Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


«Police de Bisounours» : la police de proximité 2.0 de Gérard Collomb fraîchement accueillie

Publié par Brujitafr sur 18 Août 2017, 08:41am

Catégories : #ACTUALITES

Un internaute fait un parallèle avec les besoins en services publics, notamment en milieu rural :

T'attends le médecin de proximité, la poste de proximité, le train de proximité...

et on t'envoie la .

Des policiers de l'Unité cynophile de la police urbaine de proximité contrôlent les papiers du propriétaire d'un chien en 2007 à Paris, photo ©MEHDI FEDOUACH / AFP

Des policiers de l'Unité cynophile de la police urbaine de proximité contrôlent les papiers du propriétaire d'un chien en 2007 à Paris, photo ©MEHDI FEDOUACH / AFP

L'annonce du retour d'une police de proximité, enterrée par Nicolas Sarkozy, a soulevé de nombreuses critiques. Certains s'interrogent sur les moyens qui seront alloués à cette nouvelle force, tandis que d'autres s'inquiètent de son efficacité.

L'annonce du retour de la police de proximité de la fin des années 1990 par le ministre de l'Intérieur socialiste, Gérard Collomb, le 16 août a suscité des commentaires tièdes, voire moqueurs de certains hommes politiques et internautes. Son nouveau nom, «police de la sécurité du quotidien» n'a pas permis d'inverser la tendance.

Eric Ciotti, secrétaire adjoint des Républicains (LR), qui n'a pas hésité à reprendre le jugement du syndicat UNSA, évoque une «police des Bisounours».

 

ne police de proximité dont le rôle serait uniquement focalisé sur la prévention et la médiation, sans vocation à réprimer, n'aurait aucun sens, argumente encore Eric Ciotti.

Le député de La France insoumise (LFI), Ugo Bernalicis, dénonce pour sa part le manque de moyens attribués à cette police de proximité.

Des internautes sceptiques

Alors que Gerard Collomb n'a pas encore chiffré le budget de cette «pol prox», certains utilisateurs des réseaux sociaux font également part de leurs réserves, notamment dans le cas où les effectifs de police seraient simplement redéployés.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<