Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie aurait déployé des missiles Bastion l'enclave russe de Kaliningrad, entre la Pologne et la Lituanie
Des systèmes de missiles de défense côtière russe K-300P Bastion-P auraient été déployés à Kaliningrad, enclave russe au cœur de l’UE. Aucune confirmation officielle n’est disponible dans l’immédiat, mais si ceci s’annonce vrai la démarche constituerait visiblement une réponse au renforcement de la présence de l’Otan près des frontières russes.
Des systèmes de missiles K-300P Bastion-P (code Otan : SSC-5) équipent désormais la Flotte russe de la mer Baltique, annoncent des médias russes, se référant à des sources renseignées.

Aucune confirmation officielle n'est disponible dans l'immédiat, mais le service de presse de la Flotte avait fait savoir le 19 novembre dernier que l'armée avait l'intention de rééquiper les gardes-côtes de la flotte avec de nouveaux systèmes de missiles de défense côtière et des systèmes de missile balistique courte-portée.

 
Ce renforcement s'inscrirait dans le cadre de la réponse face au renforcement de la présence des troupes de l'Otan près de la frontière occidentale de la Russie, notamment dans les pays baltes. Ainsi avons-nous appris fin novembre que Londres envisageait d'envoyer en Estonie un important contingent militaire et d'installer des armes lourdes dans ce pays, sans oublier la récente promesse du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian d'envoyer en 2017 300 soldats et cinq chars dans ce pays balte. Certes, ceci ne constitue point une surprise : lors du sommet de Varsovie, l'Otan a annoncé sa décision de déployer quatre bataillons multinationaux de 1 000 soldats chacun en Pologne et dans les pays baltes qui seront commandés par les États-Unis, le Canada, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Ce déploiement s'inscrit dans le cadre du plus grand renforcement de l'Alliance sur son flanc oriental depuis la fin de la guerre froide, une décision que Washington justifie par sa volonté de stopper « l'aventurisme » dans l'ex-espace soviétique. Moscou accuse pour sa part l'Otan de se focaliser sur « une menace russe inexistante ».
Quoi qu'il en soit, les pays limitrophes continuent de s'armer. Ainsi, la Pologne s'apprête à signer le contrat militaire le plus important de l'année. Évalué à un milliard d'euros, il prévoit l'acquisition de 96 obusiers de type Krab. D'après l'édition Dziennik Gazeta Prawna, c'est bien la menace russe qui pousse le pays à acquérir de nouvelles armes.

Le système de missiles de défense côtière K-300P Bastion-P est conçu pour la destruction de différents bâtiments de surface appartenant à des escadrons de débarquement, des convois, des groupes aéronavals aussi bien que des navires isolés ou des cibles basées à terre. Ce système comprend les missiles de croisière anti-navires P-800 Oniks et a une portée maximale de 300 km, assurant une zone de protection de 600 km autour du lanceur.


En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/defense/201611211028805857-russie-kaliningrad-bastion/
Tag(s) : #ACTUALITES, #CONFLICTS DANS LE MONDE

Partager cet article