Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

MOINS de BIENS PLUS de LIENS

l'esprit est comme un parapluie = ne sert que si il est ouvert ....Faire face à la désinformation


Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a interdit cette année l’utilisation des drapeaux dans les spots officiels des candidats à l’Elysée….

Publié par Brujitafr sur 7 Avril 2017, 08:53am

Catégories : #ACTUALITES, #Présidentielles 2017

QUI A RACHETE LE CSA ????

Devra t-on demander à l »ami » Google dans quel pays se passent les élections? Pas de drapeaux français, pas de Marseillaise par crainte d’un nationalisme exacerbé. Pauvre France où même les symboles qui font de toi ce que tu es, sont interdits. Et les citoyens que pensent ils de ces interdictions, sommes nous en démocrature ou en dictacratie ? Ça en dit long sur la liberté de défendre nos valeurs.

Merci Mirzabad..(via les M.E.)

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a interdit cette année l’utilisation des drapeaux dans les spots officiels des candidats à l’Elysée….

À compter du lundi 10 avril, la présidentielle entrera dans la période dite de « campagne officielle » où un certain nombre de règles et traditions entrent en vigueur. Égalité stricte des temps de parole, affichage des panneaux électoraux, envoi des professions de foi et diffusion sur les antennes du service public des clips de campagne des candidats. Un exercice particulièrement surveillé par les autorités de régulation.

 

A l’heure de YouTube et de l’essor de la vidéo en direct, les onze candidats à la présidence de la République enregistrent cette semaine une série de clips très officiels que diffuseront les antennes du service public. Un exercice presque désuet mais pas sans intérêt. En 2012, les 74 spots diffusés en boucle avant le premier tour et entre les deux tours ont touché 48 % de la population des 4 ans et plus sur France Télévisions. Soit un peu plus de 28 millions de personnes ! Une visibilité exceptionnelle même à l’heure d’Internet. « Cette répétition permet de toucher au-delà de ceux qui suivent notre campagne », reconnaît d’ailleurs Sophia Chikirou, en charge de la communication de Jean-Luc Mélenchon.

…/…

Règlement pointilleux. Sauf qu’avec le début de la campagne officielle, la liberté de création va drastiquement se réduire. Le CSA a en effet donné aux différentes parties un document de onze pages fixant le cadre de production, programmation et diffusion de ces clips de campagne. Au total, 49 articles expliquent par le menu le bon fonctionnement de la période à venir. Le gendarme de l’audiovisuel s’y montre particulièrement pointilleux, au point même de réglementer le nombre de personnes pouvant accompagner le candidat en studio d’enregistrement ou en salle de montage.

Mais ce qui a surpris l’ensemble des équipes de campagne se situe dans l’article 9 : interdiction de « faire apparaître tout emblème national ou européen ». Pas de drapeau donc dans ces vidéos. Ni français, ni étranger et pas plus d’hymne national. Une disposition jugée « incroyable » par Gautier Guignard, qui s’occupe des vidéos de François Fillon, obligé de « jeter un certain nombre d’images que nous avions sélectionnées ».

…/….

Lire l’article complet

Source L’Opinion

Commenter cet article

Alain vidal 06/04/2017 10:01

Mai 68 : Ilest interdit d'interdire......Mai 2018 ?.....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

<