Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


FRANCE: le chef d'entreprise qui a abattu un de ses employés en procédure de licenciement s'est rendu ....

Publié par Brujitafr sur 8 Novembre 2017, 06:33am

Catégories : #ACTUALITES

= après la banqueroute cela risque d'être l'inverse hélas, les médias argumenteront encore d'un problème personnel etc ...

(via Maître Confucius)

Vulaines-lès-Provins ce mardi à 14 h 40. Les gendarmes de Seine-et-Marne, assistés des troupes du GIGN, se sont déployés près de la déchetterie où s’était réfugié un homme suspecté d’avoir abattu un de ses employés un peu plus tôt à La Chapelle-Gauthier. Il s’est finalement rendu vers 15 heures. Le Parisien/Sébastien Blondé

Vulaines-lès-Provins ce mardi à 14 h 40. Les gendarmes de Seine-et-Marne, assistés des troupes du GIGN, se sont déployés près de la déchetterie où s’était réfugié un homme suspecté d’avoir abattu un de ses employés un peu plus tôt à La Chapelle-Gauthier. Il s’est finalement rendu vers 15 heures. Le Parisien/Sébastien Blondé

Un chef d’entreprise de Saint-Fargeau-Ponthierry (Seine-et-Marne) est suspecté d’avoir tué un employé ce mardi matin à La Chapelle-Gauthier. Traqué par les gendarmes, il s’est rendu dans l’après-midi.

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Après de longues heures de négociation, il n’a finalement pas attenté à ses jours. Epuisé et encerclé depuis 13 h 30 par le groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), un chef d’entreprise de 52 ans, soupçonné d’avoir tué un de ses employés en début de journée à La Chapelle-Gauthier, à 25 km de là, a fini par se rendre vers 15 heures ce mardi.

Il était retranché avec une arme de poing dans sa voiture, dans la déchetterie de Vulaines-lès-Provins, située entre Nangis et Provins. Là où les gendarmes, lancés à sa recherche, l’avaient contraint à se réfugier. Une quarantaine de militaires ont été déployés sur place, sans compter la vingtaine d’hommes du GIGN.

 

 

L’origine de cette chasse à l’homme remonte au début de la matinée. « J’ai entendu au moins cinq détonations, se souvient une voisine qui a pensé à des chasseurs. Il était 9 heures. » L’employeur a abattu la victime à son domicile, situé boulevard de la Pièce-Richard, dans une zone pavillonnaire tranquille à l’entrée de La Chapelle-Gauthier.

« Il y a eu huit détonations, indique Béatrice Angelelli, la procureure de la République de Melun, sans préciser le nombre de tir qui a touché ce père de famille. Le suspect a utilisé une arme de poing de 9 mm. »

 

La victime, âgée de 52 ans, était « en procédure de licenciement », précise la magistrate. Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Paris, avec l’appui des militaires seine-et-marnais, « l’employeur reprochait à la victime d’avoir mis en équilibre précaire la petite société de cinq employés, à Saint-Fargeau-Ponthierry », comme le précise la magistrate, qui indique que le fils de la victime y travaillait également.

Très vite, les gendarmes ont bouclé la zone et les experts de la police technique et scientifique ainsi que de l’identification criminelle de la gendarmerie nationale ont effectué de nombreuses constatations jusqu’en milieu d’après-midi. « Une autopsie sera réalisée ce mercredi », précise la procureure qui évoque une ouverture d’information judiciaire pour assassinat jeudi.

Sur les lieux du drame, des proches se sont rendus sur place pour venir soutenir la famille meurtrie. La consternation se lisait sur le visage des riverains les plus proches. « On nous a parlé de tirs », tentait de comprendre une femme, choquée par ces faits. « La rue était pleine de gendarmes », précise un voisin qui décrit la victime comme « un homme discret ».

 

La Chapelle-Gauthier, ce mardi après-midi. La victime, un homme de 52 ans, a été tuée chez elle. LP/S.D.

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

 

Commenter cet article

zelectron 16/11/2017 14:32

quel était (est) l'activité de l'entreprise ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs