Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


ALERTE - FRANCE : 71 % des nappes phréatiques à un niveau « modérément bas à très bas »

Publié par Brujitafr sur 19 Novembre 2017, 18:46pm

Catégories : #ACTUALITES, #NATURE - ECOLOGIE

Près des trois quarts (71 %) des nappes phréatiques présentent un niveau « modérément bas à très bas » qui n'est « pas totalement » habituel en cette saison, selon le bilan au 1er novembre du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

En Octobre, le déficit de précipitation était proche de 70 % selon Météo France. (©Terre-net Média)

En Octobre, le déficit de précipitation était proche de 70 % selon Météo France. (©Terre-net Média)

« La prolongation d'une situation de basses eaux n'est pas totalement habituelle pour cette période de l'année. La situation est assez dégradée en l'absence de premières pluies automnales importantes », a commenté vendredi le BRGM dans un communiqué. Le mois d'octobre a en effet été le cinquième mois d'octobre le plus sec depuis 1959, avec un déficit de précipitations proche de 70 %, selon Météo France.

Le phénomène de baisse des niveaux des nappes s'est ralenti en octobre mais la moitié des points suivis sont toujours orientés à la baisse, a noté le BRGM. Seuls 21 % sont en hausse, ce qui est « assez faible pour la période », mais qui « commence à traduire le début de la recharge hivernale attendue ». Les niveaux sont hétérogènes d'une région à l'autre.

Ainsi, 26 % des nappes sont à niveau bas et 15 % à un niveau « très bas ». La situation est particulièrement défavorable dans la vallée du Rhône, en amont et en aval de Lyon, et sur le littoral languedocien, mais aussi en région Provence-Alpes-Côte d'Azur où la recharge hivernale est quasiment inexistante pour l'instant, et en Bourgogne et Franche-Comté. Les voyants sont au vert en revanche dans la Beauce et le sud de la Vendée.

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Commenter cet article

Pierre 19/11/2017 23:55

Avec cet automne très sec ,nous entamons maintenant la 3eme année sans periode de pluie significative , qui serait suffisante pour recharger les nappes phreatiques.
La nature en souffre enormement. Si la vegetation herbacée n'en souffre pas trop pour l'instant, à l'inverse, beaucoup d'arbres resistent difficilement à ce deficit hydrique persistant. En fin d'été, les feuillus caduques ont perdu leurs feuilles prematurement, mais nombre de coniferes et feuillus persistants se desechent et meurent.
Le nombre d'insecte de toutes sortes , abeilles, papillons, libellulles, notamment, s'est considerablement reduit , tout comme celui des oiseaux.
Les ruisseaux sont toujours à sec , les batraciens n'ont pas pu se reproduire normalement au printemps, et les grenouilles reinettes sont en train de disparaitre
Rechauffement climatique, ou Geoingenierie ?
Les avions passent et repassent, laissant trainees, quadrillages, un voile d'altitude se substitue aux nuages.
Les pluies sont rares, breves et intenses, declenchees par des epandages aeriens.. Combien d'orages, combien de coups de tonnerre ces dernieres annees ?
Ils sont completement fous, fous à lier !
Ils vont tout detruire !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs