Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

L'esprit est comme un parapluie = il ne sert que s'il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Référendum en Catalogne : des centaines de blessés ( plus de 800) et de graves violences policières

Publié par Brujitafr sur 2 Octobre 2017, 14:51pm

Catégories : #ACTUALITES, #EUROPE

Référendum en Catalogne : des centaines de blessés ( plus de 800) et de graves violences policières
- Le gouvernement catalan a fait état dimanche soir 
de 844 blessés, 
après les heurts entre électeurs 
et forces de l'ordre qui ont éclaté 
lors du référendum interdit par Madrid 
sur l'indépendance de la région.   
 
 (Sonya Dowsett, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 

Émaillée d'affrontements entre les indépendantistes et les forces de l'ordre, la journée de vote a tourné au chaos.

Madrid a choisi la voie de la force. Balles en caoutchouc, matraques, femmes et personnes âgées violentées, descentes dans des écoles, urnes saisies jusque dans les bureaux de vote : les images des violences perpétrées par la police espagnole, qui tente d'empêcher le déroulement du référendum d'autodétermination de la Catalogne, interdit par la justice, ont inondé le monde ce dimanche 1er octobre.

Alors qu'elles affirmaient jusqu'à samedi soir ne pas avoir reçu de consignes de recours à la force, les forces de l'ordre ont commencé à charger les manifestants massés devant les bureaux de vote, vers 10h du matin, effectuant des tirs de sommation avant de tirer des balles en caoutchouc, selon des témoins.

Face à la passivité de la police catalane, les Mossos d'Esquadra, déchirée entre l'obéissance à l'Etat central et ses liens avec la population, la police nationale et la Garde civile sont passées à l'action. Le ministère de l'Intérieur, qui annonce 11 blessés parmi les forces de l'ordre, a de son côté diffusé plusieurs vidéos de manifestants lançant des pierres.

INTERVIEW. "Si Madrid utilise la force, ce sera une énorme erreur"

"Ils arrachaient les urnes"

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

A Gérone, la Garde civile a encerclé le centre sportif où le président indépendantiste Carles Puigdemont devait voter, repoussant la foule manu militari, puis a forcé les portes pour saisir les urnes, devant des militants qui entonnaient un hymne de la résistance antifranquiste, l'Estaca, le poing levé.

Sur les réseaux sociaux, des images montrent des policiers cagoulés rentrant dans un bureau de vote barcelonais pour saisir les urnes pleines de bulletins. 

"Ils ont emporté six ou sept urnes... Ils sont entrés en défonçant la porte... Nous étions à l'intérieur en chantant l'hymne catalan et nous entendions des coups très violents sur la porte", raconte Marc, en charge de ce bureau de vote, à l'AFP.

"Ils ont pris les urnes par la force... ils les arrachaient littéralement."

D'autres images montrent des pompiers catalans se placer entre les forces de l'ordre et les civils pour protéger ces derniers, et recevoir eux-mêmes des coups de matraque. Des vidéos montrent aussi des altercations entre Mossos et Guardia civil.

"L'usage injustifié de la violence, irrationnel et irresponsable, de la part de l'Etat espagnol, n'arrête pas la volonté des Catalans", a déclaré vers 11h Carles Puigdemont, affirmant que les trois quarts des bureaux étaient encore ouverts. 

Condamnations politiques

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

"Est-ce là votre victoire, Mariano Rajoy ?" interroge sur Twitter le leader de la coalition Podemos Pablo Iglesias, qui partage des images de passants ensanglantés. "Si l'Espagne se fracture, c'est parce que le PP [le parti de droite au pouvoir, NDLR] et ceux qui le soutiennent au Congrès continuent de détruire la démocratie". Ada Colau, maire de Barcelone, déclare de son côté que "la violence est toujours une défaite" tandis que Pedro Sanchez, secrétaire général du PSOE (gauche), parle d'un "triste jour pour notre démocratie".

Ailleurs en Europe, plusieurs responsables politiques ont réagi fermement à ces scènes de violences. "La violence ne peut jamais constituer une réponse ! Nous condamnons toutes les formes de violence et réaffirmons notre appel au dialogue politique", écrit ainsi le Premier ministre belge Charles Michel sur Twitter. Le chef de l'opposition travailliste britannique, Jérémy Corbyn, qualifie de "choquante" la violence policière contre les civils et appelle le gouvernement espagnol à "y mettre fin immédiatement".

Sur Twitter également, le député LFI des Bouches-du-Rhône Jean-Luc Mélenchon commente : "L'État espagnol perd son sang-froid. La nation ne peut être une camisole de force."

"Au cœur de l'Europe, ces images de violences pour empêcher les gens de voter en Catalogne sont lourdes de sens et de menaces", a tweeté l'ex-candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon. Marc Fesneau, président des députés MoDem, renchérit : "En agissant ainsi, Mariano Rajoy prend le risque de diviser et d'humilier définitivement tout un peuple. Une très grave erreur".

"Les premières images qu'on a vues ce matin sont plutôt inquiétantes", déclare le chef des file des députés LR Christian Jacob, qui nuance : "Je me mets aussi à la place du gouvernement espagnol. Il y a un Etat de droit, ce référendum est illégal donc, on ne peut pas le laisser se dérouler normalement".

Madrid pourrait toutefois avoir perdu la bataille des images en recourant à la force de façon contre-productive. Aux abords du campus d'un lycée professionnel de Barcelone, une laborantine déclare à l'AFP : "Je ne pensais pas voter, mais maintenant je vais voter oui à l'indépendance".

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

 

Commenter cet article

M.S.BLUEBERRY. 02/10/2017 18:31

Un commentaire observateur sur le site " les observateurs " : il aurait ( ? ) été remarqué un écusson " eurogendfor" sur l'un des policiers parmi les responsables des violences policières en Catalogne.
Ce corps de gendarmes européens en place à Vicenza ( Italie ) , base américaine également .
Ce corps dispose d'un règlement particulier qui l'autorise à tuer si besoin , d'une grande liberté d'action notamment vis à vis des civils, d'une hiérarchie au niveau européen , pour résumer.
Un outil européen au service exclusif de l'Europe , sans âme ( acheté avec un plat de lentilles ) ,
Renommes comme des durs , des tatoués ( a l'aisselle, sous Le Bras ? ) , Aaaach laaa gueeerre civiiiile , grooooosss maaalheuuur .
Gendarme Bordeau Chesnel nous n'avons pas les mêmes valeurs .....
A noter l'attitude délibérément agressive et provocatrice de ces policiers lors des affrontements qu'ils ont volontairement créés.
A noter qu'il est reporté que des membres de la guardia civil se sont opposés à ces policiers ( de quel pays! ) pour protéger des civils . Comme des pompiers qui ce sont fait matraques.
Soros a financé des organisations catalanes soutenant l'indépendance de la Catalogne ( Europe des régions et non plus des nations ) qui ne serait qu'un des objectifs du nouvel ordre mondial , Rajoy et ses policiers défend il l'état / nation ( version blog résistance républicaine qui condamne les antifas & gauchos en oubliant de rappeler les violences ? dénoncees lors de la manif mariage pour tous , va comprendre Charles ! ) ou bien faut il convaincre les attentistes pour aller dans le sens de l'indépendance ?
Cherchons à qui le crime profite RÉELLEMENT pour essayer d'y voir plus clair dans ce fatras de contradictions apparentes et versions contraires, l'attente , l'indécision , l'inertie , la confusion , la division confortent l'action des élites.
L'histoire de Pierre et le loup , quelqu'un connaît ?
Macron demandant des institutions européennes renforcées et et étendues au budget ( bradons les intérêts français ) et à La Défense ( intérieure contre le peuple / interdiction de manifester introduite dans le droit commun ) . Un plan global, varie avec des succès inégaux voire quelques échecs , statistiquement positif.....jusqu'à ........quoi ? LE GRAIN DE SABLE !
La connerie & cupidité& amoralite des élites faisant le reste.
Sans oublier le commandement grave dans la pierre : ramener la population mondiale à 500 millions!
Rassurons nous , d'autres surprises sont au programme pour mieux nous divertir . Ne dit on pas , comme exemple d'illustration, que les romains décadents se divertissaient aux jeux du cirque pendant que les barbares étaient au portes de Rome, les derniers légionnaires éparpillés dans l'ex empire ?
Angela n'a rien compris le film et à fait entrer les barbares donc 12 , 6 % en moins.
Il paraît que les blogs sont financés & organises par " nos " élites pour permettre aux éléments du bon peuple les plus motivés par une telle analyse de ce plan global , de se défouler sur les dits blogs , eh bien! Je vous dit merci .
Étonnant comme propos ?
Non !
Reprenons le propos de Lénine , ils nous vendent la corde ....etc,etc.
Proverbe bien connu que l'on répète aux enfants : patience et longueur de temps font plus que force et courage .
Rebelle , hein ?
Bah ! Oui, vous connaissez l'histoire du scorpion qui voulait traverser le fleuve sur le dos d'une grenouille , mon anniversaire Est en novembre signe du scorpion.

zelectron 02/10/2017 09:41

L'aveu de la peur de Madrid quant au résultat positif en faveur de l'indépendance de la Catalogne est inscrit dans ses manœuvres et répressions policières . . .

zelectron 02/10/2017 09:41

L'aveu de la peur de Madrid

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

weblogs