Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


"Loi travail" : ce qui va changer pour le congé mater'

Publié par Brujitafr sur 13 Septembre 2017, 07:20am

Catégories : #ACTUALITES

En cette journée de grève relative à la loi travail, Marlène Schiappa a tenté de rassurer les salariées sur les lois relatives à la maternité. Une clarification qui reste néanmoins douteuse pour les personnalités syndicales et organisations féministes.

"Loi travail" : ce qui va changer pour le congé mater'

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Ce mardi 12 septembre a lieu la première manifestation de la rentrée : syndicalistes, opposition et autres détracteurs de la fameuse "loi travail" vont se mettre en marche pour protester contre les réformes prises par le gouvernement. Parmi le cortège, des personnalités et associations féministes venues défendre les mesures de protection relative à la maternité, qu'ils craignent de voir mises à mal par les nouvelles dispositions gouvernementales, au risque de précariser les femmes enceintes salariées.

Dans le même temps, ce matin, au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFMTV, la Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité homme-femme, Marlène Schiappa a tenu à s’exprimer sur certains points en ce qui concerne ce fameux code du travail très critiqué.

Une mise au clair nécessaire selon la secrétaire d’état

A ce titre, Marlène Schiappa a assuré que toutes les protections en faveur des femmes enceintes et salariées ne disparaitront pas des textes du code du travail. « Toutes les dispositions de protection de la maternité restent dans le code du travail. » a-t-elle revendiqué ce matin.  

Des propos affirmés pour contrer ceux du secrétaire-général de la CGT Phillipe Martinez qui avait alors indiqué au micro de RTL le 8 août, qu’après la mise en place du code du travail, les congés maternités seraient régis non plus par la loi comme c’est actuellement le cas, mais par les accords d’entreprise. 

Aujourd’hui le code du travail stipule que « La salariée a le droit de bénéficier d'un congé de maternité pendant une période qui commence six semaines avant la date présumée de l'accouchement et se termine dix semaines après la date de celui-ci. » 

Ainsi, ces accords ne peuvent donc que rallonger la durée minimale de congé prévu par le texte de loi, et ne peuvent en aucun cas la raccourcir a tenu à rassurer Marlène Schiappa.

Des mesures contraignantes pour les femmes enceintes 

Cette réforme n’est pourtant pas du goût des syndicats, qui doutent de ces mesures. Effectivement, pour eux, la protection des femmes serait bel et bien mise en danger.

D’ailleurs, dans une tribune publiée sur Médiapart le 8 septembre, une cinquantaine de personnalités et d’associations féministes ont dénoncé les probables conséquences de cette réforme. Pour toutes, elle n’est ni plus ni moins qu’un affaiblissement des droits des femmes.

« Les congés enfants malades pris en immense majorité par les femmes, l’allongement du congé maternité et le maintien de la rémunération à 100%, l’allègement du temps de travail des femmes enceintes… tous ces droits, prévus jusqu’alors dans les conventions collectives de branche, pourront être demain remis en cause par accord d’entreprise » affirme les signataires de la tribune.

Cette rétrogradation des droits annexes aux congés maternités pourrait très clairement avoir des répercussions négatives sur les femmes enceintes qui verraient leur indemnités prud’homales – dues à un licenciement économique ou non – revues à la baisse.

« Les femmes, plus souvent à temps partiels, plus souvent précaires, à la tête de familles monoparentales et prenant en charge une immense partie des tâches parentales seront particulièrement pénalisées par ces mesures. » peut-on lire.

source

Cet article vous a intéressé ? Moins de Biens Plus de Liens ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<