Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


MAJ : COMMENT LA PROPAGANDE ATLANTISTE DES MEDIAS D’ETAT FRANÇAIS SUR L’AGRESSION DE WASHINGTON-PARIS-LONDRES CONTRE LA SYRIE MANIPULE L’OPINION PUBLIQUE …

Publié par Brujitafr sur 15 Avril 2018, 07:38am

Catégories : #ACTUALITES, #CONFLICTS DANS LE MONDE, #POLITIQUE, #Nouvel Ordre Mondial

C'est une hérésie totale puisque pour répondre à une prétendue utilisation non prouvée de chlore (qui ne correspond pas à la classification d'arme chimique au demeurant), on aurait fait exploser un laboratoire chimique en disséminant donc des produits toxiques sans compter la frappe de la Syrie par des missiles qui contiennent de l'uranium appauvri.

Qui sont les véritables empoisonneurs et criminels, les seconds bien sûr ?

MAKE PLANET GREAT AGAIN qu'il disait la marionnette Rotschild!

Pour mémoire, ne pas oublier ce mail fuité dans les macronleaks: « ne pas oublier l’achat de la c.. pour le boss »

Pour mémoire, ne pas oublier ce mail fuité dans les macronleaks: « ne pas oublier l’achat de la c.. pour le boss »

Lu sur twitter : La France a tiré 9 missiles de type SCALP depuis ses avions et 3 missiles de croisière navals depuis une FREMM.

Montant de la facture :
9 scalp à 850 000 € pièce : 7 650 000 €
et 3 MdCN à 2 860 000 € pièce : 8 580 000 €
Coût total pour la France : 16 230 000 €.

16 millions partis en fumée. Les marchands d'armes, potes à Macron, sont les grands bénéficiaires du feu d'artifice.

MAJ : COMMENT LA PROPAGANDE ATLANTISTE DES MEDIAS D’ETAT FRANÇAIS SUR L’AGRESSION DE WASHINGTON-PARIS-LONDRES CONTRE LA SYRIE MANIPULE L’OPINION PUBLIQUE …
MAJ : COMMENT LA PROPAGANDE ATLANTISTE DES MEDIAS D’ETAT FRANÇAIS SUR L’AGRESSION DE WASHINGTON-PARIS-LONDRES CONTRE LA SYRIE MANIPULE L’OPINION PUBLIQUE …
« Vouloir faire de la Géopolitique sans raisonner sur les cartes et les atlas, à commencer par les atlas historiques, c’est comme vouloir naviguer sans regarder les étoiles »
- Jean Thiriart (1922-1992),
le géopoliticien de « l’Empire euro-soviétique ».
 
« Se faire enseigner par l’adversaire est un honneur et un devoir »
- Général Karl Hausofer (1869-1946),
le géopoliticien des « Blocs continentaux ».
 
 
 
Non-stop, les médias d’Etat français vendent l’agression de
Washington, soutenue par ses vassaux principaux de Paris et Londres.
L’argument : de soi-disant « installations militaires chimiques »
syriennes qui n’existent que dans leurs mediamensonges.
Tout l’arsenal chimique syrien a été démantelé en 2013 et sous la supervision de l’ONU, elle-même étroitement scrutée par l’administration américaine.
 
COMMENT LES MEDIAS FRANÇAIS FONT LA PROPAGANDE DES USA ET DE L’OTAN ET PAS « DE L’INFORMATION » …
 
Que dit (par exemple) ‘FranceInfo’ ?
« Où ont eu lieu les frappes occidentales en Syrie ? » demande le média d’Etat :
« Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont mené des frappes
aériennes en Syrie, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril.
L'opération visait notamment des sites militaires et un centre de
recherche, soupçonné d'être lié au programme chimique du régime
syrien, près de Damas et Homs (…) Après plusieurs jours de discussion,
les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont mené une attaque
coordonnée contre la Syrie, dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14
avril. Cette opération est une réponse directe à l'attaque chimique
présumée menée dans la ville de Douma, dans la Ghouta orientale, le 7
avril. Mais quelles ont été les cibles visées ? Lors d'une conférence
de presse, la ministre française des Armées, Florence Parly, a affirmé
que les frappes ont visé "le principal centre de recherche" et "deux
centres de production" du "programme clandestin chimique" du régime
syrien, près de Homs et de Damas. "C'est la capacité de développer, de
mettre au point et de produire des armes chimiques qui est atteinte",
a précisé la ministre. L'objectif a été "atteint", a indiqué pour sa
part le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sur
BFMTV. De son côté, Londres a confirmé avoir visé "un complexe
militaire" près de Homs. Selon le ministère britannique de la Défense,
des missiles Shadow ont été utilisés contre le site militaire, situé à
24 km à l'ouest de Homs et éloigné de tout groupement d'habitations de
population civile. Voici les lieux qui ont été frappés. »
 
« LA GEOGRAPHIE ET LES CARTES CA SERT AUSSI A FAIRE LA GUERRE » : LES CARTES ORIENTEES …
 
 
A la propagande, il faut donner des formes sérieuses, quasi
scientifiques. Voici donc publiée ce matin (et préparée avant
évidemment) la « carte » des installations syriennes, russes et
iraniennes (qui sont présentes à la demande de l’Etat syrien
légalement !).
 
La curieuse déontologie de FranceInfo, qui publie des cartes … du Pentagone :
« Pour réaliser cette carte, nous nous sommes notamment appuyés sur
les données de l'Institut pour l'étude de la guerre américain (ISW)
(*), qui publie de façon régulière un état des lieux de la situation
en Syrie. Cette carte montre la situation sur le terrain au 2 avril
2018. Les bases militaires russes et iraniennes qui y sont
représentées sont uniquement celles dont la position est connue. Y
figurent également les zones dans lesquelles le Hezbollah, soutien de
Bachar Al-Assad, et les forces armées turques évoluent. Quant aux
bases de la coalition, notamment des forces américaines et françaises
qui combattent les jihadistes aux côtés des Kurdes dans le centre et
le nord-est, ainsi que celles des forces turques dans le nord-ouest du
pays, elles ne sont pas recensées par l'ISW et n'apparaissent pas sur
cette carte. »
 
Simplement il y manque donc les implantations turques (membre de
l’OTAN). Et surtout l’impressionnant déploiement de l’US Army en
Syrie, force d’occupation illégale, violant la Loi internationale, la
Charte de l’ONU et la Souveraineté de l’Etat syrien membre des
Nations-Unies. Voir NOTRE seconde carte !
 
UNE SYRIE ENCORE « PROFONDEMENT DIVISEE » ?
 
De plus, la carte vise à établit l’idée fausse selon laquelle la Syrie
serait toujours un pays « profondément divisé » (notez les zones en
blanc). Et « qu’il faut donc négocier ». Dans la réalité, Damas, avec
Moscou et Téhéran, a gagné la guerre. Assad contrôle toute la Syrie
utile et plus de 85% de sa population. En fait, et sans l’occupation
turque (que Damas dénonce), Assad contrôlerait quasi tout le pays sauf
la zone occupée par l’US Army vers l’Euphrate. Et Daech est laminé,
ses djihadistes (aidés par la logistique de l’OTAN) partis vers
l’Afghanistan, le Sahara libyen et l’Irak. La menace djihadiste en
Syrie ce sont les groupes « nosristes » (al-Nosra ou al-Qaida en
Syrie), qui sont la base militaire de la soi-disant ASL, soutenus par
Washington, l’OTAN et Erdogan …
 
(*) L’ISW est un think-tank US dirigé par d’ancien généraux US. Parmi
ses rapports, on y évoque sans complexe « une possible future guerre
contre la Russie en Europe » (in
“Russia's Military Posture: Ground Forces Order of Battle” (Mar 7,
2018): “The U.S. and its allies would be foolish to focus narrowly on
any one form of possible future war with Russia in Europe.”) ...
 
LM
 
# ANALYSES DE REFERENCE :
 
Sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
APRES L’AFRIQUE, VOICI PARIS QUI SERT D’INFANTERIE COLONIALE A
WASHINGTON EN SYRIE
 
Sur LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/
FRANCE 2008-2018 (I) : COMMENT LA FRANCE REBELLE DU GENERAL DE GAULLE EST DEVENUE LA FRANCE VASSALE SOUMISE AUX USA DES SARKOZY-HOLLANDE-MACRON !?
 
_____________________________
 
* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes - Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs