Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


L’Iran et Total signent un accord gazier pour 4,8 milliards de dollars

Publié par Brujitafr sur 3 Juillet 2017, 05:05am

Catégories : #ACTUALITES, #ECONOMIE - FINANCE

Total devient la première compagnie occidentale du secteur à revenir dans le pays.

L’Iran et Total signent un accord gazier pour 4,8 milliards de dollars

Le groupe français Total va signer lundi 3 juillet un accord de 4,8 milliards de dollars pour développer le projet South Pars, un important champ gazier en Iran, a annoncé dimanche le ministère iranien du pétrole. Son PDG, Patrick Pouyanné, assistera en personne à la signature de cet accord international d’une durée de 20 ans, qui avait été initié en novembre 2016 à Téhéran.

Le gaz produit « alimentera le marché domestique iranien à compter de 2021 », a précisé un porte-parole de Total, indiquant que le groupe « mettra en oeuvre le projet dans le respect le plus strict des législations nationales et internationales ».

Total détiendra 50,1 % des parts du consortium qui exploitera le champ gazier, suivi du groupe China National Petroleum Corporation (CNPCI) à hauteur de 30 % et de l’Iranien Petropars (19,9 %). Le groupe français deviendra, ce faisant, la première compagnie occidentale du secteur à revenir dans le pays, après la levée en janvier 2016 d’une partie des sanctions économiques imposées à l’Iran durant la crise du nucléaire, en application de l’accord de Vienne.

Lire aussi :   Comment les entreprises françaises vont profiter de l’ouverture de l’Iran

D’autres « opportunités »

L’accord définitif devait être signé au début de 2017, mais Patrick Pouyanné avait affirmé en février vouloir attendre les détails de la politique de l’administration du président américain Donald Trump, qui a désigné l’Iran comme « nouvel axe du Mal » et initié de nouvelles sanctions contre le pays.

Total espère que l’accord sur le projet South Pars ouvrira d’autres « opportunités » dans les secteurs pétrolier, gazier et pétrochimique de l’Iran. Téhéran dispose des deuxièmes réserves mondiales de gaz après la Russie et des quatrièmes réserves mondiales de pétrole. L’Iran, qui a besoin d’investissements étrangers, espère que l’arrivée effective de son partenaire français encouragera d’autres compagnies occidentales et asiatiques à sauter le pas.

source

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<