles du chaos qui doit accompagner la période des faillites, des guerres civiles et du troisième conflit mondial. Nous nous approchons à grands pas de ces événements et les répits entre les tempêtes sont appelés à se réduire. A présent, à chacun de déterminer s’il fait confiance aux prophéties chrétiennes qui traitent de ce sujet ou pas. Si l’on croit que les textes prophétiques relatifs au troisième conflit mondial sont bons et véritables, on ne peut rejeter négligemment les parties qui précisent les conditions de son déclenchement.

Alors, si nous voyons s’initier une crise économique d’une gravité extrême, suivi d’une spoliation des comptes des particuliers, d’émeutes, de répressions policières ordonnées par un Etat aux abois, de pénuries persistantes et de rationnements, le tout allumant les premiers feux de conflits civils, nous saurons que l’invasion russe sera proche.

Mais nous n’en sommes, encore une fois, pas là.

Quand est censée se produire cette invasion ?

Difficile à dire. L’analyse d’une extase de Marie-Julie Jahenny laisse envisager le plus fort de la guerre civile française entre 2021 et 2024. Le mot qu’elle utilise est « surtout », comme pour suggérer qu’elle débutera avant 2021 et se poursuivra après 2024, mais de manière atténuée. S’il est impossible de donner une date précise, mon interprétation d’un extrait de la Lettre à Henri Second laisse par contre entrevoir une dissolution de l’ONU à la fin de cette année 2018 ou au tout début 2019. A quoi bon faire partie du même club si on n’a plus rien à se dire…
Si cela survient, ce ne sera pas nécessairement la date du déclenchement du conflit. Seuls les signes nous donneront le tempo.

SOURCE

Commenter cet article

ANONYME 24/04/2018 18:41

A quoi sert ce genre d'article fait de suppositions, de visions, de prédictions, d'interprétations.........c'est ridicule et stupide et ça sert à affoler le peuple pour le convaincre de se laisser diriger là où il n'a pas envie d'aller

Jean Louis Schmitz 22/04/2018 02:33

J'ai deja pris les devants, et ce, depuis 2013... J'ai toujours pensé qu'il y avait "anguille sous roche" depuis leur "euro", sorti en 2001, ce qui me confirma mes craintes, ce fût la déroute de la Grèce... Maintenant, comme pensionné parlant Espagnol, je me suis installé bien loin de tous ces problèmes, utopies, et fausses fiertés d'appartenir a un "peuple Européen", "nationaliste" ou "européiste"..., donc , en Amerique Latine, pas en Europe (ni en Belgique, ni en Espagne, ou mon épouse et moi, avons essayé de nous installer sans succes, sinon l'assurance de vivre en-dessous du seuil de pauvreté, tout cela a cause d'impôts destinés à nourrir de l'envahisseur islamiste et negroïde, tout aussi criminels que fainéants les uns que les autres), ni au Royaume Uni, et encore moins dans les territoires des US ou du Canada (et mêmes conneries du "genre" ou du "style", mauvais jeu de mots inclus, et je l'assume pleinement, car je me fous éperduement des sinistres connards de la "bien-pensance" de quelque bord "politique" qui puisse exister, et ce, qu'ils soient de gauche, de droite, du centre, du haut, du bas, de l'avant, de l'arrière (Soros, ses pédés, ses gouines, ses putes de fémen et autres merdes du "genre"), je me fous aussi des diagonales (si, si, cela pourrait exister comme nouvelle tendance politique, parce que les autres sont déjà usés et passés de mode, et aussi, tant que cela attire des adeptes comme "nouvelle tendance" politique), ou des "extrèmes" de tous ces bords "tendencieux" ou même "conventionnels")...
Maintenant, je ris, et je regarde à distance, les catastrophes méritées de mauvais choix politiques, á la fois de société des "droââââdelom', que d'erreurs de stratégie et d'évaluations financières desdits "politiques", qui s'apparentent plus à des traîtres à la nation et envers le concitoyen, qu'à autre chose, et ce, chefs d'ètats inclus)...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs