Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Un tsunami destructeur" ?

De premières vagues, certaines de deux mètres de haut, consécutives à ce choc tellurique ont touché le littoral, a déclaré le ministère de la Défense civile, avertissant dans un bulletin spécial que d'autres, susceptibles d'atteindre cinq mètres, pouvaient suivre.

Cette onde océanique a un caractère « dangereux » et un « tsunami destructeur » est possible.

source

Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami après un séisme de magnitude 7,8 (VIDEO)
Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami après un séisme de magnitude 7,8 (VIDEO)

------------------------------------------------------

Le tremblement de terre, de magnitude 7,8, a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi à 23 kilomètres de profondeur et à 90 kilomètres au nord de la ville de Christchurch, sur l’île du Sud.
 

Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami après un séisme de magnitude 7,8 (VIDEO)

Un séisme de magnitude 7,8 a secoué la Nouvelle-Zélande dimanche 13 novembre en pleine nuit, endommageant des bâtiments et provoquant un tsunami, ont annoncé les autorités du pays, sans préciser l’ampleur de ce dernier phénomène.

Le ministère de la défense civile néo-zélandais s’est limité à souligner que cette onde océanique, consécutive au choc tellurique, avait un caractère « dangereux » et qu’un « tsunami destructeur » était « possible ». Aucune victime n’a été signalée. « La première vague pourrait ne pas être la plus haute », a prévenu le ministère.

Le tremblement de terre, largement ressenti dans le pays, a eu lieu lundi à minuit heure locale (dimanche à 10 heures en France) à 23 kilomètres de profondeur et à 90 kilomètres au nord de la ville de Christchurch, sur l’île du Sud, où un séisme de magnitude 6,3 fit 185 morts en février 2011, a annoncé l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis (USGS). Une série de fortes répliques se sont produites.

Le séisme a provoqué des pannes de courant et de téléphone dans certaines parties du pays. « Nous étions endormis et nous nous sommes réveillés en sentant la maison trembler, a déclaré à l’Agence France-Presse Tamsin Edensor, habitante de Christchurch. Ça a continué à aller et venir en s’intensifiant. » Le tremblement de terre a duré « longtemps ».

Des débris de verre dans la ville de Wellington, alors qu'un séisme de magnitude 7,8 a secoué la Nouvelle-Zélande.

AFP PHOTO / Marty Melville

Un séisme a touché le pays ce dimanche, déclenchant une alerte au tsunami. Aucune victime n'a été signalée dans un premier temps.

Un séisme de magnitude 7,8 a secoué dimanche en pleine nuit la Nouvelle-Zélande, endommageant des bâtiments, selon l'Institut de géologie américain. Ce tremblement de terre est survenu à quelque 90 kilomètres au nord de la ville de Christchurch, où un séisme de magnitude 6,3 avait fait 185 morts en février 2011.  

EN IMAGES >> Le séisme qui a détruit Christchurch 

Les autorités ont lancé une alerte au tsunami pour les zones côtières du sud. Près de Christchurch, sur la côte est du pays, les sirènes ont retenti.  

Plusieurs personnes attendent à l'extérieur après avoir été évacuées, dans un parc de Wellington, en Nouvelle-Zélande.

Plusieurs personnes attendent à l'extérieur après avoir été évacuées, dans un parc de Wellington, en Nouvelle-Zélande.

Hagen Hopkins/Getty Images/AFP

Aucune victime n'a été signalée dans un premier temps. Le ministère néo-zélandais de la Défense civile s'est borné à souligner que cette onde océanique consécutive au choc tellurique avait un caractère "dangereux" et qu'un "tsunami destructeur" était "possible" , même si aucune victime n'a été signalée pour l'instant. 

 

Un séisme "largement ressenti" à travers le pays

"La première vague d'activité pourrait ne pas être très importante", a prévenu la défense civile nationale, ajoutant que l'activité du tsunami pourrait se poursuivre pendant plusieurs heures. Le site du gouvernement néo-zélandais, GeoNet, a affirmé que le séisme avait été "largement ressenti" à travers le pays et mis en garde la population contre les secousses secondaires. La secousse principale a été suivie par une série de fortes répliques et des immeubles auraient été endommagés dans la petite ville de Cheviot, près de l'épicentre, selon des médias.

 

 

 

Jusqu’à 15 000 séismes chaque année

Les autorités ont déclenché une alerte au tsunami pour les zones côtières du Sud aussitôt après la principale secousse tellurique, appelant les habitants de la côte est de se rendre sur les hauteurs.

Des informations ont fait état de bâtiments endommagés dans la petite localité rurale de Cheviot, près de l’épicentre. Des pannes de courant et de téléphone ont été constatées dans de nombreuses régions.

La Nouvelle-Zélande se trouve à la limite des plaques tectoniques de l’Australie et du Pacifique, zone qui fait partie de la ceinture de feu du Pacifique, où jusqu’à 15 000 séismes sont enregistrés chaque année.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/11/13/un-seisme-de-7-4-frappe-la-nouvelle-zelande_5030393_3244.html#QYCJwXO9RxVFkJeh.99
Tag(s) : #ACTUALITES, #NATURE - ECOLOGIE

Partager cet article