Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Le pire accident de notre vie approche

Publié par Brujitafr sur 18 Juin 2017, 08:34am

Catégories : #ACTUALITES, #ECONOMIE - FINANCE

Le pire accident de notre vie approche

L’investisseur légendaire Jim Rogers a été interviewé par le PDG de Business Insider, Henry Blodget, sur l’épisode de cette semaine dans « The Bottom Line ». Rogers prédit un crash du marché au cours des [deux] prochaines années, dont il dit qu’il dépassera tout ce qu’il a vu dans sa vie. Voici une transcription de la vidéo :

Blodget : – Une des choses que j’ai toujours admirées chez vous en tant qu’investisseur, c’est que vous ne parlez pas de ce qui devrait être. Vous comprenez ce qui va être et vous le faites. Alors, qu’est-ce qui se passera en ce qui concerne le marché boursier ? Qu’est-ce qui va se passer ?

Rogers : – J’ai appris très tôt dans ma carrière d’investisseur que je ne devais pas investir dans ce que je veux, mais plutôt investir dans ce qui se passe dans le monde. Sinon, je serais en panne – mort, cassé. Eh bien, ce qui se passera, c’est que ça va continuer. Certaines actions boursières en Amérique se transforment en bulles. Les bulles vont grossir. Ensuite, elles s’effondreront, et vous devriez être très inquiet. Mais, Henry, c’est bon pour vous. Parce que quelqu’un devra le signaler. Vous avez donc la sécurité de l’emploi [comme journaliste]. Vous êtes un type chanceux.

Blodget : – Eh bien, effectivement, les audiences de la télévision semblent augmenter pendant les crises, mais ensuite elles disparaîtront complètement lorsque tout le monde sera foutu, donc personne ne l’espère. Alors, quand cela va-t-il se produire ?

Rogers : – Plus tard cette année ou l’année prochaine.

Blodget : – Plus tard cette année ou la prochaine ?

Rogers : Ouais, ouais, exactement. Écris-le !

Blodget : – Et qui va tout déclencher ?

Rogers : Eh bien, c’est intéressant parce que ces choses commencent toujours là où nous ne les voyons pas venir. En 2007, l’Islande est tombée en panne. Les gens ont dit : « L’Islande ? Est-ce un pays ? Ils ont un marché boursier ? » Et alors, l’Islande a fait faillite. Et ensuite, Bear Stearns est aussi tombée en faillite. Et enfin Lehman Brothers. Ils se sont envolés comme ça. C’est toujours comme ça, ça commence où on ne l’attend pas.

Je ne sais pas. Ce pourrait être un régime de retraite américain qui fait faillite, et beaucoup d’entre eux sont dans cas, comme on le sait. Ce pourrait être un pays que nous ne surveillons pas. Il pourrait s’agir de toutes sortes de choses. Il pourrait s’agir de la guerre – bien que peu probable, mais ce sera quelque chose. Lorsque vous regardez Business Insider et que vous voyez, « C’est très intéressant. Je ne savais pas que telle entreprise pourrait disparaître ». Et c’est arrivé. Envoyez-moi un courriel, puis je vais commencer à regarder.

Blodget : – Et avec quelle ampleur pourrions-nous assister à un tel crash ?

Rogers : – Ce sera le pire de ta vie.

Blodget : – J’en ai vu de très gros dans ma vie.

Rogers : – Ce sera le plus grand de ma vie, et je suis plus vieux que toi. Non, ce sera une chose sérieuse.

Nous avons eu des problèmes financiers en Amérique – parlons de l’Amérique – tous les quatre à sept ans, depuis le début de la république. Eh bien, il s’est passé huit ans depuis le dernier.

C’est le plus long ou le deuxième plus long enregistré dans l’histoire, alors ça arrive. Et la prochaine fois… Vous savez, en 2008, nous avons eu un problème en raison de la dette. Henry, cette dette n’était rien comparée à ce qui se passe maintenant.

En 2008, les Chinois avaient économisé beaucoup d’argent pour les mauvais jours. Les mauvais jours étant venus, ils ont commencé à dépenser cet argent. Maintenant, même les Chinois ont des dettes, et la dette est beaucoup plus élevée. À la réserve fédérale, la banque centrale de l’Amérique, le bilan a quintuplé depuis 2008.

Ça va être le pire de ta vie – de la mienne aussi. Inquiète-toi.

Blodget : – Je suis inquiet.

Rogers : – Bien. Bien.

Blodget : – Quelqu’un peut-il nous sauver ?

Rogers : – Ils vont essayer. Ce qui se passera, c’est qu’ils vont augmenter davantage les taux d’intérêt. Ensuite, quand les choses commenceront à aller vraiment mal, les gens vont appeler et dire : « Vous devez me sauver. C’est la civilisation occidentale. Cela va s’effondrer. » Et la Fed, composée de bureaucrates et de politiciens, dira : « Eh bien, il vaudrait mieux qu’on fasse quelque chose. » Et ils vont essayer, mais cela ne fonctionnera pas. Cela provoquera des ralliements, mais ça ne fonctionnera pas cette fois.

Blodget : – Et nous sommes dans une situation où la civilisation occidentale semble déjà s’effondrer, même si le marché continue. Souvent, lorsque vous avez une calamité financière, cela entraîne une énorme agitation dans le système politique. Qu’est-ce qui se passera politiquement si cela se produit ?

Rogers : – Eh bien, c’est la raison pour laquelle j’ai déménagé en Asie. Mes enfants parlent le mandarin à cause de ce qui arrive.

Vous allez voir les gouvernements échouer. Vous allez voir les pays échouer, cette fois-ci. L’Islande a échoué la dernière fois. D’autres pays échoueront. Vous en verrez plus.

Vous allez voir les acteurs disparaître. Vous allez voir des institutions qui ont existé pendant longtemps disparaître – Lehman Brothers avait plus de 150 ans. Ce n’est même pas un souvenir pour la plupart des gens. Vous allez en voir beaucoup plus autour de vous la prochaine fois, qu’il s’agisse de musées ou d’hôpitaux ou d’universités ou d’entreprises financières.

Jacqui Frank et Kara Chin

Source

Traduit par jj, relu par Catherine pour le Saker Francophone


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<