Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La réforme des rythmes scolaires, adoptée en 2013, n'a pas manqué de créer des polémiques autant chez les professeurs que chez les spécialistes de l'éducation et les parents. Le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, devrait permettre de clore le débat en laissant le choix aux communes.

Rythmes scolaires : chaque commune pourra choisir

Un décret pour laisser le choix sur les rythmes scolaires

Si Emmanuel Macron ne sera officiellement président de la République qu'à partir du 14 mai 2017, date de la passation de pouvoirs avec François Hollande, il a déjà commencé à travailler sur les premières réformes. L'une d'entre elles devrait concerner les rythmes scolaires et passera par un décret. Un « décret sur la liberté des communes », très précisément, qui permettra aux maires de faire leur choix.

Ce décret offrira la possibilité aux maires de décider du futur rythme scolaire pour les écoles. Ils pourront soit conserver le nouveau rythme, soit l'aménager soit l'abroger, tout simplement, pour revenir à la semaine de 4 jours instaurée sous Nicolas Sarkozy et abrogée en 2013 afin d'alléger les journées des élèves de primaire.

 

La fin d'un conflit qui dure depuis des années ?

La décision d'Emmanuel Macron devrait clore le conflit sur les rythmes scolaires qui a fortement secoué la France. La mise en place des activités extrascolaires a en effet tardé et certains parents se sont retrouvés à devoir faire un choix entre leur travail ou garder les enfants à la maison.

Selon Agnès Le Brun, maire LR de Morlaix, dans le Finistère, interrogée par Le Parisien, « l'application de la réforme a posé problème dans plus de 70 % des communes, principalement pour des raisons financières et de recrutement des animateurs ». Avec la possibilité de choisir les heures d'école pour la commune, ce type de problèmes devrait être automatiquement résolu.

source

Tag(s) : #ACTUALITES, #VIE QUOTIDIENNE

Partager cet article

Repost 0