Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Pourquoi a-t-on appris si tard les circonstances de la mort d'Arnaud Beltrame ?

Publié par Brujitafr sur 27 Mars 2018, 04:39am

Catégories : #ACTUALITES

Arnaud Beltrame est mort des suites d'une blessure au cou. Un élément sur lequel les autorités n'ont pas immédiatement communiqué.

Pourquoi a-t-on appris si tard les circonstances de la mort d'Arnaud Beltrame ?

La rumeur s'est propagée samedi matin sur Twitter, dans la foulée de l'annonce de la mort du lieutenant-colonel Beltrame : une femme, dont le compte a depuis été supprimé, accusait Gérard Collomb de mensonge et affirmait que son frère, chirurgien à Carcassonne, lui avait révélé les véritables circonstances du meurtre du gendarme, "égorgé" et non tué par balles. Le témoignage laconique de cette personne, par ailleurs pourfendeuse de la "propagande islamiste" et un temps contributrice pour le site d'extrême droite Riposte Laïque, s'est propagé comme une traînée de poudre dans la fachosphère.

 

 
------------------------------------------------------------------------
 

 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 24 MARS 2018

La Grande Loge de France rend hommage à son Frère, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

C’est avec une grande émotion que les Frères de la Grande Loge de France ont appris aujourd’hui le décès de leur Frère, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, membre de la Respectable Loge Jérôme Bonaparte à l’Orient de Rueil-Nanterre.

Ils s’associent pour rendre un vibrant hommage à cet homme « parti en héros », qui a fait preuve d’un sens du devoir et du sacrifice exemplaire. Cet acte de bravoure et son patriotisme sans faille ont permis de sauver des vies et rappelle qu’il ne faut jamais plier face à la barbarie.

Toutes les pensées de nos Frères accompagnent sa famille en cet instant d’une grande tristesse.

La Grande Loge de France continue de saluer les représentants des forces de l’Ordre de la République qui combattent toutes les formes d'ostracisme, de xénophobie et de terrorisme, en un mot à toutes les formes de rejets des autres, nos Frères et Sœurs en humanité.

Philippe Charuel
Grand Maître de la Grande Loge de France

4 MAJ : PRISE D'OTAGE À TRÈBES, UN COUP MONTÉ DE L'ELITE ? RESEAU GLADIO

------------------------------------------------------------------

Il a fallu attendre dimanche après-midi pour que l'information soit partiellement confirmée de source judiciaire, par "le Parisien" puis "l'Obs". Selon l'autopsie réalisée samedi, Arnaud Beltrame est décédé des suites d'une "plaie gravissime de la trachée et du larynx par arme blanche", autrement dit d'un coup de couteau au cou ou d'un égorgement (les définitions du mot sont ambiguës). Mais le terroriste Radouane Lakdim, qui disposait d'un couteau et d'une arme de poing, avait également tiré plusieurs balles sur son otage, provoquant des "lésions non létales". Ce lundi soir, le procureur de la République de Paris François Molins a confirmé qu'une "plaie très grave de la trachée et du larynx, ayant entraîné une détresse respiratoire", était à l'origine du décès.

En 2015 et en 2016 déjà, de nombreux internautes marqués à droite ou à l'extrême droite avaient accusé les médias et les pouvoirs publics de cacher ou d'édulcorer la vérité sur les circonstances de la mort des victimes du Bataclan (le 13 novembre 2015) et du père Jacques Hamel (à Saint-Etienne-du-Rouvray). Quant à la présidente du FN Marine Le Pen, elle a été mise en examen le 1er mars pour avoir diffusé la photo de la décapitation de l'otage américain James Foley par Daech, fin 2015.

Nous avons contacté Nicolas Hénin, président du think tank Action Résilience, pour lui demander pourquoi les autorités ont tardé à divulguer ces éléments. Son dernier ouvrage, "Comprendre le terrorisme" (2017, éd. Fayard), comporte notamment un chapitre sur la communication et l'information autour des attaques terroristes.

 

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail,

faites un don.

 

 

Les djihadistes de l'EI ont fait du meurtre par égorgement ou décapitation une sinistre marque de fabrique. S'appuient-ils sur un prétexte religieux ou idéologique ou est-ce une pure stratégie de communication ?

C'est avant tout un acte spectaculaire, mais c'est aussi une atteinte à l'intégrité physique du corps du supplicié. Ça n'a d'ailleurs rien d'original. Ce n'est pas pour rien que la Révolution française, dans l'un de ses épisodes qu'on a nommé la Terreur, a inventé la guillotine. On retrouve ce genre de profanation du corps de l'ennemi tué dans énormément de cultures, de guerres et de guérillas. Dans tout conflit, quand on tue ou blesse un ennemi, il y a bien sûr l'aspect comptable d'avoir éliminé un combattant, mais il y a une recherche au moins aussi importante de l'effet psychologique.

Sur le mode opératoire pur, lorsqu'on étudie l'historique lointain du terrorisme islamique, on ne constate pas une tradition particulière d'égorgements et de décapitations. C'est relativement propre à l'Etat islamique. L'EI [à l'époque une branche locale d'Al-Qaida, NDLR] est créé au printemps 2004 en Irak, par Abou Moussab al-Zarqaoui, et c'est en mai 2004 qu'on a la première vidéo de décapitation d'otage [l'Américain Nick Berg, NDLR]. C'est à ce moment que ce mode opératoire s'installe dans le système de représentation djihadiste. L'EI a compris qu'il s'agissait d'un moyen efficace de resserrer ses propres troupes, de recruter de nouveaux partisans et en même temps de démoraliser l'adversaire.

Comment expliquer que les autorités n'aient communiqué sur cette blessure au cou que 48 heures après l'attentat, et au lendemain de la mort d'Arnaud Beltrame ?

La priorité, en matière de communication sur le terrorisme, c'est le respect absolu de la dignité des victimes. Peut-être qu'avec ce but en tête, et en se plaçant du point de vue de ses proches, les autorités ont voulu dans un premier temps rester pudiques sur la nature des blessures. Ce serait donc très grave que la fachosphère ait violé cette dignité en apportant ces détails. Tous ces propos forment une caisse de résonance qui amplifient et perpétuent l'atteinte à la dignité des victimes.

Le crime est parfaitement constitué, ainsi que son abomination, sans que le public ait besoin d'avoir tous les détails. Si par exemple des images du crime venaient à circuler sous le manteau, cela n'aurait absolument aucun intérêt, en matière d'information, que de les faire tourner. 

Que dire à ceux qui crient au "deux poids deux mesures" ?

C'est très simple. Les seules images de victimes qui méritent de circuler sont les victimes qui sont niées ou ignorées. C'est d'ailleurs une des bases du métier de reporter de guerre. C'est ce qui justifiait pleinement les images de la Shoah par exemple, ou de tous les massacres oubliés. Là, aussi respectueusement que possible, il faut montrer les images des victimes. Par contre, dans un cas comme celui-ci, personne ne va nier le fait que des personnes innocentes ont été victimes d'un crime perpétré par un terroriste. Il n'y a aucune justification à rentrer dans les détails car il y a un consensus sur la réalité du crime.

Au contraire, je dirais même que c'est contribuer au dessein de démoralisation recherché par les terroristes que de propager l'effroi en surjouant l'émotion. L'émotion est là, elle est réelle, elle n'a pas besoin d'être surjouée. En matière d'information sur les questions terroristes, il faut toujours privilégier la sobriété, la précision des termes et la vérification des faits, car sinon on se retrouve rapidement à faire la promotion des gens qu'on prétend combattre.

Propos recueillis par Timothée Vilars

Commenter cet article

ANONYME 29/03/2018 07:38

réponse à Louis
oui le colonel Bertramme est un surhomme, un véritable héros qui a été EGORGE par une sous-merde issue de la communauté de tous les assassins qui tuent avec un couteau... comme les deux assassins d'une vieille dame de 85 ans... Il n'y a personne à part ceux issus de cette même communauté pour les défendre toujours au moyen de fausses informations, de ce fait je suis certain que toi, pseudo Louis, tu en fais partie

ANONYME 29/03/2018 07:32

Moi je pense que l'habituelle langue de bois a encore sévi... il faut à tout prix tenter de mettre hors de cause ceux que politiques et médias protègent et calmer la colère bien naturelle des Français contre ceux qui ont commis tous les assassinats récents qu'on nomme " attentat" ...le mot " égorgement" n'est pas employé, il est trop imagé, montre trop la cruauté de ceux qui tuent au couteau et qui viennent toujours de la même communauté

louis 28/03/2018 14:52

aujourd'hui on apprend qu'en plus le terroriste était un tireur d'élite puisqu'il lui a mis une balle dans la jambe et une dans l’épaule pour l'immobiliser afin de pouvoir l'égorger plus tranquillement .....

Clara 28/03/2018 14:38

Au fait Nicolas Hénin a t il vraiment été otage en Syrie ? De qui exactement ? y a t il eu versement d'une rançon ? On aimerait la précision des termes et la vérification des faits

Clara 28/03/2018 14:31

"En matière d'information sur les questions terroristes, il faut toujours privilégier la sobriété, la précision des termes et la vérification des faits,"

Ben mon lapin c'est exactement ce qu'ont fait ceux qui ont cherché à savoir comment était mort ce gendarme... si on s'en rapporte aux médias officiels la réalité des faits n'est jamais claire, surtout en matière de terrorisme !

louis 27/03/2018 14:59

il ne faut pas croire le rapport d'autopsie, il a été par balles fort probablement par les policiers qui ont donné l'assaut (pour éliminer quelqu'un qui en savait trop ...) ou encore par le terroriste en jouant le héros (au moins blessé), ceci est la première version sortie dans la presse et est la bonne, le fait qu'on nous dise qu'il soit égorgé est peu crédible, cela a peut être été pratiqué après ... je rappel qu'il est (soit disant) mort a l'hosto quand même après reçu plusieurs balles (on ne sait pas ou) et avoir supposément été égorgé par le terroriste avant que le groupe d'intervention donne l'assaut .... c'est un sur homme, une sorte de X-men .....
pour ma part inutile de chercher davantage c'est un false flag comme tous autres avec les mêmes traits de caractères de toujours (fiché S connu et formé, attentat planifié) et encore une fois le terroriste qui n'a pas fui en oubliant ses papiers est abattu (alors qu'a tous les prix un service de renseignement digne le voudrait vivant pour l'interroger comme il se doit) ....
et surement qu'au fur et a mesure que l'histoire va se dégoupiller d'autres éléments curieux vont surgir ... comme c'est l'habitude et comme on le voit déjà (le père mort mystérieusement, appartenance a la maçonnerie qui fait de son pion sacrifié un héros, attisement de la haine contre l'islam tout en tolérant toujours plus de folies pseudo religieuses et sectaires en tous genres, etc)
pensez toujours a qui profite le crime pour en trouver les auteurs ???

M.S.BLUEBERRY. 27/03/2018 13:15

Bon sang......ne fait qu'un tour !
L'auteur de cet article a comme cible : " la fachosphere " ! Au détriment même de la dignité dont il a plein la bouche.Au détriment de la vérité, un comble pour qui se prétend journaliste. IL NE SE SOUCIE AUCUNEMENT DES VICTIMES QUI NE SONT QUE DES INSTRUMENTS ENTRE SES MAINS. il commet une insulte à l'intelligence.
Je veux bien entendre tout et son contraire au nom de la liberté d'expression mais exprimé avec un minimum d'intelligence ou pour le moins sans trop de connerie.......! La , il a plus qu'ose au vu et au su des dimensions et significations de ce Drame.
Il nous dit ce que l'on doit penser et faire , c' Est bien " la voix de son maître " .
On a même droit aux heures les plus sombres de notre histoire , la totale .
Il prend ses lecteurs vraiment pour des Cons .
Je me fous de prendre position pour les uns ou les autres car le désastre est annoncé et enclenché sans que les intervenants veuillent ou peuvent intervenir mais , De grâce , si je peux laisser ma peau dans cette sombre histoire, epargnez moi le poids de la connerie, trop c'est Trop.....
J' halluciné, je rêve, je cauchemarde....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs