Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Nucléaire : Macron en Chine décroche un contrat à 10 milliards d'euros pour New Areva

Publié par Brujitafr sur 11 Janvier 2018, 06:27am

Catégories : #ACTUALITES, #POLITIQUE, #NUCLEAIRE

Nucléaire : Macron en Chine décroche un contrat à 10 milliards d'euros pour New Areva

Après dix ans de négociations entre Areva et son partenaire chinois CNNC, un "mémorandum pour un accord commercial" a été signé mardi à Pékin. Il doit permettre de confier à l'ex-fleuron français du nucléaire civil la construction d'une usine de traitement des combustibles nucléaires usagés.

"Cela sauvera la filière". C'est en ces termes que le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a salué mardi 9 janvier l'engagement providentiel décroché le même jour par Emmanuel Macron, lors de sa visite officielle en Chine. Il s'agit du "mémorandum pour un accord commercial" sur la construction d'une usine de traitement des combustibles nucléaires usagés par l'ex-fleuron français de l'atome civil Areva. Signé à Pékin en présence du président français et de son homologue chinois Xi Jinping, ce document doit permettre de conclure dix ans de délicates négociations entre Areva et son partenaire chinois CNNC, géant étatique du nucléaire civil, bloquées par la question du prix.

"Nous avons (maintenant) l'assurance du contrat avec une échéance: sa signature au printemps", avait assuré plus tôt mardi Bruno Le Maire, présent dans la délégation.

Des pourparlers "extraordinairement difficiles"

"Cela représente un montant de 10 milliards d'euros immédiats", a précisé le ministre de l'Economie, tout en reconnaissant que, dans le cadre de ces pourparlers "extraordinairement difficiles", "pour débloquer les négociations" les Français ont dû faire "un effort sur le prix, à la demande des Chinois".

Le chantier, colossal, devrait débuter en 2020 et durer une décennie. La future usine franco-chinoise pourrait traiter jusqu'à 800 tonnes de combustibles usés par an, permettant d'en recycler une partie sous forme de "MOX", un mélange de plutonium usagé et d'uranium, selon les technologies développées par New Areva, désormais recentré sur la gestion du cycle du combustible, sur son site de La Hague en France (dans la Manche).

Le premier EPR opérationnel dans le monde

En Chine, il s'agira du tout premier site de retraitement des déchets radioactifs, aujourd'hui stockés dans des piscines temporaires, malgré l'existence de 38 réacteurs en activité ainsi que de 20 en construction, soit un tiers des réacteurs en chantier dans le monde, selon la World Nuclear Association, qui en dénombre également une quarantaine "en projet".

Dans environ six mois devrait notamment être mis en fonction le réacteur EPR construit par EDF dans le sud de la Chine, a également annoncé mardi la présidence française. Il représenterait ainsi le premier EPR opérationnel dans le monde, avant ceux en chantier à Flamanville (France) et en Finlande, qui ont subi de nombreux retards et surcoûts.

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs