Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a deux semaines David Stockman a averti que « le marché avait apparemment intégré dans ses cours un énorme stimulus Trump. Mais si vous regardez un peu le monde réel, la seule chose qui va se passer, c’est un bain de sang financier et un déraillement de la Maison-Blanche, jamais vu auparavant dans l’histoire des États-Unis ». Il a aussi déclaré que, quand on regarde les marchés, « ce qui se passe aujourd’hui est une folie complète ». Il est de retour avec une autre interview, cette fois avec Greg Hunter de USAWatchdog, dans lequel il avertit de nouveau qu’un bain de sang financier géant est pour bientôt. Il invite les auditeurs à accorder une attention particulière au plafond de la dette à la date du 15 mars 2017, quand tout pourrait « s’arrêter ».

 

Comme l’écrit Greg Hunter, David Stockman, l’ancien directeur de l’administration Reagan, affirme que le trou d’air financier est une certitude mathématique. Stockman explique : « Je pense que nous sommes plus susceptibles d’avoir un bain de sang financier qu’un stimulus budgétaire. Malheureusement pour Donald Trump, le public n’a pas seulement voté pour virer l’establishment, il a aussi laissé à sa porte un héritage de 30 ans d’accumulation de dette et une politique financière qui a été vraiment irresponsable à l’extrême. Les gens voudraient penser qu’il est la réincarnation de Ronald Reagan et que nous allons avoir un nouveau départ de l’Amérique. Malheureusement, je ne pense pas que cela semble prometteur, parce que Trump a hérité d’un désordre qui fait passer pour insignifiant ce à quoi nous avons dû faire face en janvier 1981, lorsque j’ai rejoint la Maison Blanche sous l’administration Reagan en tant que directeur du budget. »

Alors, est-ce que Trump peut prolonger la hausse des marchés boursiers ? Stockman, qui a écrit un livre intitulé Trumped, prédisant une victoire de Trump en 2016, dit : « Je ne pense pas qu’il y ait une chance de voir un effet boule de neige vu la chaleur du contexte. C’est délirant. C’est le plus grand rallye d’enfoirés de tous les temps. Il est basé sur de l’opium pur et sans aucune analyse sérieuse sur les impacts de cette forte réduction d’impôt. Donald Trump est pris dans un piège. Aujourd’hui, la dette est de 20 000 milliards de dollars. C’est 106% du PIB. […] Trump hérite d’un déficit intégré de 10 000 milliards de dollars budgété au cours de la prochaine décennie dans le cadre des politiques actuelles, qui sont déjà engagées. Cependant, il veut plus de dépenses pour la défense, pas moins. Il veut des réductions d’impôt drastiques pour les sociétés et les particuliers. Il veut dépenser plus d’argent pour la sécurité des frontières et l’application de la loi. Il va faire plus pour les anciens combattants. Il veut ce grand programme d’infrastructure de 1 000 milliards de dollars. Vous mettez tout cela ensemble et c’est de la folie. Ce n’est pas la peine de faire les comptes. Cela ne se produira pas, alors que vous êtes aux prises avec les 10 000 milliards de dollars de la dette qui vous arrivent dessus et les 20 000 milliards de dollars qui sont déjà dans les comptes ».

Puis, Stockman lâche cette bombe et dit :

« Je pense que les gens devraient s’intéresser à cette date, le 15 mars 2017. C’est le jour où expire le gel du plafond de la dette mis en place par Obama et Boehner, juste avant la dernière élection en octobre 2015. Le plafond de la dette sera gelé à 20 000 milliards de dollars. Ce sera alors la loi. Ce sera un arrêt brutal. Le Trésor aura environ 200 milliards de dollars en espèces. Nous brûlons des liquidités à une vitesse de 75 milliards de dollars par mois. D’ici l’été, elles seront cramées. Ensuite, nous serons dans la mère de toutes les crises autour de ce plafond de la dette. Tout va s’arrêter. Je pense que nous aurons un blocage du gouvernement. Il n’y aura pas d’abrogation de l’ObamaCare, ni son remplacement. Il n’y aura pas de réduction d’impôt. Il n’y aura pas de stimulation de l’infrastructure. Il y aura juste un bain de sang financier géant autour du plafond de la dette qui doit être augmenté mais pour lequel personne ne veut voter. »

Stockman prévoit également des mouvements de prix très positifs pour l’or et l’argent, à la suite de la catastrophe budgétaire à venir.

Tyler Durden

Source zerohedge.com

Note du Saker Francophone

David Stockman fait souvent dans le catastrophisme et ses annonces doivent être relativisées, mais cette date du 15 mars est à noter car on va nous rejouer le "je t'aime moi non plus" d'il y a deux ou trois ans, où les fonctionnaires avaient failli ne pas être payés. La dernière fois, le psychodrame s'était terminé par un accord pour plus de dettes. Il est intéressant de voir comment le scénario nous sera joué. Il n'est pas non plus exclu que cette fois soit la bonne, mais il y a plus qu'un doute que le Congrès républicain fasse sauter la banque.

Traduit par Hervé, vérifié par Julie, relu par Michèle pour le Saker Francophone

Tag(s) : #USA, #ECONOMIE - FINANCE

Partager cet article

Repost 0