Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


ALERTE. Après avoir provoqué un méga tremblement en Alaska, la mystérieuse Comète au "Tir mortel" se dirige vers la Californie

Publié par Brujitafr sur 25 Janvier 2018, 06:42am

Catégories : #USA, #ACTUALITES, #NATURE - ECOLOGIE

Un nouveau rapport publié ce 23 janvier par les scientifiques des Forces de défense aérospatiales (ADF) russes avertit que la probabilité d'un séisme catastrophique de magnitude +7 frappe bientôt les  provinces du Basin et de Range [1]  aux États-Unis a augmenté.
Cette probabilité dépasse maintenant 70%. Elle est due à la mystérieuse comète  41P / Tuttle-Giacobini-Kresák  qui a commencé à ralentir cette année et a commencé à échanger des "décharges de plasma" avec la Terre et le Soleil.
 
 

Le dernier échange est  survenu au cours des 36 dernières heures, lorsque cette comète a "frappé" le Soleil, causant une éruption solaire massive et une décharge de plasma. Il a été suivi, 12 heures plus tard,  par un séisme de magnitude 8,2 frappant la mer au large des côtes de l'Alaska. VIDEO

ALERTE. Après avoir provoqué un méga tremblement en Alaska, la mystérieuse Comète au "Tir mortel" se dirige vers la Californie

Selon ce rapport [et comme nous l'avons noté précédemment dans notre rapport du 17 janvier "Une comète mystérieuse "bombarde " la terre causant la terreur au Michigan et en Russie "], les chercheurs de l'ADF ont constaté et documenté, l'année dernière,  un mystérieux ralentissement orbital de la Comète 41P / Tuttle-Giacobini-Kresák proche d’un arrêt. Pendant son ralentissement, elle a commencé à échanger des «décharges de plasma» avec la Terre, ressemblant à des «éclairs interstellaires dirigés». Or, les scientifiques occidentaux n'ont pas de concept explicatif pour ce phénomène, car ils ont longtemps refusé d’adhérer, comme les scientifiques russes, à la théorie de la cosmologie du plasma du prix Nobel de physique, le  Dr. Hannes Alfvén. Ce dernier avait basé ses recherches sur la théorie de l'univers électrique du philosophe américain George Woodward Warder, dont les théories  stupéfiantes, datant du début du 20ème siècle, ont été confirmées en 2008 comme vraies par la NASA.

La description des «tornades spatiales» par le philosophe américain George Woodward Warder en 1903 est confirmée par la NASA en 2008

La description des «tornades spatiales» par le philosophe américain George Woodward Warder en 1903 est confirmée par la NASA en 2008

Alors que la Comète 41P / Tuttle-Giacobini-Kresák ralentissait l'an dernier et commençait à échanger des "décharges plasma" avec la Terre, ses premiers effets sur notre planète ont été de mystérieux, et énormes  coups de tonnerre observés à travers le monde entier .Mais cela a changé presque immédiatement après que l'Administration nationale américaine des océans et de l'atmosphère (NOAA) ait publié, 1er janvier 2018 ,  son étrange avertissement de tempête géomagnétique. Puis, le 7 janvier, de vastes régions de La Russie de l'Est ont vu le ciel nocturne s’éclairer en bleu électrique, tandis que les «grondements du ciel» ont secoué le sol. Ensuite, le 10 janvier, exactement les  mêmes phénomènes ont été observés au Texas. Puis le 16 janvier , dans beaucoup d’autres régions  des États-Unis, on a vu le ciel nocturne devenir bleu électrique et un énorme tonnerre a secoué le sol.
Le 7 janvier 2018, sur des milliers de kilomètres dans l'est de la Russie, le ciel nocturne devient bleu électrique, accompagné d’un terrible coup de tonnerre rappelant une explosion nucléaire

Le 7 janvier 2018, sur des milliers de kilomètres dans l'est de la Russie, le ciel nocturne devient bleu électrique, accompagné d’un terrible coup de tonnerre rappelant une explosion nucléaire

Le plus préoccupant pour les chercheurs de l'ADF sur les effets de la comète 41P / Tuttle-Giacobini-Kresák échangeant des «décharges plasmatiques» avec notre planète, est que, quelques jours après la publication le 1er janvier par la NOAA de l’étrange alerte géomagnétique (alors que le Soleil est dans le minimum solaire avec à peine des taches solaires), toute la région continentale américaine a commencé à connaître une flambée sans précédent de tremblements de terre.
 
 
Parmi lesquels on peut citer :
- Le séisme de magnitude 7,6 qui a frappé les Caraïbes le 9 janvier,
- Le tremblement de terre de magnitude 7,3 qui a frappé la côte du Pérou le 14 janvier,
- Le tremblement de terre de magnitude 6,5 qui a frappé le golfe de Californie le 19 janvier,
- Le tremblement de terre profond et fort de magnitude 6,3 qui a frappé le Chili le 21 janvier,
- Le tremblement de terre du 23 janvier de magnitude 8,2 qui a frappé la côte de l'Alaska.
 
Contrairement aux scientifiques des tremblements de terre américains qui "minimisent" toujours l'ampleur des tremblements de terre afin de calmer leurs citoyens en utilisant la technique de "diminution", les scientifiques russes utilisent la première lecture de la magnitude d'un tremblement de terre, qui est plus significative de ce qui se passe. Ce qui signifie que le nombre de ces tremblements de terre se produisant dans la même zone géographique, et leur grande puissance, montre que la région continentale américaine connaît une flambée de tremblements de terre d'une ampleur sans précédent.
ALERTE. Après avoir provoqué un méga tremblement en Alaska, la mystérieuse Comète au "Tir mortel" se dirige vers la Californie
Tous les Tremblements de terre frappant la région continentale américaine depuis le 1er janvier 2018 (Rouge : tremblements de terre survenus le 23 janvier ... Orange : tremblements de terre survenus le 22 janvier ... Jaune : tremblements de terre survenus au cours des deux dernières semaines.)

Tous les Tremblements de terre frappant la région continentale américaine depuis le 1er janvier 2018 (Rouge : tremblements de terre survenus le 23 janvier ... Orange : tremblements de terre survenus le 22 janvier ... Jaune : tremblements de terre survenus au cours des deux dernières semaines.)

Notons que le tremblement de terre d'une magnitude de 8,2 sur la côte de l'Alaska a eu lieu dans les 12 heures suivant le moment où la comète 41P / Tuttle-Giacobini-Kresák a commencé à échanger des «décharges de plasma» avec le Soleil, ce qui a entraîné une éruption solaire massive et une «éjection de plasma». En même temps, l’ADF a commencé à remarquer un événement de déstabilisation croissant dans la province de Basin et Range aux États-Unis,  et dont l'une des principales villes, Reno, Nevada, a subi un essaim sans précédent de tremblements de terre pour lesquels aucune cause n’a pu être trouvée.
Image associée
 
 
La province du Basin et Range englobe une vaste région des États-Unis du Texas à l'Oregon, mais elle a été étirée à 100% de sa largeur initiale, ce qui a provoqué l'extension de cette région. La croûte qui s'est déchirée a créé de grandes failles et dont la faille la plus probable sera en Californie dont le système de failles est déjà énorme.
Les scientifiques de l'ADF ont averti que partout dans cette région, même sur l'ensemble du littoral américano-mexicain, on devrait considérer cette région comme vulnérable et que le prochain séisme majeur de magnitude +7 devrait se produire dans quelques jours, et non pas dans quelques semaines.
 
 

USA : La Californie se déchire

ALERTE. Après avoir provoqué un méga tremblement en Alaska, la mystérieuse Comète au "Tir mortel" se dirige vers la Californie
NOTES
[1] La province géologique de Basin and Range est une vaste région physiographique, d'une superficie d'environ 440 000 km2, située dans le Sud-Ouest des États-Unis et le Nord-Ouest du Mexique. Son nom désigne, en géologie, un type de relief caractérisé par des séries de petites chaînes de montagnes parallèles séparées par de larges vallées s'étendant parfois sur de grandes régions. La province comprend plusieurs déserts et zones arides et de nombreuses écorégions différentes.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs